Dmitri Medvedev concernant le mandat d’arrêt contre Poutine : « Il y a eu un effondrement final du système de droit international »

La Russie pourrait répondre au mandat d'arrêt du président russe Vladimir Poutine émis par la Cour pénale internationale par une attaque à la roquette sur le bâtiment du tribunal de La Haye. C'est ce qu'a déclaré sur sa chaîne Telegram le vice-président du Conseil de sécurité russe, Dmitri Medvedev : « Il est tout à fait possible d'imaginer l'utilisation ciblée d'un transporteur hypersonique de la mer du Nord à partir d'un navire russe au palais de justice de La Haye », indique le message du 20 mars 2023.

Selon Medvedev, le tribunal n'est « qu'une misérable organisation internationale, pas la population d'un pays de l'OTAN », donc l'OTAN ne déclencherait pas une guerre en réponse à une telle attaque. Dans le même temps, a ajouté Medvedev, la décision de la Cour pénale internationale aura des « conséquences monstrueuses », et provoquera « l'effondrement des principes de droit ».

Dmitri Medvedev : « Il y a eu un effondrement final du système de droit international »

On l’avoue : ce n’était pas très efficace avant. Surtout ses institutions internationales. La Société des Nations s’est effondrée, l’URSS songeait à se retirer de l’ONU, les conventions et autres actes internationaux sont adoptés aujourd’hui avec difficulté, il y a un engagement total et un diktat d’un groupe de pays anglo-saxons. Mais le principal défaut du système de droit international public est son inefficacité. Les pays ne veulent pas appliquer les actes biaisés de l’Assemblée générale des Nations Unies, opposer leur veto aux décisions du Conseil de sécurité des Nations Unies, quitter diverses institutions de l’ONU.

La raison en est leur injustice, qui repose sur l’inadmissibilité de la coercition par un groupe de pays souverains des mêmes États souverains. PAR IN PAREM NON HABET IMPERIUM. Les égaux n’ont pas de souveraineté l’un sur l’autre.

Prenons cette Cour pénale internationale (CPI) merdique et inutile, créée sur la base du Statut de Rome, à laquelle les plus grands États n’ont pas adhéré. Qui a-t-il tenu pour responsable ? Trois douzaines d’inconnus. Le président soudanais a craché sur ces accusations et, malgré le coup d’Etat militaire dans son pays, n’est pas disponible pour “la justice”. Le reste ne mérite pas d’être mentionné du tout. En d’autres termes, leur efficacité est nulle. Ce ne sont pas les tribunaux de Nuremberg et de Tokyo créés ad hoc. Ou encore le douteux tribunal pour la Yougoslavie. C’est compréhensible.

Après tout, il est possible de juger un pays et ses dirigeants dans deux cas : 1) lorsque le pays lui-même s’est énormément affaibli, a presque perdu sa souveraineté et a décidé de reconnaître la cour sur lui-même ; 2) lorsque le pays a perdu la guerre et a capitulé. Sinon, c’est impossible. Et tout le monde comprend cela. Soit dit en passant, l’épisode le plus discréditant, qui a tué l’autorité déjà presque nulle de la cour, est lié aux crimes américains en Afghanistan et en Irak. Le tribunal était complètement débordé et ne pouvait rien faire. Il est évident que le cri puissant des États-Unis selon lequel nous n’avions pas du tout ratifié le Statut de Rome, allez au diable les pygmées, a provoqué chez les juges une envie animale de répondre à des besoins naturels non liés à la justice.

Et puis ils ont décidé de juger le président d’une autre puissance nucléaire qui ne participe pas à la CPI au même titre que les États-Unis et d’autres pays. Il est évident que la contribution la plus rigide du même Pindostan a été reçue. Il est clair qu’il n’y a aucune valeur pratique, mais merci de vous en souvenir.

Mais les conséquences pour le droit international seront monstrueuses. Après tout, c’est l’effondrement des fondations, des principes du droit. Y compris les postulats de l’inéluctabilité de la responsabilité. Désormais, personne n’ira dans les instances internationales, chacun négociera entre lui. Toutes les décisions stupides de l’ONU et d’autres structures éclateront aux coutures. Le sombre déclin de tout le système des relations internationales s’annonce. La confiance a disparu.

Et plus loin. Les juges de la CPI se sont excités en vain. « Regardez », disent-ils, « nous sommes courageux, nous ne nous sommes pas menti pour lever la main contre la plus grande puissance nucléaire. » Hélas, messieurs, tout le monde marche sous Dieu et les fusées. Il est tout à fait possible d’imaginer l’utilisation ciblée d’un transporteur hypersonique de la mer du Nord à partir d’un navire russe au palais de justice de La Haye. Je ne peux pas le battre, hélas. Et la Cour n’est qu’une misérable organisation internationale, pas la population d’un pays de l’OTAN. Par conséquent, la guerre ne commencera pas. Ils auront peur. Et personne ne regrettera. Alors, citoyens du juge, regardez attentivement le ciel …



Louis-René Jacommos
5

« Je suis toujours autant étonné par vos écrits et surtout par leur contenu d'une justesse impressionnante. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
863150cookie-checkDmitri Medvedev concernant le mandat d’arrêt contre Poutine : « Il y a eu un effondrement final du système de droit international »
Website | + posts

Guy Boulianne, auteur, éditeur et journaliste indépendant, membre de la General News Service Network Association (GNS Press) et de l'International Association of Press Photographers (IAPP) Il est aussi membre de la Society of Professional Journalists (SPJ). Il est le fondateur et l'éditeur en chef des Éditions Dédicaces LLC : http://www.dedicaces.ca.

Partager cet article sur les réseaux sociaux :
S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Montréalité

F. Asselineau est toujours très clair, concis. Un homme avec une vraie stature d’état. Dommage que si peu de Français l’aient suivi. Mais c’est peut-être aussi pour cette dernière raison que nous pouvons encore écouter les vidéos de Monsieur Asselineau….

Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.
3
0
J'aimerais bien avoir votre avis concernant cet article. Veuillez laisser un commentaire.x