Particules métalliques et aimants : le ministère japonais de la Santé annonce le décès de deux personnes, lié au vaccin COVID-19 de Moderna

Pas plus tard qu’hier, je vous annonçais que le Ministère japonais de la Santé, du Travail et du Bien-être (MHLW) a confirmé que « le vaccin COVID-19 de Moderna est contaminé par une particule métallique qui réagit aux aimants ». Le Japon a donc suspendu l’utilisation de 1,63 million de doses expédiées à des centaines de centres de vaccination dans tout le pays. Le ministère a déclaré que la suspension des lots Moderna était une précaution. Mais cette décision a incité plusieurs entreprises japonaises à annuler les vaccinations des travailleurs et le régulateur européen des médicaments à lancer une enquête. Un autre responsable a déclaré qu’il faudrait un certain temps pour confirmer combien de doses du lot contaminé avaient déjà été administrés au Japon. Jusqu’à présent, environ 54% de la population japonaise a reçu au moins une dose.

Moderna a jusqu’à présent livré à l’Union européenne plus de 70 millions de doses de son vaccin COVID-19, selon les données publiques de l’UE. La société a deux contrats avec le bloc des 27 nations pour une fourniture totale de jusqu’à 460 millions de doses.

Or, durant cette même journée du 28 août 2021, le Ministère japonais de la Santé, du Travail et du Bien-être publiait un nouveau communiqué de presse national dans lequel il annonçait le décès de deux personnes qui ont toutes deux récemment reçu le vaccin COVID-19 Moderna pour injection intramusculaire. La déclaration conjointe de Takeda et Moderna confirme que les deux incidents sont associés à la suspension de l’utilisation de lots spécifiques du vaccin COVID-19 de Moderna au Japon.

Veuillez trouver ci-dessous la déclaration médiatique conjointe de « Takeda Pharmaceutical Company Limited » et « Moderna, Inc. » en date du 28 août 2021.

Déclaration conjointe de Takeda et Moderna

Réponse de Moderna et Takeda aux incidents annoncés par le ministère japonais de la Santé, du Travail et du Bien-être (MHLW) associés à la suspension annoncée de l’utilisation de lots spécifiques du vaccin COVID-19 de Moderna au Japon — 28 août 2021

Takeda Pharmaceutical Company Limited (ci-après, « Takeda Pharmaceutical ») et Moderna, Inc. (ci-après, « Moderna ») ont été informés le 28 août par le ministère de la Santé, du Travail et du Bien-être du décès de deux personnes qui ont toutes deux récemment reçu le vaccin COVID-19 Modelna (ci-après, « vaccin Moderna ») pour injection intramusculaire au Japon. Il s’agit d’un événement tragique, et la perte de vies humaines est quelque chose que nous prenons très au sérieux. Nous prions pour les âmes des deux personnes et adressons nos plus sincères condoléances aux familles endeuillées.

À l’heure actuelle, aucune relation de causalité entre ces décès et la vaccination Moderna n’a été confirmée, mais nous pensons qu’il est important de mener une enquête formelle sur l’existence d’une relation de causalité à l’avenir.

Takeda Pharmaceutical Co., Ltd., qui est responsable de l’approvisionnement national, et Moderna Co., Ltd., qui est un fabricant de vaccins, enquêteront sur les deux cas de décès en coopération avec le ministère de la Santé, du Travail et du Bien-être (MHLW). L’enquête sera menée de bonne foi avec urgence, transparence et intégrité, et les deux sociétés vous informeront en temps opportun lorsque de nouvelles informations seront disponibles.

Le 26 août, Takeda a annoncé la décision de suspendre l’utilisation de trois lots de vaccin COVID-19 de Moderna au Japon conformément au MHLW à la suite de rapports provenant de sites de vaccination d’une substance étrangère trouvée dans des flacons. Les plaintes qui ont motivé la suspension ont été isolées à un lot spécifique, mais un total de trois lots fabriqués dans la même série ont été inclus dans la suspension par MHLW par prudence. À ce jour, nous n’avons aucune réclamation relative à la qualité des produits liée aux particules dans le lot liée au décès malheureux des deux personnes.

Takeda a immédiatement demandé à Moderna et aux entreprises de fabrication européennes engagées par Moderna de mener une enquête d’urgence sur les substances étrangères. Nous avons connaissance de rapports informels montrant les types et les propriétés des particules dans les flacons (petits flacons contenant des vaccins). Cependant, ces rapports ne sont pas des informations définitives et il est important d’obtenir et de confirmer des conclusions formelles avant de déterminer les propriétés exactes des particules. Actuellement, l’enquête de Moderna est en cours et dès que les résultats seront connus, les deux sociétés s’efforceront de divulguer les informations rapidement. Moderna a envoyé les échantillons au laboratoire approprié pour analyse, et les dernières nouvelles des résultats des tests seront disponibles au début de la semaine prochaine.

Au 27 août, aucune information de qualité liée aux particules n’avait été signalée pour de nombreux produits liés à ce malheureux cas de décès.

À ce jour, plus de 200 millions de doses du vaccin Moderna COVID-19 ont été administrées à plus de 110 millions de personnes dans 45 pays, ce qui représente un élément essentiel de la lutte mondiale contre COVID-19.

Pour des mises à jour et des ressources supplémentaires sur le programme de vaccination contre le COVID-19 au Japon, veuillez vous rendre sur le centre d’information officiel sur le COVID-19 du gouvernement :

SOURCE : « Moderna contaminant thought to be metallic particles ». Yahoo News!, Reuters, August 27, 2021.

COMMUNIQUÉS DE PRESSE :
AUTRES RÉFÉRENCES :

Anthologie2020PUB007

Carole Brochu
5

« Merci encore pour pour toutes ces infos qui nous permettent d'y voir clair et de cheminer avec lucidité. Puisse la vérité être révélée au grand jour le plus tôt possible. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
421530cookie-checkParticules métalliques et aimants : le ministère japonais de la Santé annonce le décès de deux personnes, lié au vaccin COVID-19 de Moderna
Partager cet article sur les réseaux sociaux :
S’abonner
Notification pour
guest

7 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] vaccin COVID-19 de Moderna est contaminé par une particule métallique qui réagit aux aimants ». Deux jours après, le MHLW publiait un nouveau communiqué de presse national annonçant le décès de deux personnes […]

[…] personnes qui ont toutes deux reçu le vaccin COVID-19 Moderna pour injection intramusculaire. La déclaration conjointe de Takeda et Moderna confirmait que les deux incidents sont associés à la suspension de l’utilisation de lots […]

[…] est contaminé par une particule métallique qui réagit aux aimants ». Dès le lendemain, je vous informais à nouveau que le MHLW avait publié un nouveau communiqué de presse national dans lequel il […]

Yves Bolduc

Bonjour M.Boulianne,

Merci pour vos excellents articles.

Il serait intéressant de confirmer si oui ou non les injections Pfiser/ Moderna ou autres contiennent de l’oxide de graphene/ hydrogel?

Cela expliquerait beaucoup…

Merci!

Yves Bolduc

Bonjour M. Boullianne!

Merci pour vos articles.

Une piste qui serait très intéressante à clarifier est la présence d’oxide de graphene et/ou hydrogel dans les injections Pfiser rt Moderna et/ou autres.

Merci!

Paul-Emic

A reblogué ceci sur Politique émois et moiet a ajouté:
Moderna nous aime(ante)

Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.
7
0
J'aimerais bien avoir votre avis concernant cet article. Veuillez laisser un commentaire.x