Patriarcat Catholique Byzantin — L’Ukraine va-t-elle légaliser la production de bébés artificiels sans mère avec la méthode de l’ectogenèse ?

😁 Si vous appréciez cet article, n’hésitez pas à faire un don à votre guise. Merci.

Je vous transmets ci-dessous le dernier article du Patriarcat Catholique Byzantin intitulé “L’Ukraine va-t-elle légaliser la production de bébés artificiels sans mère ?”. Le Patriarcat Catholique Byzantin (PCB) est une communauté de moines, de prêtres et d’évêques vivant dans des monastères. Il a été fondé le 5 avril 2011 par le Synode des 7 évêques de l’Eglise gréco-catholique orthodoxe de l’Ukraine (UO GCC). Cette structure orthodoxe s’est séparée de la structure hérétique de l’Eglise gréco-catholique, à cause des hérésies qui ont été proclamées par le cardinal Husar. Ce patriarcat est né de la nécessité de défendre les vérités chrétiennes fondamentales contre les hérésies et l’apostasie. Le PCB ne reconnaît pas le pseudo-pape Bergoglio, et ne lui est pas subordonné. Le Patriarcat Byzantin est universel, ou catholique. Le PCB est dirigé par le patriarche Élie, en collaboration avec deux évêques secrétaires, Timothée et Méthode. Ce Patriarcat ne possède aucun contrôle sur les évêques ou l’Eglise.

Le Patriarcat Byzantin pratique le ministère prophétique dans l’Eglise d’aujourd’hui, défend la doctrine et la tradition orthodoxes contre les dangereuses hérésies, ainsi que contre le syncrétisme avec l’esprit du paganisme. Il déclare (rend publiques) les punitions de Dieu, les anathèmes, sur les individus qui abusent de l’autorité de l’Eglise, qui ont adopté des hérésies et qui refusent de se repentir ! C’est un ministère qui est effectué pour leur bien, afin de les amener au repentir, ainsi que pour le bien des fidèles, afin de les aider à identifier les hérétiques qui ne cessent d’abuser de leur fonction au sein de l’Eglise. Les fidèles et les prêtres ne sont donc plus tenus d’obéir à ces membres du clergé!

Le Patriarcat Byzantin a déclaré un anathème sur un certain nombre d’évêques et de cardinaux catholiques et, finalement, sur les trois derniers papes car ces derniers ont abusé de leur fonction et ont permis que des hérésies pénètrent au cœur de l’Eglise. Le résultat est qu’une nouvelle pensée gagne du terrain, une pensée qui est contraire aux 2000 ans de tradition de l’Eglise. La conséquence de ceci est que les Etats anciennement chrétiens promeuvent des lois anti-humaines sur le genre qui approuvent et privilégient l’homosexualité, la transsexualité, la pédophilie, la zoophilie, et qui détruisent moralement l’individu, la famille et la société. Les différents Etats “chrétiens” sont ainsi entraînés dans le processus d’auto-génocide moral, spirituel et physique. La tragédie est que le Vatican et la hiérarchie ecclésiastique qui lui est subordonnée restent hypocritement silencieux, et approuvent par le fait même ce chemin d’autodestruction temporelle et éternelle.

L’Ukraine va-t-elle légaliser la production de bébés artificiels sans mère ? (le 11 janvier 2023)

Il y a eu des tentatives criminelles visant à produire des êtres humains dans un utérus artificiel. La mère n’est plus nécessaire au cours de ce processus. Cette expérience choquante, appelée ectogenèse, aboutit à la dégradation de la nature humaine. Cette technologie outrepasse la loi naturelle de la transmission de la vie humaine donnée par le Créateur Lui-même. Les principes juridiques, éthiques et moraux empêchent le plein développement de la production criminelle d’enfants.

Catéchisme de l’Église Catholique — (CEC) Art. 2274 : « Puisqu’il doit être traité comme une personne, dès la conception, l’embryon devra être défendu dans son intégrité, soigné et guéri, dans la mesure du possible comme tout autre être humain. » (CEC) Art. 2275 : « Certaines tentatives d’intervention sur le patrimoine chromosomique ou génétique ne sont pas thérapeutiques, mais tendent à la production d’êtres humains sélectionnés selon le sexe ou d’autres qualités préétablies. Ces manipulations sont contraires à la dignité personnelle de l’être humain, à son intégrité et à son identité unique, non réitérable. »

En revanche, le produit humain de ces expériences n’a aucune prétention législative aux droits de l’homme. Dans le cas de la soi-disant ectogenèse, il s’agit d’une utilisation abusive de la science. Les puissants de ce monde ont inclus cette technologie dans leur programme maléfique du “milliard de personnes idéal”. Cet agenda brise toutes les barrières morales et éthiques. Ils utilisent également la législation pour leur objectif génocidaire.

La législation sur les utérus artificiels ouvre la porte aux pires crimes contre l’humanité. Des expériences sur des personnes ont déjà été menées par les fascistes dans les camps de concentration. Le procès de Nuremberg a identifié ces expériences comme étant les crimes les plus graves, c’est-à-dire des crimes contre l’humanité. Elles ont été commises notamment par le médecin criminel Mengele. La science moderne, entre les mains de personnes inhumaines et sans conscience, est utilisée à mauvais escient pour détruire la population de la planète.

Quelle absurdité de promouvoir et de mettre en œuvre des lois pour le massacre des enfants à naître, même au neuvième mois de grossesse, et de prétendre en même temps que la crise démographique sera résolue par la soi-disant ectogenèse. C’est de la folie totale ! Les expériences criminelles avec un utérus artificiel violant la nature humaine appellent une malédiction spirituelle. Cette malédiction entraîne une perte de conscience et d’humanité et conduit à un génocide de masse de l’humanité.

Dans quel but les produits de la soi-disant ectogenèse devraient-ils être utilisés ? Certainement pas pour le bien-être des enfants et des générations futures. Après tout, l’homme n’a pas seulement un côté matériel, mais aussi un côté mental, et son essence la plus profonde est spirituelle. L’être humain doit être traité comme une personne dès le moment de sa conception. L’avortement au moment de la conception est donc qualifié de meurtre d’un enfant à naître (CEC 2272). Au moment de la conception, Dieu intervient dans la matière et la dote d’un esprit. L’homme est donc un être spirituel. Les interventions ectogéniques constituent une rébellion manifeste contre le Dieu Créateur.

Quel impact les manipulations ectogéniques contre nature peuvent-elles avoir sur le monde spirituel d’une personne ?

Elle conduit à l’émergence de diverses espèces démoniaques qui, extérieurement, ressemblent à des êtres humains. Le transhumanisme les appelle faussement homo deus, mais en réalité ce sont des homo demonus. Les élites consacrées à Satan ont besoin des médiums absolus de l’esprit du mal, et ces produits de l’ectogenèse doivent le devenir. Il s’agit d’un processus délibéré de diabolisation de la nature humaine, et donc de l’humanité.

Le but des architectes du Nouvel Ordre Mondial (NOM) consiste à atteindre un enfer sur terre et, surtout, un enfer pour tous après la fin de la vie terrestre. C’est un sujet très sérieux d’un point de vue spirituel.

Avec le projet de loi sur l’ectogenèse, l’Ukraine ouvre la porte à son autogénocide. La loi envisage l’introduction de changements dans le Code de la famille de l’Ukraine et dans le Code civil de l’Ukraine (article 281) en ajoutant la partie 8, qui se lit comme suit :

« Le développement embryonnaire et la gestation de fœtus humains par la méthode de l’ectogenèse (dans un environnement artificiel extérieur au corps humain) sont autorisés selon les dispositions de l’organe exécutif central, qui assure la création de la politique de l’État dans le domaine des soins de santé. »

Tableau comparatif du projet de loi de l’Ukraine « sur les amendements au Code civil de l’Ukraine et au Code de la famille de l’Ukraine (en termes de détermination de l’origine d’un enfant élevé dans un environnement artificiel en dehors des limites du corps humain) ». Ajout de la partie 8 à l’article 281. Droit à la vie — (traduction automatique).
  1. La présente loi entre en vigueur dix jours après sa publication.
  2. Le Cabinet des ministres de l’Ukraine mettra ses actes normatifs-légaux en conformité avec cette loi dans un délai de six mois à compter de la date d’entrée en vigueur de la loi.

La mise en œuvre de cette loi ne nécessite pas de coûts financiers du budget de l’État ukrainien.

Le projet de loi a été présenté par le député ukrainien O. A. Danutsa, le 26 décembre 2022, et a été accepté (et non rejeté !) par le président de la Verkhovna Rada d’Ukraine, R. Stefanchuk.

Comme le dit le dicton ukrainien, « Détruire la mère, c’est détruire la nation ! ». La loi sur la soi-disant ectogenèse, cependant, est une chose bien pire ! Elle jette une malédiction sur toute l’Ukraine ! La nation ukrainienne, à l’exception de quelques parlementaires perfides, ne veut rien avoir à faire avec cette rébellion contre Dieu le Créateur, contre la nation et contre l’humanité !

Toutefois, si non seulement l’Ukraine, mais l’humanité tout entière, ne prend pas une position radicale contre ce crime, le processus d’autogénocide se poursuivra et atteindra un stade où il ne sera plus possible de l’arrêter.

Rappelons à quelle vitesse le processus de corruption et de destruction de l’enfant et de la famille progresse au niveau international.

1) Le meurtre des enfants à naître fut approuvé par la loi, par le passé.

2) Les lois sur le genre légalisent aujourd’hui le mensonge selon lequel un homme n’est pas un homme et une femme n’est pas une femme. Cette folie est également imposée aux enfants.

3) Le système diabolique de justice pour les mineurs vole les enfants à leurs parents aimants, et le public l’accepte comme il a accepté le meurtre des enfants à naître et la folie des genres. Cela rend la société complice de ce crime.

4) La Convention d’Istanbul contient la légalisation de l’idéologie du genre ainsi que de la machinerie du vol d’enfants par un organisme appelé GREVIO. Le public l’accepte aussi !

5) Des projets corrompus, tels que le projet de Pékin nommé “Enfance 2030“, séparent les enfants de leurs parents et d’autres personnes, et ces enfants auront une puce implantée dans leur cerveau. Il s’agit de crimes graves commis contre les enfants. La société reste silencieuse à ce sujet.

6) Les lois sur le changement de sexe des enfants, quelque part à partir de l’âge de douze ans, stipulent que cette monstruosité peut être commise indépendamment de la désapprobation des parents. L’approbation légale est à présent envisagée dès l’âge de six ans. Il s’agit de légaliser des crimes drastiques commis contre des enfants sans défense ! L’humanité accepte cette atrocité, allant ainsi contre elle-même, et attirant sur elle le châtiment de Dieu.

7) Les lois sur la vaccination obligatoire et mortellement dangereuse des enfants dans certains pays se sont également appliquées au vaccin expérimental à ARN messager censé lutter contre le Covid. Ce vaccin à ARNm est en fait un sérum génétique. Les conséquences en sont imprévisibles. Ce sérum génétique modifie le génome humain, et il contient également des nanoparticules, il s’agit donc aussi d’une forme de puce. Il s’agit également de crimes commis contre les personnes et les enfants. Il faut s’opposer à cette dictature du mal tant qu’il en est encore temps !

8) La loi corrompue concernant l’utilisation d’un utérus artificiel appelé ectogenèse, conduit à la dégradation de la nature humaine et à la production d’êtres transhumains. L’humanité gardera-t-elle le silence sur ce crime ? Nous sommes déjà à la veille de changements irréversibles, entraînant l’élimination totale de la nature humaine et de l’humanité elle-même.

Si l’humanité continue à se taire, tous les humains seront complices de ces crimes.

Que peut faire chaque personne ?

Il est encore possible de faire preuve d’une résistance héroïque à la machine criminelle de mort qui se cache derrière les fraudes législatives permettant de dévaster les enfants et la nature humaine. Cette résistance héroïque est liée au véritable amour de l’homme et de Dieu. Jésus dit : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jean 15:13). Défendre les enfants aujourd’hui, c’est défendre leur droit, donné par Dieu, au développement naturel dans le ventre de la mère, ainsi que leur droit à la naissance et aux soins maternels affectueux.

Que peut faire tout chrétien sincère ?

S’engager dans la mobilisation spirituelle, c’est-à-dire dans les veilles de prière. Vous rejoindrez ainsi le combat contre les forces démoniaques, dont les serviteurs sont des personnes malfaisantes qui préparent le génocide de l’humanité. Chacun des membres de la veille de prière couvre une heure dans la journée. Cela permet de créer une prière continue. Il y a une heure réservée, à savoir de 20 à 21 heures, où tous les membres prient. Priez quotidiennement à cette heure. Vous priez votre quart de prière pendant une semaine, puis vous avez trois semaines de repos parce que les trois autres groupes de quart de prière prient. Pour commencer, laissez chacun choisir l’heure qui lui convient le mieux.

Commencez dès aujourd’hui, et n’attendez pas les autres ! Il s’agit d’un combat spirituel contre les forces démoniaques (Éphésiens 6:10-11). Que toutes les nations se joignent à ce combat par la prière, mais surtout l’ensemble de l’Ukraine ! Dieu donnera la victoire sur les démons spirituels et incarnés.

+ Élie
Patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin
+ Méthode OSBMr / + Timothée OSBMr
Evêques secrétaires
aloes369
5

« Bonjour M. Boulianne. Je peux vous souligner l'excellence de vos écrits sous une transparence indéniable. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
814380cookie-checkPatriarcat Catholique Byzantin — L’Ukraine va-t-elle légaliser la production de bébés artificiels sans mère avec la méthode de l’ectogenèse ?
Partager cet article sur les réseaux sociaux :
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.
1
0
J'aimerais bien avoir votre avis concernant cet article. Veuillez laisser un commentaire.x