La réponse du Dr Robert Malone : “une étude de cas sur les interactions entre la haine en ligne et une campagne de guerre de 5e génération”

😁 Si vous appréciez cet article, n’hésitez pas à faire un don à votre guise. Merci.
Pendant que j'étais en train de rédiger l'article ci-dessous, j'ai appris que Karen Kingston a été officiellement portée disparue auprès des autorités mexicaines, très exactement le 17 août 2023. Elle a été vue pour la dernière fois le 9 août 2023 à Playa del Carmen, Quintana Roo. Si vous avez des informations pertinentes concernant Karen, vous êtes priés de contacter la Commission de recherche Quintana Roo, un organisme lié au gouvernement mexicain. Obtenez plus d'information sur mon site internet.

J’ai récemment publié un article concernant la lanceuse d’alerte Karen Kingston qui publia une vidéo sur son compte GETTR le 6 août 2023, et dans laquelle elle affirme que le Dr Robert Malone a ordonné son assassinat par la CIA : « Je ne sais pas, Mikki Willis, si vous écoutez, Steve Kirsch, Mike Adams, s’il vous plaît parlez au Dr Robert Malone pour annuler la CIA. Il est ami avec eux. Empêchez la CIA de me traquer pour l’amour de l’humanité. J’aimerais savoir qui a dit à la CIA de me tuer. » (…) « Je vous supplie de parler au Dr Robert Malone et de ne pas me faire tuer, de ne pas me faire tuer. » Chacun a son opinion sur le sujet, mais pour ma part, Malone est de très mauvaise foi, menteur et hypocrite. Il utilise le fait que Karen ait mentionné qu’elle était atteinte de la malaria pour la discréditer et faire croire qu’elle est « psychologiquement compromise » et « instable ». En effet, il spécule sur la Méfloquine, un médicament contre le paludisme qu’elle aurait pu prendre et qui aurait provoqué problèmes de santé mentale tels que la dépression, les hallucinations et l’anxiété.

Lors d’une entrevue avec Stew Peters le 13 juillet 2023, Karen a bien dit qu’elle avait contracté la maladie lors d’un voyage au Mexique, mais qu’elle était déjà guérie. Souriante et très lucide, elle précise très clairement qu’elle a utilisé l’hydroxychloroquine et non pas la Méfloquine pour se soigner. Or, nous lisons dans Wikipédia que la chloroquine a longtemps été administrée en priorité pour lutter contre les parasites du paludisme. « En se nourrissant de l’hémoglobine, le parasite la divise en acides aminés, ce qui libère les molécules d’hème contenues dans l’hémoglobine, toxiques pour le parasite lui-même, qu’il transforme et stocke dans sa vacuole digestive sous forme de cristaux inertes. La chloroquine pénètre dans la cellule infectée et stoppe la transformation protectrice de l’hème en cristaux inertes, faisant s’accumuler ce fer toxique. Le parasite est ainsi tué par ses propres déchets. C’est un médicament qui présente de nombreux avantages, notamment son faible coût et l’absence d’effets secondaires. »

Le 12 août dernier, Malone a publié une réponse à la vidéo de Karen dans laquelle il l’accuse de le diffamer sur la place publique, mais il a l’audace d’écrire : « La fuite d’idées paranoïaques doit être soit une ruse pour obtenir des clics, soit la personne qui diffuse doit avoir une sorte d’événement de crise médicale ou psychologique et avoir vraiment besoin de soins médicaux. Elle était clairement malade, mal entretenue par rapport à sa présentation habituelle, avec des “yeux de raton laveur” et une léthargie générale. » Comme je l’ai écrit dans mon précédent article, si Karen Kingston dit la vérité concernant Robert Malone et la CIA, alors il n’y a pas de diffamation comme le prétend ce dernier. Mais il est clair ici que c’est Malone qui diffame Karen en publiant ces paroles outrageantes. Il ajoute : « Pourquoi voudrais-je “débattre” avec une consultante en marketing pharmaceutique ? Quelqu’un qui ne comprend pas les affaires gouvernementales, les contrats, la nanotechnologie lipidique ou à peu près tout ce qui est pertinent ici ? » Alors la question que je me pose est celle-ci : pourquoi donc Malone a débattu avec Joe Rogan le 31 décembre 2021 ?! Rogan est-il si connaissant des choses de la vie ? Le rédacteur en chef du site internet Health Impact News, Brian Shilhavy, écrit : « Qui a le plus l’air de souffrir d’une sorte d ‘«effets secondaires indésirables» des médicaments pharmaceutiques ?? Karen Kingston ou Robert Malone ? »

Le Dr Peter Breggin, psychiatre et psychothérapeute formé à Harvard et lui-même lanceur d’alerte, écrit sur son site internet “Peter and Ginger Breggin Exposing the Global Predators” :

« Malone a répondu à la vidéo de Karen Kingston dans un long article. Il se vante d’avoir trouvé et contacté le frère de Karen, Ron Kuchler, et de l’avoir persuadé d’écrire une lettre que Malone pourrait utiliser pour dire à la sœur de Kuchler, à Karen et au monde entier qu’elle a des problèmes émotionnels ou médicaux et qu’elle doit rentrer à la maison. Le frère de Karen a maintenant publié sa déclaration du 12 août sur son propre Substack, en plus de l’avoir fournie à Malone.

« Comment réagiriez-vous si Malone contactait votre famille sans votre permission ?

« J’ai quelques idées et opinions sur la façon dont une personne qui, de façon réaliste ou non, avait profondément peur de Malone pourrait réagir à l’intervention de Malone dans sa famille. Compte tenu de son état d’esprit, qu’il soit réaliste ou irrationnel, les actions de Malone par l’intermédiaire de son frère, qui l’ont amené à se ranger publiquement du côté de Malone, auraient probablement pour effet d’accroître la terreur et la crainte de Karen à son égard. Elle percevrait probablement Malone comme menaçant, puissant et déterminé à la contrôler, voire à intervenir dans sa vie familiale. Si Malone réussit à intervenir dans sa famille, à la convaincre et à obtenir son soutien sous la forme d’une lettre, il est très probable que Karen se sentira encore plus désespérément seule et vulnérable.

« Le plus troublant, c’est que dans une Substack concernant quelqu’un qui est apparemment terrifié par lui et qui pourrait lire sa Substack, il donne une liste de certaines des personnes et des sociétés qu’il attaque. Dans le même temps, il ne tient pas compte de la peur que Karen éprouve à son égard, tout en intervenant dans sa vie familiale.

« Malone a créé un environnement de peur et de conflit au sein du mouvement, le faisant passer d’un groupe très coopératif (jusqu’à la mi-2021 environ) à un groupe craintif et en plein désarroi. La création de la peur est l’un des motifs qu’il décrit pour intenter des actions en justice. »

Je retranscris ci-dessous la traduction française de la réponse du Dr Robert Malone à la vidéo que Karen Kingston publia le 6 août 2023, en vous invitant bien sûr à vous forger votre propre opinion.


Écosystème de haine et guerre de cinquième génération

Par Dr Robert W. Malone, le 12 août 2023

L’essai d’aujourd’hui n’est pas celui que j’avais hâte d’écrire, mais apparemment il doit être fait. Comme extraire une dent pourrie, douloureuse mais nécessaire. En bout de ligne, comme je l’avais prédit précédemment, un culte de la haine s’est développé et est maintenant exploité à des fins de guerre de cinquième génération. Comme certains d’entre vous le savent peut-être, j’écris sur la guerre de cinquième génération du point de vue de quelqu’un qui y a été constamment soumis pendant environ trois ans. Jour après jour. Cinq, dix fois par jour. Des vagues d’attaques coordonnées, certaines provenant clairement des médias d’entreprise coopérant avec le gouvernement américain et l’industrie pharmaceutique, d’autres de l’imagination fébrile d’une grande variété d’acteurs individuels avec une grande variété de motivations, et certaines provenant d’équipes de cyberharceleurs coordonnées de bots et de trolls — dont Epoch Times a documenté sont au moins partiellement financés et facilités par la Fondation du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies.

Je vais essayer d’aborder cela comme une étude de cas sur la façon dont l’écosystème de la haine interagit avec et est exploité par ceux qui s’engagent dans la guerre de cinquième génération contre les citoyens américains. Mais comme j’ai été la cible particulière de cette dernière vague de haine et de diffamation, qui est au moins en partie conçue pour me délégitimer (et en partie une attaque contre la campagne présidentielle de RFKjr), veuillez m’excuser si je m’écarte de m’en tenir aux faits.

Tout d’abord, une introduction à de nombreux acteurs clés de ce petit drame.

Anticipant les critiques habituelles, oui, une stratégie pour faire face à tout cela serait de l’ignorer. Tout comme on m’a conseillé à plusieurs reprises d’ignorer les attaques diffamatoires des personnes suivantes au cours des trois dernières années, qui se sont propagées comme un cancer, de nombreux attaquants faisant des références croisées et se nourrissant les uns des autres de fausses déclarations :

Et puis il y a eu l’interview de Rogan Malone, suivie de l’incroyable succès de la manifestation « Stop the Mandates » du Lincoln Memorial. Ce qui a apparemment déclenché la chroniqueuse conservatrice Diana West qui a injecté le scénario « il est contrôlé par l’opposition » qui a ensuite été amplifié par un large éventail d’individus, notamment:

  • Catherine Austin-Fitts (une banquière d’investissement américaine et ancienne fonctionnaire qui a été directrice générale de Dillon, Read & Co. et, pendant la présidence de George HW Bush, a été secrétaire adjointe des États-Unis au logement et au développement urbain pour le logement. Aussi une figure majeure de l’organisation Children’s Health Defence, et dont les Breggins ont repris une grande partie de leur texte diffamatoire original me concernant)
  • Peter et Ginger Breggin (voir ici pour les faits et les détails des poursuites en diffamation malveillantes déposées). (Notez que le Dr Breggin a dit à un de mes collègues que ses attaques ne sont pas personnelles, mais plutôt que je dois être éliminé politiquement parce que Peter McCullough est le “vrai leader”).
  • Karen Kingston
  • Mat Crawford (qui édite agressivement ma page wikispooks)
  • Stu Peters [Note de Guy Boulianne : Malone n’est même pas capable d’épeler son nom correctement, c’est-à-dire “Stew Peters”]
  • Infirmière Jane Ruby (pendant et après son association avec Stu Peters) (voir ici pour les faits et les détails de la poursuite en diffamation malveillante déposée)
  • Dr Ben Marble (qui a ajouté la torsion dans un essai que je n’étais pas assez chrétien à son goût)
  • “Carolina Galvin” née “Carolina Bonita” (alors qu’elle était employée par le Dr Peter McCullough)
  • George Webb (qui a intenté une action en justice contre moi pour avoir prétendu que son nom n’était pas vraiment George Webb — bien qu’il ait utilisé le nom que j’avais fourni lors de l’action en justice — et affirmé que je l’avais diffamé en le traitant de cyberharceleur. Même si 60 minutes ont fait des essais vidéo documentant son cyberharcèlement).
  • Paul Alexander (brièvement un membre de bas niveau de l’administration Trump et actuellement un dont les essais de Substack sont en partie parrainés par The Wellness Company, qui a publié des centaines de pages de haine de Substack à mon sujet, et qui a préfacé sa série d’attaques contre moi en déclarant qu’il déclencherait le “djihad médiatique” contre moi).
  • Foster Colson (fondateur et président du conseil d’administration de la Wellness Company)
  • Sage Hana” (un pseudonyme féminin d’un auteur masculin anonyme qui me diffame régulièrement, utilisant souvent un langage typique d’un tyran de cour d’école)

Et un large éventail d’imitateurs, de trolls et d’autres de troisième et quatrième niveaux qui reflètent et amplifient régulièrement les mensonges et la haine promus par ce qui précède. Littéralement, un culte de la haine. L’événement déclencheur de cette cascade d’horreurs la plus récente a été une vidéo de 40 minutes diffusée en direct par Mme Karen Kingston sur GETTR, qui, comme indiqué ci-dessus, affirme que j’ai reçu l’ordre de la CIA de l’assassiner, et qui a une longue histoire de messages haineux et diffamatoires infondés à mon sujet.

Lorsque j’ai vu cette vidéo pour la première fois et la version coupée publiée sur BitChute par “Health Impact News“, elle avait été transmise à un collègue, qui me l’a ensuite transmise. En parallèle, les membres de la campagne présidentielle de RFKjr ont repris cela et me l’ont également transmis. Lors du visionnage, ma réaction a été (bien sûr) choquée que quelqu’un prétende publiquement que j’avais émis un ordre d’assassinat via la CIA (quoi !!!) pour la faire tuer, ainsi que choquée par les nombreuses fausses déclarations faites. Compte tenu de la longue histoire de Karen Kingston portant des accusations scandaleuses et infondées à mon sujet, j’ai pensé que cela devait être une sorte de nouvelle campagne Psy-Ops conçue pour me délégitimer davantage. Plutôt étrange qu’elle prétende que je demande à la CIA d’assassiner quelqu’un presque immédiatement après avoir fait plusieurs interviews et publié plusieurs essais de Substack affirmant que la CIA était au cœur des événements de la crise du COVID. Mais (en général) l’intégrité logique n’a jamais été une caractéristique clé de mes détracteurs.

Puis, après réflexion, j’ai pensé que cette personne (que je n’avais jamais rencontrée, ni écouté l’un de ses nombreux podcasts) n’allait pas bien. La fuite d’idées paranoïaques doit être soit une ruse pour obtenir des clics, soit la personne qui diffuse doit avoir une sorte d’événement de crise médicale ou psychologique et avoir vraiment besoin de soins médicaux. Elle était clairement malade, mal entretenue par rapport à sa présentation habituelle, avec des « yeux de raton laveur » et une léthargie générale. Elle aurait certainement pu être empoisonnée, comme elle le prétendait.

Jill et moi avons donc décidé que nous devions faire plus de diligence, ce que toutes les personnes impliquées jusqu’à présent dans l’amplification de cette histoire et l’expression de leur indignation avaient négligé de faire. Jill a commencé à plonger sur le Web et a trouvé la page Facebook de Mme Kingston dans laquelle elle a indiqué qu’elle avait contracté le paludisme et qu’elle était traitée.

Concernant le traitement du paludisme, voir par exemple les effets secondaires de la méfloquine (par Wikipedia) :

« La méfloquine, vendue entre autres sous le nom de marque Lariam, est un médicament utilisé pour prévenir ou traiter le paludisme. Lorsqu’elle est utilisée à des fins de prévention, elle est généralement commencée avant une exposition potentielle et poursuivie pendant plusieurs semaines après une exposition potentielle. Elle peut être utilisée pour traiter le paludisme léger ou modéré mais n’est pas recommandée pour le paludisme grave. Elle est prise par la bouche.

« Les effets secondaires courants comprennent les vomissements, la diarrhée, les maux de tête, les troubles du sommeil et une éruption cutanée. Les effets secondaires graves comprennent des problèmes de santé mentale potentiellement à long terme tels que la dépression, les hallucinations et l’anxiété et des effets secondaires neurologiques tels qu’un mauvais équilibre, des convulsions et des bourdonnements d’oreilles. Elle est donc déconseillée aux personnes ayant des antécédents de problèmes de santé mentale ou d’épilepsie. Elle semble être sans danger pendant la grossesse et l’allaitement. »

Eh bien, la combinaison du paludisme (au cours des sept dernières semaines ?) et des réactions au traitement du paludisme pourrait expliquer à la fois son apparence et sa conviction qu’elle avait été empoisonnée.

Ensuite, j’ai poursuivi en essayant de retrouver l’entreprise de sécurité et le personnel que Mme Kingston a nommés dans sa déclaration en continu sur GETTR. Il s’avère que, bien que sous licence, il s’agit d’une sorte d’opération de garage, et la « société » en question a supprimé sa page Web et branché sa ligne téléphonique sur un modem fax. Je n’ai donc pas pu les joindre par téléphone pour vérifier ses déclarations sur les conseils que leur employé lui avait prodigués. J’ai écrit au spécialiste de la sécurité nommé qui, selon Mme Kingston, avait fourni tous ces conseils et affirmations selon lesquelles elle était la cible d’un assassinat, mais je n’ai pas reçu de réponse. Un collègue ayant des relations dans l’industrie de la sécurité personnelle a recherché l’entreprise et a trouvé une plainte en ligne pour avoir omis de payer un employé pour les services rendus, mais a confirmé que la licence appropriée pour exercer en tant qu’entreprise de sécurité était toujours active. Impasse.

[Note de Guy Boulianne : En fait il s’agit de la compagnie américaine “Alpha Special Service Bureau“, créée en 2005. Alpha a commencé en 2005 à fournir à la communauté des services d’enquête sur les enfants disparus et enlevés. Depuis, Alpha SSB a étendu ses activités à la passation de contrats avec le gouvernement, à la protection des cadres et des dignitaires, à la prise d’empreintes digitales par LiveScan et à la mise en place d’un centre de formation officiel pour les cours de sécurité et de protection. Sa présidente est Susan Loyd et la compagnie est toujours active selon le site web Company Search. Je présume que la compagnie a réduit sa visibilité le 13 août dernier car Karen Kingston a sans doute fait l’erreur de partager le nom de son directeur des opérations, Ernest Luque, ainsi que son adresse courriel.

[Ernest Luque est un ancien agent de l’armée et des forces de l’ordre. Tout au long de sa carrière (1987-aujourd’hui), il a travaillé avec le Département de la Défense (DOD), le Département fédéral de la sécurité intérieure (FAM) et le Département de la Marine (Camp Pendleton). Il est actuellement sous contrat avec le Department of Justice California (DOJCA) et le Federal Bureau of Investigation (FBI) pour la vérification des antécédents. L’expérience de M. Luque dans le domaine de l’application de la loi et dans le secteur de la sécurité lui a permis d’exprimer des informations pour mieux se préparer et comprendre les menaces individuelles à tous les niveaux. Il s’engage également à donner de son temps pour la formation de la communauté en matière de sensibilisation et d’éducation à la sécurité.]

Ensuite, j’ai contacté son frère, M. Ron Kucher via Twitter (X?) DM (il n’a que quelques abonnés), et j’ai donné suite à sa brève demande en ligne pour que la famille soit autorisée à s’occuper de tout cela, obtenir des soins médicaux prendre soin de sa sœur, et que les autres arrêtent de politiser cela. Ce qui n’a pas semblé ralentir le trollery d’un poil, et s’est soldé par quelques attaques contre lui ! Il m’a répondu par DM, puis nous avons eu un appel téléphonique. Il a raconté qu’il avait pu entrer en contact avec le fournisseur de « sécurité personnelle », qui a affirmé qu’il n’avait pas dit à Mme Kingston les choses dont elle prétendait qu’on lui avait dit. Il a également raconté que Mme Kingston lui avait parlé de la Floride il y a quelques semaines et semblait être dans un état d’esprit très étrange. Ce qui correspondait à d’autres informations que j’avais reçues d’un collègue il y a deux semaines, qui m’a appelé dans un état plutôt alarmé pour me dire qu’il avait reçu un appel bizarre de Mme Kingston dans lequel elle semblait assez agitée et ne cessait d’exiger qu’il lui dise « que se passe-t-il ».

Qu’il suffise de dire que M. Kucher [Note de Guy Boulianne : Malone n’est même pas capable d’épeler son nom correctement, c’est-à-dire “Kuchler”] a été horrifié d’apprendre que cette vidéo récente et les spéculations rampantes associées (et les attaques armées contre moi et RFKjr en ligne et dans les médias alternatifs) étaient poussées et étaient en passe de devenir virales. Pour aggraver les choses, apparemment sa mère âgée (et celle de Mme Kingston) était consciente et frénétique de tout cela.

Donc, tard hier soir, alors que tout se jouait, j’ai proposé à M. Kucher que si sa famille souhaitait faire une déclaration à la presse ou à Internet en général, je la publierais textuellement sur ce Substack et la posterais sur mes divers comptes de médias sociaux sur Internet, qui comptent actuellement plus de 2 millions d’abonnés. Déclaration publique de la famille comme suit (ci-dessous).

Voici une déclaration que nous avons publiée hier soir au sujet de ma sœur Karen Kingston. D’autres détails se trouvent sous la déclaration.

Nous souhaitons remercier tous ceux qui ont exprimé leur inquiétude quant à la santé et à la sécurité de notre fille, sœur et mère Karen Kingston. Il y a plusieurs semaines, Karen a déclaré publiquement qu’elle souffrait du paludisme. Pour plus d’informations sur les effets secondaires du paludisme, veuillez consulter le site CDC.gov. Son comportement indique clairement que Karen a besoin d’être examinée immédiatement par un médecin. Son fils et sa mère sont sains et saufs. Ils ne sont pas portés disparus. Notre seule préoccupation est la santé, la sécurité et le retour de Karen. La famille vous demande de cesser de spéculer et de politiser sur des sujets pour lesquels vous n’êtes pas pleinement informés et de supprimer toute spéculation personnelle dans ce sens. Avec tout le respect que nous vous devons, vous ne savez pas ce que nous savons, vous n’avez pas droit à ce que nous savons et vous nous empêchez de répondre aux besoins médicaux immédiats de Karen.

Sincèrement,

Ron Kuchler
Au nom de la famille Kuchler

Veuillez également consulter les messages sur le Substack de M. Ron Kuchler à ce sujet, dans lesquels il continue d’implorer que d’autres cessent de politiser cette situation malheureuse.

Pendant que tout cela se déroulait, tout ce que je publiais sur les médias sociaux était régulièrement attaqué par des trolls et des robots qui repostaient la récente vidéo de Kingston avec un texte similaire ou identique (“Aidez Karen Kingston !”). Puis les articles coordonnés des “médias alternatifs” ont commencé, avec une nouvelle tournure impliquant Robert F. Kennedy Junior dans tout ce gâchis — en raison des fausses affirmations selon lesquelles je suis un conseiller de sa campagne (ce n’est pas le cas) et des appels de Mme Kingston lui demandant d’annuler l’assassinat de la CIA qu’elle prétend que j’ai d’une manière ou d’une autre ordonné.

Cela continue encore et encore. Tout coordonné, tout harmonisé. Comment les attaques en ligne initiales par un essaim de comptes à faible complexité/faible connectivité (caractéristiques clés des comptes bot et troll) ont-elles été coordonnées, et qui les coordonnait ? Pas moyen de le dire. Un exemple parfait d’une campagne Fifth Generation Warfare (Guerre de cinquième génération). En ce qui concerne les différents articles de « médias alternatifs », il peut s’agir simplement de mimétisme organique, l’écosystème en ligne des pourvoyeurs de haine qui répandent des commérages malveillants pour provoquer l’indignation, les clics et les revenus pourraient tous agir indépendamment, ou cela aurait pu être coordonné. C’est difficile à dire.

Les essais de Substack connexes incluent les éléments suivants :

Quant à la vidéo d’attaque originale de Mme Kingston, il est toujours possible qu’elle ait été mise en scène, mais les signes indiquent tous une véritable crise de santé mentale et physique. J’espère qu’elle pourra accéder rapidement à des soins médicaux adéquats et qu’elle se rétablira rapidement, et que sa famille réussira à la ramener de ses «vacances»/cauchemar au Mexique.

Maintenant, une fois de plus, comme cela s’est produit tant de fois, on me dit à plusieurs reprises que je « dois » répondre à ces accusations.

Permettez-moi de vous raconter une anecdote à ce sujet. Il y a environ un an, une “réunion secrète” s’est tenue pendant le Clay Clark Freedom Tour, au cours de laquelle les mêmes types d’allégations ont été discutés concernant le fait que je serais une “opposition contrôlée”, un agent du gouvernement ou des diverses agences de renseignement, et un infiltré et un fraudeur envoyé pour perturber le mouvement de la “liberté médicale”. Lors de cette réunion, il a été décidé de “me faire tomber” — un langage très similaire à celui utilisé par le Dr Breggin lors de sa précédente conversation avec mon collègue — qui se trouve être le même que celui que Mme Kingston a frénétiquement appelé il y a deux semaines. Dans cette affaire, Clay Clark est finalement intervenu auprès de ce groupe “secret”, m’a demandé un entretien et nous avons discuté des différentes accusations. Il a déterminé à sa propre satisfaction qu’elles n’étaient pas fondées et a déclaré que la question était sans objet et ne devait pas être discutée plus avant.

Donc, nous y revoilà. Ce qui suit est une transcription de neuf pages de la vidéo GETTR diffusée en direct de 40 minutes, avec mes réponses insérées en italique.

[Note de Guy Boulianne : Je ne reproduirai pas ce passage ici afin de ne pas alourdir cette page. Je vous invite plutôt à visiter le site Web de Robert Malone.]

Suite à cette transcription de la vidéo, Robert Malone écrit : « Rappelez-moi, je dois manquer quelque chose. Pourquoi voudrais-je “débattre” avec une consultante en marketing pharmaceutique ? Quelqu’un qui ne comprend pas les affaires gouvernementales, les contrats, la nanotechnologie lipidique ou à peu près tout ce qui est pertinent ici ? C’est juste une autre personne qui essaie d’améliorer son profil sur les réseaux sociaux à mes dépens. » (…) « Non, elle n’est clairement pas en bonne santé. »


La dernière entrevue non censurée de Karen Kingston sur la chaîne de Stew Peters le 19 juillet 2023 : « Nous venons chercher les promoteurs d’armes biologiques !!! Documents et actions. »
Evelyne O'Mara
5

« Que Dieu vous garde, vous et tous ceux & toutes celles qui prennent des risques pour que les vérités cachées soient révélées au Public. Merci. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
942220cookie-checkLa réponse du Dr Robert Malone : “une étude de cas sur les interactions entre la haine en ligne et une campagne de guerre de 5e génération”
Website | + posts

Guy Boulianne, auteur, éditeur et journaliste indépendant, membre de la General News Service Network Association (GNS Press) et de l'International Association of Press Photographers (IAPP) Il est aussi membre de la Society of Professional Journalists (SPJ). Il est le fondateur et l'éditeur en chef des Éditions Dédicaces LLC : http://www.dedicaces.ca.

Partager cet article sur les réseaux sociaux :
S’abonner
Notification pour
guest

12 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
teo

J’accuse de R Malone, lien dans l’article de M Boulianne
https://rwmalonemd.substack.com/p/jaccuse

J’ai regroupé en quelques paragraphes les quelques phrases étranges (sous lignées), et celles ou il écrit qu’il a eu comme client la DoD/DTRA.

Cela permet de se faire une idée, de quelques unes de ses pensées concernant la situation machiavélique que nous vivons et des liens qu’il a eu ou a encore.
Ses poursuites judiciaires et ses propos malveillant envers Kingston et d’autres suffisent amplement pour le considérer comme non ouvert d’esprit et sans tolérance envers les ceux qui doutent de sa loyauté au peuple.

Currently we are in a period of transition. In some ways, we can now see the end of the battle, and it looks like we may win this one. In others, we can see that this COVIDcrisis is really just a skirmish in a much larger war that has been going on for decades. Many, including myself, have been unaware of what has really been going on for decades at the WEF, the BMGF, the UN, the WHO, the various organizations supported by King George III, etc. Others have had their eyes open for a long time. But the COVIDcrisis seems to be losing momentum (one hopes), the passion is finally draining out, and the fever appears to have broken. There are signs that the opposition is starting to pivot to new battlegrounds.

Nous sommes actuellement dans une période de transition. D’une certaine manière, nous pouvons maintenant voir la fin de la bataille, et il semble que nous puissions la gagner. À d’autres égards, nous pouvons constater que cette crise COVID n’est en réalité qu’une escarmouche dans une guerre beaucoup plus vaste qui dure depuis des décennies. Nombreux sont ceux, dont je fais partie, qui ignorent ce qui se passe réellement depuis des décennies au WEF, au BMGF, à l’ONU, à l’OMS, dans les diverses organisations soutenues par le roi George III, etc. D’autres ont les yeux ouverts depuis longtemps. Mais la crise COVID semble s’essouffler (on l’espère), la passion s’épuise enfin, la fièvre semble retombée. Certains signes indiquent que l’opposition commence à s’orienter vers de nouveaux champs de bataille.

The only predictable constant going forward from here will be change. Earlier today, a colleague wrote to me “Do you perceive that we are fated to participate in a globalist world?” My reply? “The future truly hangs in the balance. As the Mormons say, the constitution hangs by a thread.

La seule constante prévisible à partir de maintenant est le changement. Plus tôt dans la journée, un collègue m’a écrit : “Pensez-vous que nous sommes condamnés à participer à un monde globalisé ?”. Ma réponse ? “L’avenir est vraiment en suspens. Comme le disent les Mormons, la constitution ne tient qu’à un fil.

And have worked and published with people who are clearly deeeep state/intelligence/biodefense assets.

Et j’ai travaillé et publié avec des personnes qui ont clairement de l’état profonds / du renseignement / de la biodéfense.

I was trying to gather intel from the ACTIV TX-Clinical WG committee on behalf of and on request by my DoD/DTRA client so that we might get our inexpensive repurposed drug trial…

J’essayais de recueillir des informations auprès du comité ACTIV TX-Clinical WG pour le compte et à la demande de mon client DoD/DTRA afin que nous puissions obtenir notre essai de médicament réutilisé peu coûteux…

alen

Si le doute sur l’appartenance de Robert Malone au DS génocidaire et à ses méthodes d’assassinats était permis, la disparition définitive de Karen Kingstone scellera la vérité le concernant.

teo

@ alen

Pas forcément, mais fortement probable.
Il est tout à fait possible qu’elle puisse rester en vie, sans plus jamais se manifester, ou bien attendre longtemps avant de le faire. Tout dépendra des possibilités rencontrés et de ses capacités à tenir (détaillé dans mes commentaires). Ce sera difficile avec la technologie de contrôle, mais pas impossible. Si elle n’est aucunement impliquée dans une quelconque action pour l’état profond, ils risquent de la traquer à vie (ou presque). Nous savons de quoi ils sont capables. Je garde espoir, jusqu’à preuve du contraire.

LTC Royston E. Potter

« En ces temps de grande tromperie, je ne peux pas déterminer avec certitude ce qui se passe réellement. Mais, étant donné ce que je sais des aveux et des explications des deux personnes, « je pense que Malone proteste trop ». Il l’a fait à tous les niveaux, pas seulement dans ce cas. Pourquoi? »

teo

Très bonne question LTC Potter.
Plusieurs éléments sont en sa défaveur:

– Son avis favorable sur la vaccination d’une certaine catégorie de la population, cela interpelle.
– Ses multiples poursuites contre ceux qui doutent de lui ou s’expriment plus en avant.
– Ses réactions inappropriés envers K Kingston, le contact de sa famille etc.

Cela fait vraiment beaucoup pour une personne ayant un bagage scientifique, public etc., sans parler d’éventuels liens avec les agences CIA ou autre.
Tout est extrêmement bien organisé, beaucoup d’éléments manquants, dispersés…impossible de remonter à la source de la plupart des actions, recherches etc. Les infiltrations sont nombreuses et inextricables.
Se poser en victime est une bonne tactique, sauf que cela ne dure pas dans le temps, car tôt ou tard, des erreurs etc. subtiles viennent enrayer la machine.
Ils jouent sur tous les niveaux, d’où notre difficultés d’y voir clair.

La question importante est (en dehors de sa sécurité) ou en ai sa demande faite auprès du Sheriff? Des fioles ont-ils été confisqués et mis en lieu sur etc., car là aussi l’infiltration est importante. Ou en est la suite et avec quels avocats etc.
Même si je ne partage pas l’essentiel du rapport Kingston concernant son contenu avec des brevets etc. plus que douteux. Je ne remet pas en cause son travail de recherche à partir de documents divers.

La seule question, en ce qui me concerne, et lui concernant directement serait, fait-elle partie de l’opposition contrôlé? Pour le moment je n’ai aucune repère dans ce sens. Quant on croit que des recherches multiples ont eu pour but la santé public, il est difficile de penser que toutes ou presque dans ses laboratoires…avaient pour objectif des mises au point d’armes biologiques etc.

Et pourquoi pas des expériences et manipulations génétiques afin de satisfaire des idées folles de transhumanisme, auquel je ne crois absolument pas personnellement.
La peur peut donc être le motif principal de ses réactions agitées, rien de plus normal, sauf exceptions et personnes bien entraînées.

Une des réponses possibles à votre question est que malgré une formation d’agent infiltré ou autre, le facteur humain reste problématique dans des opérations longue durée, et cela dure déjà depuis 3 ans, les actions/réactions peuvent miner un travail (ou psyop).

teo

1e paragraphe: Cela peut aussi être une tactique, afin de faire croire que l’on est attaqué, dans ce cas en ligne, par des opposants contrôlés tout en étant soi-même une marionnette du système machiavélique, et cela fonctionne assez bien, du moins au début.

Malone:
«Plutôt étrange qu’elle prétende que je demande à la CIA d’assassiner quelqu’un presque immédiatement après avoir fait plusieurs interviews et publié plusieurs essais de Substack affirmant que la CIA était au cœur des événements de la crise du COVID. Mais (en général) l’intégrité logique n’a jamais été une caractéristique clé de mes détracteurs.»

Ceci peut aussi être une tactique, plus la partie sur le paludisme.

Malone:
«Un collègue ayant des relations dans l’industrie de la sécurité personnelle a recherché l’entreprise et a trouvé une plainte en ligne pour avoir omis de payer un employé pour les services rendus, mais a confirmé que la licence appropriée pour exercer en tant qu’entreprise de sécurité était toujours active. Impasse.»

On insère un petit fait, réel ou non, concernant cette entreprise, que se fait minime ou non, n’ait aucun lien avec le sujet, et hop, elle devient douteuse.
En ce qui me concerne, je ne sais pas si cette entreprise a réellement aidé Karen Kingston, ou continu de le faire. Beaucoup sont corruptibles, ceci dit, je précise que je n’émets aucun avis à ce sujet, puisque je n’en sais rien.

(x)? de Twitter, pourrait signifier que nous ne sommes rien (ou quelques chose dans ce genre) l’on ne peut pas dire inconnu car nous sommes tous fliqués.

Le paragraphe sur le frère et le fournisseur de sécurité, ne permet pas non plus de tirer des conclusions, dans des cas pareils quel agent formé, ou même un simple citoyen aguerri, irait dire la vérité, ou ce qui se trame en réalité.
Bien sur, tout cela peut aussi (conditionnel) faire partie, ou être devenu partie prenante, d’une stratégie ou tactique la nuisant gravement.

Sur l’information reçu d’un collègue, il me semble normal quel paraisse agitée etc. Qui ne le serait pas dans ce cas là? Même bien équipé mentalement et psychologiquement, un danger de mort restez traumatisant. Tout en tenant compte que Karen Kingston pourrait effectivement avoir des troubles psychologiques, et être devenu paranoïaque. Ceci dit, par nécessité d’objectivé,
une enquête, officielle ou non se doit d’être objective, nous n’avons donc pas à prendre partie avant d’avoir des preuves, ce qui n’exclut aucunement que nous devons laisser la situation se dérouler sans intervenir raisonnablement, et tout mettre en œuvre pour l’aider, sans la mettre en danger par nos diffusions (vraies) des infos etc. en notre possession.

Sur la partie «mise en scène possible…», en effet, aussi bien pour x raisons que sous contrainte etc.

LTC Royston E. Potter

Quintano Roo?!? Well, that is very troubling. I had a threat to my family from there just over a year ago. Lots of bad folks operate out of there. This is not good.

George Webb has been showing a kickoff of a malaria/dengue psyop. I think he is correct. However, he intimates Karen might at least know of the psyop if she is not a part of it. I think she likely knows of it, thus her troubles. She has made some really bad judgement calls in where to go and who to trust, though. I don’t believe she is a part of the psyop or the proliferation of disease. Still, as I said to you, there are just too many deception ops going on to know anything for sure.

As I mentioned in another post, I do not think Karen is part of a dengue/malaria psyop nor mentally impaired by malaria or its treatments. This is a very entangled web.

TRADUCTION :

« Quintano Roo ?!? C’est très inquiétant. Ma famille a été menacée depuis cette région il y a un peu plus d’un an. Beaucoup de mauvaises personnes opèrent à partir de là. Ce n’est pas bon signe.

« George Webb a montré le coup d’envoi d’une opération psychologique sur la malaria et la dengue. Je pense qu’il a raison. Cependant, il laisse entendre que Karen pourrait au moins être au courant de cette opération si elle n’en fait pas partie. Je pense qu’elle est probablement au courant, d’où ses problèmes. Elle a cependant fait de très mauvais choix quant à la direction à prendre et à la personne à qui faire confiance. Je ne crois pas qu’elle fasse partie du psyop ou de la prolifération de la maladie. Cependant, comme je vous l’ai dit, il y a trop d’opérations de déception en cours pour que l’on puisse être sûr de quoi que ce soit.

« Comme je l’ai mentionné dans un autre message, je ne pense pas que Karen fasse partie d’un psyop sur la dengue et le paludisme, ni qu’elle soit mentalement affaiblie par le paludisme ou ses traitements. Il s’agit d’un réseau très complexe. »

Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.
12
0
J'aimerais bien avoir votre avis concernant cet article. Veuillez laisser un commentaire.x