Une campagne de financement pour réaliser la traduction de l’ouvrage de Richard Wurmbrand, intitulé : « Karl Marx était-il un sataniste ? »

Le 29 mars 2023, je vous faisais part que j’avais fait l’acquisition de l’édition originale du livre de Richard Wurmbrand (né le 24 mars 1909 – décédé le 17 février 2001), intitulé “Was Karl Marx a Satanist ?” (Karl Marx était-il un sataniste ?), qui fut publié une première fois en 1976 par l’éditeur Diane Books Publishing Company. Cet ouvrage est quasiment impossible à trouver de nos jours, sinon à un prix exorbitant. Par exemple, cette édition rare est présentement en vente chez eBay au prix de 350 $US et même 450 $US. Pour ma part, j’ai réussi à l’obtenir au prix extrêmement bas de 8,49 $US ! Il est très important de noter que Richard Wurmbrand a vécu le communisme de l’intérieur. Prêtre évangélique luthérien roumain et professeur d’origine juive, Wurmbrand a prêché dans des abris anti-bombes et a sauvé des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. En conséquence, il a été emprisonné et torturé par le régime alors communiste de Roumanie, qui maintenait une politique d’athéisme d’État. Après avoir purgé un total de quatorze ans, il a été racheté pour 10 000 $. Ses collègues en Roumanie l’ont exhorté à quitter le pays et à travailler pour la liberté religieuse à partir d’un endroit moins dangereux. Après avoir passé du temps en Norvège et en Angleterre, lui et sa femme Sabina ont émigré en Amérique et ont consacré le reste de leur vie à faire connaître et à aider les chrétiens persécutés pour leurs croyances. Je vous invite à lire cet article pour mieux connaître Richard Wurmbrand, ainsi que le véritable Karl Marx et le communisme.

Comme je l’écrivais dans ce même article, j’entretiens actuellement une correspondance avec le fils de Richard Wurmbrand en prévision que je traduise le livre de son père en français et que je le publie sous le titre “Karl Marx était-il un sataniste ?“ pour le rendre disponible au lectorat francophone. La Fondation Richard Wurmbrand diffuse déjà une version de ce livre en français, mais comme je l’ai fait remarquer à Michael Wurmbrand, « la traduction du livre qui se trouve sur votre site est très mauvaise et ne respecte pas du tout le livre de votre père ». Monsieur Wurmbrand me précisa alors : « Je suis conscient que la traduction française est différente de la dernière version anglaise parce que mon père m’a un jour appelé et m’a donné une brochure d’environ 35 pages qu’il a écrite et m’a demandé de l’imprimer dès que possible. En bref, je pense la version française est une traduction d’une première version anglaise du livre car mon père l’a réécrit deux fois. »

C’est donc officiel, je vais travailler à traduire en français la version définitive et complète du livre de Richard Wurmbrand. Par contre, ce livre ne sera pas mis en vente. Il sera plutôt diffusé librement au format PDF sur le site internet de la Fondation Richard Wurmbrand, située en Californie. Mais pour cela j’ai besoin de votre soutien financier, car ce travail de traduction sera en quelque sorte un « travail bénévole » au bénéfice de la culture et de la connaissance. Vous pouvez donc faire un don minimum de 35 $CA afin de m’appuyer dans ce travail. En échange, vous recevrez un exemplaire papier de l’ouvrage. Chaque exemplaire sera numéroté et fera donc partie d’une édition très limitée. Les personnes qui feront un don de 50 $CA et plus verront leurs noms apparaître à la fin de l’ouvrage en tant que contributeurs/trices (« la traduction de ce livre a été rendue possible grâce à la contribution de …. »).

Soutenez la traduction du livre

« Karl Marx était-il un sataniste ? », par Richard Wurmbrand

(La date limite pour contribuer financièrement à la traduction du livre est le 15 juillet 2023)

➤ Courrier de Michael Wurmbrand adressé à Guy Boulianne

Torrance, Californie,
21 avril 2023

Cher Monsieur Boulianne :

Michael Wurmbrand

Merci de m’avoir donné la possibilité de lire votre article bien documenté. Vous êtes un grand chercheur et un bon écrivain. En ce qui concerne la retraduction et la publication en français du titre de mon père “Karl Marx était-il un sataniste ?”, il y a une raison pour laquelle j’ai écrit ci-dessous, ce que je répète ici : « Tous les titres de mon père (au moins 21) ont été écrits avec le désir de soutenir les chrétiens persécutés dans le camp communiste. Ma famille n’a tiré aucun profit de ces livres et comme de nombreux étrangers avides ont essayé de profiter de ses livres à succès, surtout après la mort de mes parents, j’ai décidé avec nos moyens limités de rendre le plus grand nombre possible de ces livres disponibles pour une lecture gratuite sur Internet. »

Puisque vous êtes plus qu’un chercheur et que vous essayez vraiment de combattre l’idéologie marxiste, je vais vous expliquer mon raisonnement plus en détail. Vous n’êtes pas obligé d’être d’accord avec lui et cela ne vous dérangera pas de penser le contraire.

La plupart des livres idéologiques imprimés et vendus ne représentent guère plus qu’une “virgule” dans l’histoire de l’humanité, à moins que, pour diverses raisons, il n’y ait un intérêt humain principal et un effort concerté de la part d’une foule pour promouvoir de tels livres. Les Américains ont un dicton pratique et cynique : « La règle d’or est : qui a l’or fait la loi ! ». Indépendamment de tout soupçon de conspiration, si les Rotschild avaient été pauvres, nous n’aurions jamais entendu parler de ce nom de famille et donc de toutes les conspirations promues. Les écrits de Marx, “Le Capital”, ou de Lénine auraient été des “virgules” peu connues si les intérêts financiers américains n’avaient pas utilisé ces ouvrages pour influencer le déplacement du capital franco-allemand retranché dans la Russie tsariste et obtenir un nouveau grand marché (voir les écrits documentés du professeur Caroll Quigley, en particulier sur le financement de Lénine et de Trotsky). Même les livres de mon père auraient été à peine connus si, jeune et plein d’énergie, je n’avais pas organisé l’association à but non lucratif “Jesus to the Communist World“, qui a organisé des conférences dans le monde entier pour mon père, ma mère et moi-même, une longue histoire en soi.

Je me souviens que mon père, quelques mois après notre arrivée aux États-Unis, revenait d’une visite au siège de Billy Graham et me disait à quel point il était impressionné par la salle remplie d’ordinateurs qu’il avait vue, tout en essayant d’être réaliste sur le fait que nous ne pourrions jamais rêver de créer nos propres organisations. Je lui ai répondu, naïvement mais avec enthousiasme : « Je vais t’écrire un programme informatique similaire ! » Il se trouve que j’ai appris la programmation par hasard dans le cadre du programme de doctorat de l’université de l’État de Floride, où j’étais le seul à avoir accès à un ordinateur d’un demi-million de dollars.

Je pensais qu’étant donné que je connaissais des dizaines de milliers de mots dans plusieurs langues étrangères, apprendre 120 mots de plus en programmation de base ne serait pas un effort. Nous avons acheté un ordinateur et j’ai saisi personnellement les 5 000 premiers noms et adresses pour créer une liste de diffusion, trois fois parce que l’ordinateur tombait souvent en panne et que les listes étaient effacées.

Dans la bibliographie de votre article, vous mentionnez l’audition de mon père devant une commission du Sénat américain. Voici comment cette publication a été portée à votre attention. J’ai personnellement commandé la réimpression de 100 000 exemplaires de cette brochure et j’ai personnellement, seul à l’époque, rempli des enveloppes, créé une liste d’adresses d’églises à partir d’une salle remplie de tous les annuaires téléphoniques des États-Unis que j’avais commandés. L’explication est que nous étions poussés à faire des efforts suprêmes pour aider les chrétiens persécutés que nous avions laissés derrière nous. Un mouvement ou une organisation fonctionne également comme un canal d’eau construit qui dirige le courant et ne permet pas aux ressources de se disperser sans but.

J’ai une longue expérience de la rédaction et de la promotion de livres dans ce sens. Si vous souhaitez imprimer et publier le livre sans attendre de ventes, juste comme un cadeau gratuit à distribuer, nous pourrions discuter d’une nouvelle traduction. Je ne peux pas céder les droits car je ne peux pas contrôler la manière dont le nom de mon père sera utilisé par la suite.

Je vous adresse mes meilleurs vœux,
Patrick Vauclair
5

« Merci pour votre travail qui cherche à contrebalancer les excès et propos erronés repris en boucle par les médias mainstream. Il n'est pas facile d'être juste et équilibré, tant les vraies sources sont difficiles à trouver - et tant la manipulation est omniprésente. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
Partager cet article sur les réseaux sociaux :
Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.