La journaliste Isabelle Larose nous apprend que les réservations aux Îles de la Madeleine sont en diminution. Le Passe Archipel serait-il en cause ?

😁 Si vous appréciez cet article, n’hésitez pas à faire un don à votre guise. Merci.

La journaliste de Radio-Canada, Isabelle Larose, nous apprend que les réservations touristiques aux Îles de la Madeleine ont diminuées. Pour les mois de juin à septembre inclusivement, la Coopérative de transport maritime et aérien (CTMA) note une baisse d’achalandage d’environ 3 % du nombre de visiteurs ayant réservé à bord du traversier menant aux Îles de la Madeleine, comparativement à la même période l’an dernier. La baisse est toutefois plus marquée en juillet, avec une diminution de 6 %. Selon la journaliste, aucun représentant de la CTMA ni de Tourisme Îles de la Madeleine n’a souhaité accorder d’entrevue pour commenter cette baisse. Il semblerait toutefois que la CTMA a indiqué par courriel « n’avoir observé aucune vague d’annulation en lien avec la mise en place du Passe Archipel, une redevance touristique controversée de 30 $ par visiteur dont le paiement est désormais optionnel ». À l’instar de la CTMA, le directeur de l’auberge La Salicorne à Grande-Entrée, Robert St-Onge, ne croit pas que ce ralentissement est lié au Passe Archipel, car il n’a personnellement entendu aucun visiteur se plaindre à ce sujet. « Il y a une seule personne qui nous en a parlé pour nous dire qu’elle était d’accord de le payer, peu importe la formule. Pour nous, ça ne semble pas avoir un impact. » Même son de cloche du côté de l’Auberge du port de Cap-aux-Meules. « Aucun client ne m’a parlé de ça, personne n’était insatisfait. Les gens qui en ont parlé comprenaient », affirme le directeur de l’établissement, Claude Thériault.

Mais pouvons-nous réellement nous fier à ces quelques bribes d’information pour en conclure que le ralentissement des réservations aux Îles de la Madeleine n’est aucunement lié au Passe Archipel ? Pour se forger une opinion éclairée, il est préférable de consulter ce qu’en dit la population en général. Ce n’est que de cette façon que nous obtiendrons une information non biaisée. Jeannot LeBlanc, de Cap-aux-Meules, écrit sur la page de Info Madelinot : « Mon argument repose sur ce que j’ai entendu sur les ondes des radios de la ville de Québec et de Montréal. Les gens qui ont entendu la mauvaise presse au sujet des Îles (on va vous taxer les touristes), ont vivement réagit sur les ondes radiophoniques. Les personnes qui ont participé aux lignes ouvertes ont même « appelé » à boycotter les produits des Îles, dont le homard. Mon argumentaire tient à la vive réaction émotive que cela a suscité. Je n’ai pas de chiffre à l’appui, mais plusieurs personnes ont à ce moment réorienté leurs vacances d’été, dont je suis l’une d’elle… j’ai donc fait d’autres plans. Donc, ce que je vous dis attention, le Passe Archipel a fait pas mal de dommages… !!! L’image des Îles est entachée et ce sera assez long avant de retrouver l’équilibre… »

M. LeBlanc ajoute : « Bien sûr, perdre 6% de tourisme sur des retombées de 110M$ (donc pertes de 6,6M$) c’est pas grave ! Par contre, gagner en retour une redevance touristique de 1,8M$ (avec coûts d’opération de 0,8M$, chiffres de votre Municipalité), ça c’est bon… Oh lala… bonne chance dans votre gain pour ramasser les poubelles !! Quel projet idiot ! » Mario Jomphe écrit que cela n’a « sûrement pas aidé toute cette controverse avec le Passe Archipel. 🤔 Je crois que ça a mis un frein à pas mal de monde », tandis que Ghislain Chiasson ajoute : « Qu’on veuille faire des Îles un parc régional, ça va être la fin pour les Madelinots. Un parc régional qui, bientôt, va être couvert d’éoliennes. » Jean-Paul Pellerin répond : « Par solidarité avec les Madelinot pour le QR imposé à la population et $$$ pour les touristes, beaucoup de gens vont boycotter les îles. Évidemment votre élite va trouver une excuse pour invoquer ailleurs les problèmes de baisse du tourisme. » Pour sa part, Mary Jo Smith écrit : « Juste le fait d’être obligé de mentionner que «ce n’est pas en lien avec le Passe Archipel», c’est affirmer que c’est la principale cause. L’hypocrisie. 😵‍💫 Mais l’important est que nous savons la vérité. Ceux qui vivent dans le mensonge s’enfoncent. »

C’est tout à fait la même chose du côté de PAL Airlines. La Madelinienne, Léonce Arseneau, écrit à juste titre sur la page Facebook de Info Madelinot : « Regardez les commentaires négatifs à cause du Passeport Archipel, une catastrophe est en marche pour l’avenir du tourisme aux Îles ». Voici donc une portion des commentaires que l’on peut lire sur la page Facebook de cette compagnie aérienne canadienne :

Roger Benoit : « Non merci! Fini les Îles de la Madeleine pour moi! »

Mary Bellemare : « Non, merci, les Îles de la Madeleine sont rayés de notre liste et de celle de tous les gens que l’on connaît. Québécois et Québécoises, on aime aller visiter notre province et nos belles régions sans frais pour y mettre les pieds. Nous irons donc où nous serons les bienvenus. A bon entendeur salut! »

Richard Hotte : « Oubliez ça, c’est fini les îles avec vos frais et code QR. »

Dominic Molaison : « J’y vais depuis toujours chaque été mais cette fois je vais passer un tour avec le Passe Archipel. »

Julie Legris : « Pas question d’aller aux Îles de la Madeleine avec les nouvelles mesures. »

Anne Sadlier : « J’vais pas payer pour voir ma province. »

Martin Guay : « Pas depuis que les îles sont passées au régime de dictature chinoise. »

Jack Sove : « Je suis totalement en accord avec tout les commentaires négatifs. Le maire devrait se retirer le plus vite possible pour essayer de sauver la saison des vacance qui arrive très vite. »

⟵ ◂ ◆ ▸ ⟶

album-art
Basé sur les textes de Guy Boulianne
00:00
➠ Écoutez et téléchargez GRATUITEMENT l’album « Le Passe Archipel aux Îles de la Madeleine ».

Nous savons que le “Passe Archipel” proposé par le maire Antonin Valiquette et ses conseillers est totalement aligné sur l’Agenda 2030 et les objectifs mondiaux de développement durable (ODD), ainsi que sur le Rapport de la rencontre annuelle du Forum des partenaires Horizon 2025 qui demande aux Madelinots et aux Madeliniennes de renoncer à l’augmentation du tourisme en été, et qui en appelle à la décroissance planifiée. N’est-ce pas là un objectif que la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine est en train d’atteindre avec sa tentative d’implantation d’une forme d’éco-socialisme sur le territoire des Îles ?

Le Rapport de la rencontre annuelle du Forum des partenaires Horizon 2025 est d’une gravité extrême puisque les écoanxieux radicaux y proposent rien de moins que :

RENONCER : à certaines libertés individuelles au profit du bien-être collectif, à faire passer ses besoins avant les besoins collectifs, aux intérêts individuels et à certains privilèges, à la possession personnelle, à la mentalité de propriétaire, à la propriété unifamiliale, à la manière actuelle d’habiter le territoire, ainsi qu’au luxe et au confort (ex. maisons trop grosses, étalement).

FAVORISER ET VALORISER : l’économie de partage, la décroissance planifiée, une meilleure redistribution de la richesse, la simplicité volontaire progressive, le quota d’eau et d’électricité, la cohabitation (colocation, maisons pluri générationnelles), la diminution de l’individualisme.


Liberté d’expression et liberté des médias : Le Canada croit que la liberté d’expression est au cœur de l’individualité humaine et constitue l’un des fondements essentiels d’une société sûre et prospère. Le droit de chacun d’avoir une opinion, sans crainte d’ingérence, et le droit à la liberté d’expression sont enchâssés dans l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, et sont réaffirmés dans l’article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Ces droits comprennent la liberté de chercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toutes sortes, que ce soit sous forme orale, écrite ou imprimée, ou par tout autre moyen de son choix. Certaines restrictions sont admissibles, mais elles doivent être conformes au droit international en matière de droits de la personne.

Le Canada croit fermement que la liberté des médias demeure un élément important de toute société démocratique et qu’elle est essentielle pour assurer la protection des droits de la personne et des libertés fondamentales. Les gens doivent pouvoir compter sur des médias libres pour leur fournir des renseignements exacts et des analyses éclairées afin de demander des comptes aux gouvernements. Gouvernement du Canada, 3 mai 2023.

Abonnez-vous à ma lettre d'information
Ne ratez rien de ce site ! Soyez alerté(e) dès la publication d’un nouvel article.
* Ajoutez newsletter@guyboulianne.info à votre carnet d'adresse.
icon

Louize Polo
5

« La lecture de vos écrits a été pour moi salutaire dans mon éveil. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
1119730cookie-checkLa journaliste Isabelle Larose nous apprend que les réservations aux Îles de la Madeleine sont en diminution. Le Passe Archipel serait-il en cause ?
Partager cet article sur les réseaux sociaux :
S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] sans savoir ce qui adviendra au mois d’août. Ceci va tout à fait dans le même sens que mon article que j’ai publié le 1er juin […]

[…] ce qui adviendra au mois d’août. Cette information va tout à fait dans le même sens que mon article que j’ai publié le 1er juin […]

André Thorne

Mes commentaires sur l’article de Marie-Eve Doyon du journal de Montréal sur la Passe Archipel.

Roger Belanger

Nos salauds de politiciens ont tout fait pour corrompre leurs devoirs et responsabilités. Ils se sont octroyé des pouvoirs et des moyens de soudoyer ceux qui devaient les avoirs à l’oeil pour encadrer leurs actes, et maintenant ils nous avilissent avec leurs lois et décrets. Et ils ont le front de nous faire sentir coupables en poussant le NARRATIF à dire que c’est nous les citoyens qui sommes les responsables et les dangereux qui risquent d’infecter tout un chacun et que eux vont nous sauver si nous obéissons sans poser de questions, ni critiques.

Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.
4
0
J'aimerais bien avoir votre avis concernant cet article. Veuillez laisser un commentaire.x