Ordonnance du tribunal de Pesaro d’analyser le contenu des vaccins ARNm — Le journal italien “Corriere Adriatico” nous donne des nouvelles

Nous connaissons tous maintenant le dossier du tribunal de Pesaro, dans la région des Marches en Italie centrale, qui a ordonné d’analyser le contenu des vaccins ARNm Moderna et Pfizer/BioNTech. Il s’agirait d’une première en Italie, en Europe et fort probablement dans le monde. Tout est parti de l’initiative d’un professionnel de Pesaro, âgé de plus de 50 ans, guéri de l’infection au Covid, qui a par la suite refusé de se faire vacciner, subissant par conséquent des limitations dans l’exercice de son activité professionnelle. Le tribunal de Pesaro a donc accepté l’appel et préparé l’évaluation technique requise sur l’analyse du contenu des vaccins à ARN messager. À l’appui de la plainte au civil présentée à Pesaro, l’avocate Nicoletta Morante a donc produit l’avis du chercheur médical, Raffaele Ansovini, qui estime que les vaccins ARNm ne remplissent pas la fonction de protection pour laquelle ils sont injectés.

Aujourd’hui, l’avocate Morante m’a fait parvenir un article du journal italien “Corriere Adriatico” qui nous apprend que la plainte a été entendue par la Garde des finances d’Urbino. L’analyse sur le contenu des produits pharmaceutiques, qui concernera notamment les protéines, devrait vraisemblablement débuter sous peu. Une analyse sur les enzymes dans les vaccins à ARN messager avait déjà été faite officieusement par l’expert, le Dr Raffaele Ansovini, qui a détecté la présence d’environ 25 substances non déclarées par les laboratoires pharmaceutiques, les résultats de cette étude ont été publiés dans un magazine américain (WJCMI).

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, la Garde des finances (Guardia di Finanza ou GDF) est la police douanière et financière italienne. C’est un corps qui fait partie des forces armées italiennes mais dépend directement du ministre de l’Économie et des Finances. Elle possède de nombreuses compétences de police judiciaire et de police militaire. Ses principales attributions sont les contrôles douaniers et la lutte contre la fraude, la criminalité financière, la contrebande, le trafic international de drogue, l’immigration clandestine, le financement terroriste, le blanchiment d’argent, la contrefaçon monétaire et d’autres produits, de luxe notamment.

Les effectifs de la Garde des finances sont d’environ 68 000 officiers (ufficiali), inspecteurs (ispettori), surintendants (sovrintendenti) et financiers (appuntati/finanzieri). Ses militaires sont de service en outre près d’Europol et l’Office européen de lutte antifraude (OLAF). La Garde des finances dispose de deux cent trente grands navires de patrouille armés et sa flotte aérienne comprend environ cent avions (Piaggio P180 Avanti, Piaggio P166DL3, Piaggio P166DP1, ATR 42-500 MP) et hélicoptères (Agusta A109, AgustaWestland AW139, Agusta-Bell AB 412, Nardi Hughes NH-500).

Je vous offre donc ci-dessous la transcription en français de l’article de Luigi Benelli, qui fut publié le 10 septembre 2022 dans le journal italien “Corriere Adriatico“, intitulé : «Indagate sulla composizione dei vaccini». Medico ascoltato per 4 ore dalla Finanza. [Archive]

MISE À JOUR DE L'AVOCATE NICOLETTA MORANTE (11 septembre 2022) :

« Vous avez fait un excellent travail... Je précise que le parquet qui a reçu la plainte le 7 mars et qui a ouvert l'enquête pour d'éventuelles poursuites pénales est celui d'Urbino, pas celui de Pesaro. La procédure civile est devant le tribunal de Pesaro, mais celle-ci — qui est pénale — se déroule devant le tribunal d'Urbino. Je vous remercie avec l'estime habituelle. »

« Enquête sur la composition des vaccins ». Le médecin est écouté pendant 4 heures par la Garde des finances

La plainte du chercheur porte sur l’hypothèse du délit d’administration de médicaments non conformes

Luigi Benelli, 10 septembre 2022

PESARO — Vaccins à ARNm : la plainte déposée au printemps dernier par un médecin et chercheur a conduit celle-ci à être entendue ces derniers jours par la Garde des finances, signe que le dossier a été ouvert et que désormais les investigations se poursuivent. La plainte porte sur la composition de vaccins contre le Covid-19, vise les grands géants de l’industrie pharmaceutique (Pfizer, Moderna et Johnson) et le délit présumé est l’administration de médicaments non conformes.

Ces derniers jours, le médecin chercheur Raffaele Ansovini qui a publié quelques études dans diverses revues scientifiques dont le World Journal of Clinical & Medical Images, a été entendu par la société de la Garde des finances d’Urbino. Quatre heures d’entretien organisé par délégation du procureur d’Urbino. La plainte de Raffaele Ansovini était arrivée entre les mains de l’avocate Nicoletta Morante, du barreau de Pesaro, sur le bureau de la société Urbino de la Guardia di Finanza le 1er mars dernier et sur la table du parquet le 7 du même mois. Selon ce qui est rapporté dans la plainte, les vaccins sont considérés comme « dangereux car leur mécanique fonctionnelle ne peut pas être contrôlée ».

« Les investigations — explique l’avocat du professionnel — ont été lancées en écoutant le Dr Ansovini pendant plusieurs heures et on espère qu’elles pourront se poursuivre avec la suspension de l’administration de vaccins à ARNm en attendant des tests de laboratoire, simples et peu coûteux, que ce dernier a plaidé dans l’intérêt du bien commun et de la santé de la communauté. Ce sont des analyses peu coûteuses avec plusieurs laboratoires prêts à les faire ».

Ansovini et Morante ont déjà été protagonistes devant le tribunal de Pesaro dans une affaire civile. L’affaire concernait un homme de 50 ans qui avait déjà contracté le Covid et ne souhaitait pas se faire vacciner pour aller travailler. Le tribunal de Pesaro a admis des conseils techniques et le contenu des vaccins à ARNm sera analysé. La thèse de spécialiste est basée sur l’analyse de la fonctionnalité des ARNm et des enzymes détectés avec les analyses. Pour le chercheur, le virus a « un comportement nettement inhomogène ».

« Covid 19, soit par évolution naturelle, soit par la main humaine, est capable d’insérer son génome d’ARN même dans l’ADN mitochondrial et quand il le fait, il montre le pire de lui-même — écrit-il dans le rapport — étant donné le fait que les vaccins à ARNm le font ? Ils intègrent également l’ARN viral du Covid-19 dans le génome mitochondrial, occupant ainsi le site qui, s’il est occupé par le virus, déclenche son syndrome sévère. De cette façon, en faisant fonctionner les vaccins à ARNm, tout d’abord ils n’ont pas la conformation fonctionnelle déclarée, et, deuxièmement, tout en créant une réponse anticorps, celle-ci est inefficace ».


Je vous invite à regarder cette entrevue que l’animatrice Elisabetta Barbadoro a réalisée avec l’avocate Nicoletta Morante pour le réseau Byoblu. Les deux intervenantes font le point sur l’ordonnance du tribunal de Pesaro, avec la contribution de l’expert médical, le Dr Raffaele Ansovini. Vous trouverez la transcription en français en suivant ce lien.
INFORMATION IMPORTANTE : Plusieurs personnes se demandent d'où proviendront les lots de vaccins Moderna et Pfizer/BioNTech pour l'analyse de leurs contenus. « Concernant l'analyse des injections en Italie prévue pour septembre, comment vont-ils s'assurer de recevoir des spécimens réels et non fabriqués pour l'occasion par les laboratoires ? Il faudrait que les échantillons soient perquisitionnés au hasard et sans avertissement, sinon c'est une porte béante à la fraude... »

Voici la réponse de l'avocate Nicolette Morante : « Il existe une méthode d'échantillonnage scientifique qui sera suivie dans les opérations d'experts. Lors de la première rencontre avec le consultant du juge, nous discuterons des modalités d'acquisition. Je pourrai vous informer plus tard. »

NOTA BENE : Il faut avoir un minimum de confiance... sinon, plus rien ne sert à rien.

Abonnez-vous à ma lettre d'information
Ne ratez rien de ce site ! Soyez alerté(e) dès la publication d’un nouvel article.
* Ajoutez news@guyboulianne.info à votre carnet d'adresse.
icon

Karel Turcotte
5

« Bonjour monsieur Boulianne. Je tenais à vous remercier pour la pertinence de vos écrits. Voilà, merci encore pour votre excellent travail de ré-information. Au plaisir de vous lire. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
Partager cet article sur les réseaux sociaux :
Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.