Les Îles-de-la-Madeleine et le “Passe Archipel” : Les citoyens demandent la démission du maire Antonin Valiquette et de son conseil municipal

😁 Si vous appréciez cet article, n’hésitez pas à faire un don à votre guise. Merci.

Le 8 mai dernier, j’ai publié un article assez détaillé concernant le “Passe Archipel” que les élus locaux veulent à tout prix instaurer aux Îles de la Madeleine dans le but de contrôler les allers et venues de la population, et plus particulièrement ceux des Madelinots et des Madeliniennes. Bien sûr, tout ceci se fait sous le couvert d’une taxe touristique. Ce projet de “Passe Archipel” devait officiellement démarrer le 1er mai. Or, le 14 mai, la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine nous apprenait dans un communiqué de presse qu’elle rendait maintenant facultatif le paiement de la redevance touristique de 30 $. En conférence, le maire Antonin Valiquette a expliqué avoir pris cette décision à cause de contraintes opérationnelles, notamment en raison des délais dans l’obtention des autorisations de Transport Canada. La Municipalité des Îles dit faire un pas de côté et fera simplement appel à l’honneur et à la solidarité des visiteurs pour qu’ils paient volontairement les droits d’accès à partir de l’application. « Nous avons même reçu un chèque de 60 $ émis par deux visiteurs qui sont passés chez nous l’an dernier » [sic !], a fait savoir le maire.

album-art
CFIM 92,7 FM – 14 mai 2024
00:00

« On va conserver tous les outils de marketing et de communication qu’on avait mis en place. La seule chose qui change, c’est qu’au lieu de dire que ça soit obligatoire, c’est sur une base volontaire et solidaire », explique Antonin Valiquette. « Soyons clairs : nous ne reculons pas sur la notion de contribution. Nous discutons depuis des années de cette avenue pour protéger l’archipel et améliorer ses infrastructures. Mais comme nous sommes pionniers en la matière, il est normal de nous ajuster en cette première année. À la manière d’un projet-pilote, nous poursuivons donc les discussions avec Transports Canada, nous continuons d’informer les Madelinots sur la question et nous observerons le comportement de nos visiteurs durant la saison pour bonifier le projet », a précisé le maire.

La journaliste Laurence Dami-Houle rapporte que le maire Valiquette condamne les discours violents et souhaite le retour à un climat social sain, assurant que les insulaires seront consultés au cours de la prochaine année. « Les commentaires irrespectueux que les membres du conseil, l’équipe municipale et moi avons essuyés ces dernières semaines sont inacceptables et continueront d’être dénoncés comme il se doit. Nous devons collectivement nous opposer à ce genre de comportements qui visent à plomber la démocratie en instaurant un climat de peur », insiste le maire qui appelle les citoyens, les partenaires, les employés municipaux et tous les élus du Québec à s’opposer farouchement à l’effet pernicieux que peuvent avoir ces commentaires sur la vie des gens, toujours selon le communiqué de presse de la municipalité.

Une séance du conseil municipal et de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine eut lieu mardi soir. Plus de 250 citoyens s’étaient déplacés pour le rendez-vous mensuel qui a débuté peu après 19h et qui s’est achevé vers 23h. Le journaliste Philippe Pesant-Bellemare rapporte sur les ondes de CFIM 92,7 que l’atmosphère était chargée, alors que les élus de la Communauté maritime ont été l’objet d’une fronde sans précédent de la part de citoyens furieux contre le projet de Passe Archipel. Plusieurs citoyens ont demandé l’annulation des règlements sur la redevance touristique de 30 $ et la création d’un parc régional. La première citoyenne à prendre la parole a été Jeanne Bourgeois.

album-art
Îles-de-la-Madeleine – Radio-Canada, 14 mai 2024
00:00

Comme le souligne la journaliste de Radio-Canada, Isabelle Larose, d’un ton très vif, Mme Bourgeois a accusé le conseil d’avoir nui à la réputation des Îles avec son projet de redevance touristique. « Votre projet n’était pas bien ficelé, selon vos propres dires », a-t-elle lancé. « Ce projet pilote ne tenait probablement même pas la route constitutionnellement. Un recours collectif se serait certainement rendu jusqu’en Cour suprême. » Jeanne Bourgeois a poursuivi en demandant la démission des élus madelinots. Le Madelinot Claude Bourgeois, propriétaire du Site d’autrefois, a également invité le maire à laisser sa place. « Prenez des bouées de sauvetage, parce que votre bateau coule. Vous l’avez poussé avant qu’il ne soit prêt. » Pour sa part, Marc-André Proulx renchérit : « Vous avez perdu le contact avec la population. »

Plusieurs citoyens ayant pris la parole ont dénoncé le manque de consultation de la population concernant la Passe Archipel et la création d’un parc régional. Certains ont dit craindre que l’accès aux terres publiques soit restreint. Il faudra désormais que les élus,— comme le maire Antonin Valiquette et le chef du Parti québécois Paul St-Pierre Plamondon —, comprennent que c’est à eux d’écouter la population et non pas le contraire. Je rappelle à ceux-ci que la démocratie, du grec ancien δημοκρατία (peuple) et κράτος (État), est un régime politique dans lequel tous les citoyens participent aux décisions publiques et à la vie politique de la cité. Selon l’encyclopédie Wikipédia en Grèce, la démocratie « est l’état où le pouvoir est originaire du peuple, est exercé par le peuple et sert les intérêts du peuple ».

Une séance d’information publique concernant la Passe Archipel aura lieu ce soir 16 mai 2024, à 19 h, au Centre récréatif de L’Étang-du-Nord. Cette séance risque d’être fort mouvementée. Suite à celle-ci, je publierai un autre article qui tentera de démontrer la nécessité pour les Madelinots et les Madeliniennes de s’opposer et de faire en sorte qu’aucun “Passe Archipel” ne soit mis en place aux Îles de la Madeleine.


➽ Allocution de Jeanne Bourgeois, le 14 mai 2024

Bonsoir messieurs mesdames. J’espère que vous allez me laisser un bon 5 minutes pour vous lire des pages que j’ai à lire. L’annonce de ce matin signifie un échec complet du point de vue politique. C’est une reconnaissance que l’opinion publique ne vous est plus favorable aux Îles, au Québec et même au Canada. [Applaudissements] Vous savez comme moi qu’en politique, soit on gagne soit on perd. On ne peut pas traîner une patate chaude toute une année. Il est impossible de marcher avec une si grosse épine dans le pied. Votre projet n’était pas bien ficelé selon vos propres dire. Ce projet pilote ne tenait probablement même pas la route constitutionnellement.

Le 3 avril vous avez avoué avoir des avis juridiques favorables. Pourtant, un avocat hautement réputé, maître Julius Grey a avoué publiquement que vos lois étaient contestables. Un recours collectif se serait certainement rendu jusqu’en Cour suprême. Aucune législation n’existe sur ce genre de loi que toute votre équipe avait créée. C’était une première canadienne. Aucune jurisprudence ne pouvait étayer vos soi-disant lois.

Monsieur Valiquette votre argumentaire n’a pas su convaincre la majorité de la population, ni même le gouvernement fédéral. Puisque le 9 avril dernier, vous avez d’ailleurs reconnu que nous étions des cobayes, cette insulte est encore difficile à digérer.

[Applaudissements]

Je vous avais dit lors du 9 avril que ça irait dans les mains des journalistes. Ça s’est rendu jusqu’en Chine. Tout ce tapage médiatique depuis plus d’un mois a même nuit à la réputation de l’ensemble des Îles de la Madeleine. C’est une atteinte presque irréversible qui prendra très longtemps à se dissiper.

Voici le texte que vous avez lu ce matin à la conférence de presse. Je vous demanderais de le relire parce qu’il y a des gens qui ne l’ont pas bien compris. [Applaudissements]

Plusieurs personnes n’ont pas bien compris le sens de « don volontaire ». Je poursuis en vous soulignant vos paroles : « Ceux qui paieront avec attachement et honneur ». Pardon ! mais ces mots sont extrêmement blessants et insultants pour des Madelinots exilés qui prendraient leurs derniers sous afin de venir enterrer leurs parents décédés. Vous devriez même vous en excuser.

[Applaudissements]

Compte tenu de tout ceci, nous vous demandons d’abolir complètement ce soir les deux lois entérinées lors de la rencontre du 9 avril, soit les lois 2024-06 et 2024-12, Je vous laisse un petit bout [de temps] pour les enlever. Il n’est plus acceptable que des Madelinots et visiteurs doivent passer une seule autre journée avec cette épée de damoclès au-dessus de leurs têtes. Je vous laisse le temps de le faire, encore une deuxième fois. Ça peut se passer comme ça si le peuple le veut. [Applaudissements]

Maintenant, puisque le conseil au complet (même s’il y a un absent) n’est plus digne de diriger votre municipalité, au nom des contribuables madelinots, je demande votre démission à tous.

[Applaudissements] —Ça va encore faire le tour de la planète.—

Premièrement, madame Joy Davis, vous n’avez jamais présenté à votre conseil de ville et encore moins à vos électeurs le projet de Passe Archipel. Monsieur Richard Leblanc, vous n’avez pas présenté à la population de Cap-aux-Meules ni être aller à L’Île-d’Entrée présenter votre projet. Monsieur Gaétan Richard, Grande-Entrée, vous n’êtes jamais allé à la Grande-Entrée parler du projet non plus à votre population. [Applaudissements] Monsieur Roger Chevarie qui est absent ce soir, non plus na pas présenté le gros projet, pourtant, à sa population de Fatima. Monsieur Benoit Arseneau, Havre-aux-Maisons, non plus vous n’avez pas fait de réunion spéciale à Havre-aux-Maisons pour présenter l’énorme projet. [Applaudissements] Et monsieur Hugues Lafrance qui est absent ce soir, non plus ne l’a pas fait à L’Étang-du-Nord. Vous avez tous manqué à votre principal règle de conduite, c’est-à-dire informer et travailler pour l’ensemble de vos concitoyens. Et monsieur Valiquette, s’il vous reste un tant soit peu de fierté, démissionnez ce soir en direct. [Applaudissements] Sinon la pression deviendra si forte médiatiquement et politiquement que vous vous en sortirez encore plus écorché. Vous ne “tofferez pas” (resterez pas en place) plus d’une semaine, je vous le garantis, avec la politique. Dans une semaine d’ici, vous serez parti de toute façon.

[Applaudissements]

Play
Pause


Abonnez-vous à ma lettre d'information
Ne ratez rien de ce site ! Soyez alerté(e) dès la publication d’un nouvel article.
* Ajoutez newsletter@guyboulianne.info à votre carnet d'adresse.
icon

Olivier Magdelonnette
5

« Merci beaucoup Mr Boulianne. car vous êtes un pont de redistribution stratégique pour les francophones. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
1111040cookie-checkLes Îles-de-la-Madeleine et le “Passe Archipel” : Les citoyens demandent la démission du maire Antonin Valiquette et de son conseil municipal
Partager cet article sur les réseaux sociaux :
S’abonner
Notification pour
guest

13 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
René Robert

Vous faites d excellents articles sur ce sujet ,
j espère que vs parviendrai à publier ds le journal
des Îles sur le sujet
Merci pour tous vos articles

[…] il n’est pas très […]Lire la suite de l’articlewww.guyboulianne.info Les Îles-de-la-Madeleine et le “Passe Archipel” : Les citoyens demandent la démission du maire… Selon Me André Lafrance, le « Passe Archipel » aux Îles de la Madeleine fait déjà trois […]

[…] citoyens demandent la démission du maire Antonin Valiquette et de son conseil municipal” (16 mai 2024), “Selon Me André Lafrance, le « Passe Archipel » aux Îles de la Madeleine fait déjà […]

[…] prévu dès ma première publication concernant la Passe Archipel. J’avais en effet écrit dans mon article du 16 mai que, suite à la séance d’information qui se tint le jour même, je publierais un […]

Hamel Marie-Claude

Le délire conspirationniste des codes QR :

Tout y est, le mépris de la LIBÂRTÉ, l’association de la droite à de méchants conspirationnistes qui à ses yeux ne sont que de parfait imbéciles. La banalisation du contrôle de la population. Une vraie de vraie petite gauchiste comme il y en a tant.

André Lafrance

Bonjour à tous et à toutes. Ce matin, une nouvelle encore en provenance des Îles de la Madeleine. Hier [16 mai 2024], comme vous le savez, se tenait une assemblée d’information à laquelle participaient près de 450 citoyens. En fait, c’est le nombre de sièges qu’il y avait dans l’assemblée et les sièges étaient complets. Hier aussi, on apprenait qu’il y avait un mouvement, le mouvement des ronds blancs. Et on va revenir sur le mouvement des ronds blancs que je qualifie comme un mouvement un peu totalitaire qui justement parle de bienveillance, qui parle de non-violence et qui parle de désinformation.

André Lafrance

Le 14 mai dernier se tenait aux Îles-de-la-Madeleine, justement à la communauté maritime et au Conseil de ville des Îles-de-la-Madeleine, une assemblée régulière du conseil à laquelle ont participé environ 400 citoyens. Or, lors d’une entrevue, on apprend que le Passe Archipel va changer sa forme : il n’y a plus de code QR et ça va être volontaire.

Comme vous le saviez, il devait y avoir une rencontre d’information ce soir [16 mai 2024] qui a toujours lieu mais qu’est-ce qu’on apprend ? c’est qu’elle ne sera pas diffusée en simultané, l’objectif étant clairement établi maintenant, de ne pas mettre tous les citoyens sur la même page au même moment, de sorte, justement, à ce que le message soit diffus sur les réseaux sociaux.

Pire encore, la radio des Îles, qui devait diffuser en simultané, a décidé elle aussi de suivre le mot d’ordre. On se demande bien pourquoi. Qu’est-ce que les deux partenaires de la communauté maritime ont dans la tête, Joy Davie et Antonin Velket.

On se creuse les méninges aujourd’hui pour essayer de comprendre.

@me.andre.lafrance

#magiefondvert

♬ son original – Me Andre Lafrance L,LL D.D.N.

André Lafrance

Le Passe-Archipel fait maintenant sa première victime. Aux Îles-de-la-Madeleine, le droit à la libre expression a dorénavant un prix. Et, justement, le développement durable passe au second rang. Le propriétaire de l’entreprise Bonichoix des Îles-de-la-Madeleine a annoncé sa décision de ne plus avoir des œufs de la ferme avicole de Mme Bourgeois, prétextant une nouvelle offre et que celle-ci se refuse à voir de la compétition sur les étals du marché Bonichoix.

Alors, on cherchait bien les raisons pour lesquelles Mme Bourgeois était absente du débat hier, le 16 mai, lors de l’Assemblée d’information, qui n’en était pas une, et lors de laquelle on a annoncé la démission de Gaëtan Richard.

Le Passe-Archipel fait maintenant trois victimes, Linda Lebel, Gaëtan Richard et Mme Jeanne Bourgeois. Est-ce que la firme Sobeys est d’accord avec la décision de l’un de ses exploitants ? La question est entière.

@me.andre.lafrance

#magiefondvert

♬ son original – Me Andre Lafrance L,LL D.D.N.

André Lafrance

LES SUBVENTIONS, UN CANCER AU QUÉBEC : On analyse n autre contrat donné de gré à gré par la municipalité des Iles de la Madeleine.

BESSEZ

Bel exemple de démocratie directe pour rappeler aux “élus” qu’ils ne sont que les mandataires de leurs électeurs.

André Lafrance

Nathalie Normandeau et Monsieur Ferandez ont avalé de travers : On analyse la situation provoqué par des animateurs qui ne font pas la part des choses.

André Lafrance

LE ROND BLANC – On analyse l’entrevue à Radio Canada, on parle d’amalgame, de violence et de bienveillance…. « Les débats entourant la Passe Archipel aux Îles-de-la-Madeleine ont pris une ampleur qui en déçoit plusieurs. En observant le ton monter dans les discussions, mardi dernier, la Madelinienne Mayka Thibodeau a invité les gens à arborer sur les réseaux sociaux ou sur leurs vêtements, un cercle blanc, en guise d’appel au civisme et au respect. Elle nous parle de son initiative. » (Radio-Canada)

Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.
13
0
J'aimerais bien avoir votre avis concernant cet article. Veuillez laisser un commentaire.x