Chabad-Loubavitch est un mouvement dont l’intégrisme se rapproche dangereusement du sectarisme, selon l’auteure Marguerite Rothe

😁 Si vous appréciez cet article, n’hésitez pas à faire un don à votre guise. Merci.

Avec son aimable autorisation, je partage avec vous un article de Marguerite Rothe, intitulé “Habad-Loubavitch : Poutine, Trump, et tous les autres”, publié le 29 juin 2024 sur son compte Substack. Cet article fait en quelque sorte suite à ma publication concernant le faux messie Menachem Mendel Schneerson et s’intègre à ma série d’articles concernant les Khazars. Marguerite Rothe est née dans le Paris de Robert Doisneau. La petite aventurière qu’elle était en a parcouru toutes les rues du 17e arrondissement jusqu’à l’âge de dix ans. Ensuite, c’est la ville de Nice qui l’a vue grandir et devenir femme. Aujourd’hui, elle vit dans un petit village du sud-ouest de la France. Croqueuse de livres depuis l’enfance, elle a consacré beaucoup d’énergie à convaincre mes semblables d’en faire autant, surtout quand elle travaillait en librairie. Plus tard, avec la création de sa bouquinerie, elle est passée du statut d’employée, à celui de chef d’entreprise. Une belle aventure aujourd’hui terminée. Marguerite Rothe est l’auteure de plusieurs livres, dont “L’indépanda N°7”, “Jémie: Le petit naufragé temporel”, “Impact: et autres histoires courtes” et “INTIMES, écrits sur les vagues du temps”.

➽ Habad-Loubavitch : Poutine, Trump, et tous les autres

Par Marguerite Rothe, le 29 juin 2024

Menachem Mendel Schneerson

Un mouvement dont l’intégrisme se rapproche dangereusement du sectarisme, pour le dire raisonnablement. Récemment, j’ai eu l’occasion de visionner l’entretien d’une activiste russe sur la chaîne de Jeanne Traduction, avec Jeanne elle-même, en maître de cérémonie. Le titre de la vidéo était : « Sortir du schisme mental : la Russie vue par une citoyenne russe ~ Anna Lebedeva ».

Ma curiosité a été piquée. Et, si je fais ce relais, c’est simplement pour dire combien il est important d’écouter et de lire ce que les gens ont à faire savoir ; même si leur point de vue n’est pas forcément le nôtre. Parce que, d’une manière ou d’une autre, cela nous permet toujours de faire le tri. D’avancer intellectuellement. Les poutinolâtres ont incendié Jeanne, la traitant presque de traîtresse. Sans commentaires. Pour ma part, je la remercie ici pour ce relais. Informer ne signifie pas rapporter toujours le même point de vue.

Ce que j’ai trouvé sur Madame Lebedova, et ce que j’en pense :

Évoquant au moins deux fois la gratuité des logements et de la santé dans l’ex-URSS, madame Lebedova semble être une nostalgique de l’ancien régime. Ce qui se confirme quand on s’informe sur madame Svetlana Lada-Rus, dont le mouvement appelle à la renaissance de l’ex-URSS.

Pour mémoire, on parle de 20 millions (au minimum) de morts sous le régime communiste de l’ex-URSS.

Deux sons de cloches valent toujours mieux qu’un seul.

Poutine marche main dans la main avec le pouvoir financier (Sberbank) [vidéo 12 min 26], et donc, avec le pouvoir occulte que tout le monde nomme « Le Nouvel Ordre Mondial ». J’ai trouvé et relayé en 2022 un long article sur le sujet : « la Russie et la quatrième révolution industrielle, par Riley Waggaman » Voilà pour Poutine. Quant à Trump, je vous recommande la série complète de Joe Massot sur le sujet.

Il faut prendre garde de ne pas trop se laisser emporter par nos émotions, ou se laisser charmer par tel ou tel individu qui a tout de la bonne personne en apparence. Trump, Poutine… Ils ne sont pas nos sauveurs. Leur monde multipolaire est globalisé. Personne ne viendra nous sauver. Il n’y a que nous-mêmes qui nous sauverons. Il faut arrêter d’attendre la becquée comme des moineaux affamés. Devenons des aigles.

Habad-Loubavitch

Il suffit de taper « habad lubavitch » dans Google, pour constater la quantité invraisemblable de personnalités qui se font prendre en photo avec des membres de cette communauté ; communauté que certains, même en Russie, qualifient de secte (comme l’intervenante de Jeanne Traduction).

Une communauté puissante, qui fait plier le pouvoir en place (un peu partout dans le monde, à ce qu’il semblerait), puisqu’un responsable russe a formulé des excuses, après que son adjoint a qualifié le Habad de secte. Madame Lebedova se plaint de voir Hanoukka célébrée en grande pompe sur la Place Rouge ? Il se passe la même chose en France, et partout dans le monde où la fête d’Hanouka est célébrée. Alors qu’en France, par exemple, les crèches sont interdites.

Je ne suis pas qualifiée pour dire si la communauté Habad Loubavitch peut être qualifiée de secte ou pas, mais je peux me permettre de dire que ce sont des intégristes. Car si le judaïsme laïc (si tant est qu’il puisse l’être) ne me fait pas rêver, le judaïsme orthodoxe lui, il me fait peur. Je le trouve inquiétant. Tout comme ses pratiques et ses comportement (voir la série de vidéos sur les tunnels de Crown Heights).

L’essayiste français Pierre Hillard développe un tableau passionnant sur la question.

La luciférienne Naomi Campbell rend un vibrant hommage au Rabbin Menachem Schneerson :

« Chef inspirant, érudit, enseignant, le Rabbi nous a appris que nous sommes tous intrinsèquement bons, et que nous avons tous le potentiel de rendre le monde meilleur, une bonne action à la fois. A titre personnel, j’ai tant appris de sa sagesse et de ses enseignements, et, si je ne l’ai jamais rencontré, j’ai visité sa sépulture dans le Queens pour être bénie et inspirée. Dans une société marquée par la discorde et la dissension, les mots du Rabbi résonnent plus que jamais, et nous devons les prendre à cœur et apprendre de sa façon à toujours voir le bien chez les autres, même chez ceux qui diffèrent de nous. » [Source]

Et puis ça : Loubavitch désormais interdit dans les casernes de Tsahal, de quoi se frotter les yeux !

LOL. Ne tombons pas dans le piège : ce sont là les acteurs d’une seule et même pièce. Qu’ils soient orthodoxes ou laïcs, leur objectif est commun : soumettre les Goyim. Effacer la mémoire d’un Christ qu’ils haïssent au plus haut point. Faire du monde une gigantesque machine à pognon.

● Talmud — Sanhédrin 107b et Sotah 47a : « Car le Maître a dit : Jésus le Nazaréen a pratiqué la magie, et il a incité les masses, et a subverti les masses, et a fait pécher le peuple juif. »

● Talmud — Chabbat 104b et Sanhédrin 67a : « Mais sa mère n’était-elle pas Myriam, qui tressait les cheveux des femmes ? La Guemara explique : Ce n’est pas une contradiction. En fait, Stada n’était qu’un surnom, comme on dit dans la Pumbedita : Celle-ci s’est éloignée [setat da] de son mari » (signifiant qu’elle était infidèle à son mari).

● Talmud — Sanhédrin 43a relate le procès et l’exécution d’un sorcier nommé Jésus (Yeshu en hébreu) ​​et de ses cinq disciples. Le sorcier est lapidé et pendu la veille de la Pâque.

● Talmud — Sanhédrin 107b et Sotah 47a parlent d’un Jésus (« Yeshu ») qui « offensa son maître en prêtant trop d’attention à la femme de l’aubergiste. Jésus souhaita être pardonné, mais [son rabbin] fut trop lent à lui pardonner, et Jésus, désespéré, s’en alla et érigea une brique [idole] et l’adora. »

● Dans le Talmud Gittin 56b et Gittin 57a, on raconte une histoire dans laquelle Onkelos invoque l’esprit de « Yeshu le Nazaréen », qui avait « cherché à nuire à Israël ». Yeshu décrit sa punition dans l’au-delà comme une ébullition dans des excréments.

TÉLÉCHARGEMENT AU FORMAT PDF : Sanhedrin 107bSotah 47aChabbat 104bGittin 56bGittin 57aSanhedrin 67aSanhedrin 43a

« Quand les gens cessent de croire en Dieu, ce n’est pas pour croire en rien, c’est pour croire en n’importe quoi. »G.K. Chesterton


Abonnez-vous à ma lettre d'information
Ne ratez rien de ce site ! Soyez alerté(e) dès la publication d’un nouvel article.
* Ajoutez newsletter@guyboulianne.info à votre carnet d'adresse.
icon

Jean Chapdelaine
5

« Merci pour toute l'information précieuse que vous partagez, c'est très apprécié. Continuez votre beau travail ! »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
Partager cet article sur les réseaux sociaux :
Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.