« La bête de l’évènement est là et elle arrive » : la Maison des Nations Unies au Sénégal a été construite à l’image du nombre de la bête

Dans un entretien qui eut lieu le 16 avril 2020 avec Roula Khalaf, rédactrice en chef du Financial Times, Emmanuel Macron affirma de façon claire que « notre génération doit savoir que la bête de l’évènement est là et elle arrive », en précisant que nous devons rester « disponibles à l’événement pour qu’advienne quelque chose de nouveau ». Il ajouta plus loin : « Je pense que ces moments-là sont ceux qui nous permettent aussi d’inventer, peut-être, quelque chose de nouveau pour notre humanité. (…) Je suis dans cet état d’esprit-là. (…) il faut accepter que ça nous change. Sans pouvoir tout dire sur ce que ça change en nous. » Emmanuel Macron va encore plus loin lorsqu’il dit : « Nous entrons tous dans l’impensable. Et donc nous sommes tous confrontés à cette obligation profonde d’inventer quelque chose de nouveau, parce que c’est ce qu’il nous reste à faire. »

Dans un documentaire sur Emmanuel Macron intitulé “Ainsi soit Macron”, diffusé au lendemain de son élection le 8 mai 2017, celui-ci entra dans une transe subite et dit : « Je n’ai jamais eu le sentiment que je faisais une carrière. Et depuis que je suis rentré dans le champ politique, je vis ça comme une mission. » Le réalisateur du documentaire le relance alors : « Il y a une dimension de spiritualité ? », ce à quoi Macron répond : « Il y en a une. Et en tout cas la conviction qu’il existe une transcendance, oui. Quelque chose qui dépasse. Qui vous dépasse. Qui vous a précédé, et qui restera. » [Réf.: Article et vidéos]

À mon avis, Emmanuel Macron a été victime de maltraitance durant sa jeunesse,— tant physique que psychologique —, ce qui en a fait une proie facile pour sa préparation mentale à gouverner sous la férule de son “handler” actuel (une opération mieux connue sous le nom de code MK-ULTRA). D’ailleurs, lorsqu’il épousa Brigitte Trogneux le 20 octobre 2007, il est étrange de constater que le gâteau de mariage semble représenter assez clairement les cornes d’un Baphomet sous des flammes. Est-ce du au simple hasard ou est-ce un trop plein d’imagination ? Je vous laisse seul en juger. [Voir ici]

Une chose est certaine, depuis quelques années les événements se bousculent les uns après les autres dans une frénésie à tout détruire ce qui existait depuis des milliards d’années pour le remplacer par un monde virtuel et numérique, expurgé de toute humanité, et contrôlé par une intelligence artificielle qui sera dominée par un seul et unique système tentaculaire, c’est-à-dire la bête. Nous vivons déjà sous l’emprise de cette bête. Les gens et les gouvernements semblent être les prisonniers d’une possession qui les aveugle et les rend sourds à la vérité. Nous vivons dans le mensonge permanent. Comme je l’écrivais en 2019 dans mon livre “La Société fabienne: les maîtres de la subversion démasqués” : « Les gens se prosterneront bientôt devant des faux dieux. Ils seront dans l’incapacité de faire la différence entre ce qui provient de l’esprit et ce qui provient de la matière, ils ne seront plus en mesure de discerner l’âme de la machine, le bien du mal, la vérité du mensonge. » Avais-je dit faux ? Avais-je dit vrai ?

Celles et ceux qui détruisent tout ce qui existe sur la planète et qui veulent vous rendre les esclaves serviles d’un système se surveillance babylonien ne se cachent même plus. Ils agissent au grand jour. Il n’y a plus de loi qui vaille. Il n’y a plus de constitution qui vaille. Je l’écrivais le 19 avril dernier, « les comploteurs n’ont plus besoin de se cacher comme autrefois car ils sont désormais rendus à l’étape de l’exécution de leurs plans machiavéliques pour vous asservir tous. » J’écrivais aussi dans mon livre “La Société fabienne” : « La Guerre des mondes de Herbert George Wells a bel et bien débuté. La plupart des gens sont inconscients qu’ils sont sur le bord de l’extinction, sinon du contrôle total sur leur vie. Les droits et libertés seront bientôt abolis, d’une manière ou d’une autre. Et toute contestation sera futile puisque toute bataille qui se fait à armes inégales est perdue d’avance. »


VEUILLEZ ADHÉRER AU CLUB VIP POUR LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE ….

Ce contenu est uniquement réservé aux membres BRONZE ($10 mensuel), ARGENT ($25 trimestriel), PLATINE ($35 semestriel), OR ($50 annuel), DIAMANT ($500 unique à vie), EXPRESS ($5 sans abonnement), et GRATUIT (Essai + abonnement).
Se connecter S’abonner maintenant
Partager cet article sur les réseaux sociaux :
Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.