Twitter applique des limites de lecture. Musk dit qu’il aime la liberté d’expression : par contre ses antécédents ne plaident pas en sa faveur

Dans un message publié samedi le 1er juillet 2023 sur la plateforme Twitter, Elon Musk a annoncé limiter le nombre de tweets consultables quotidiennement par les utilisateurs de Twitter. Initialement, la limite était portée à 6000 tweets par jour pour les comptes vérifiés (disposant d’un abonnement à Twitter Blue), 600 tweets par jour pour les comptes non-vérifiés, et 300 tweets par jour pour les nouveaux comptes. Puis, en quelques heures, ce chiffre a été revu à la hausse à deux reprises. Voici la limite actuellement en place :

↠ 10 000 tweets quotidiens pour les comptes vérifiés,
↠ 1000 tweets quotidiens pour les comptes non-vérifiés,
↠ 500 tweets quotidiens pour les nouveaux comptes.

➜ Par ailleurs, les utilisateurs n’ayant pas de compte Twitter ne peuvent actuellement plus consulter de tweets.

Selon Elon Musk, cette limitation est nécessaire afin de faire face à « des niveaux extrêmes de récupération de données et de manipulation du système ». Le milliardaire précise que plusieurs centaines d’organisations récupéreraient en masse les données de Twitter, au point d’affecter l’expérience utilisateur sur la plateforme. Les données seraient en grande partie récoltées dans le but de développer des systèmes d’intelligence artificielle générative, ce qui obligerait le réseau social à ajouter en urgence un nombre important de serveurs.

Musk juge ces pratiques de scraping illégales et a indiqué porter plainte contre les organisations impliquées : « Nous allons intenter une action en justice contre ceux qui ont volé nos données et espérons les voir devant les tribunaux, ce qui devrait prendre (si on est optimiste) 2 à 3 ans. »

Twitter peut-il être menacé par ses concurrents ?

D’après les déclarations d’Elon Musk, cette mesure est provisoire. Mais l’improvisation de cette décision interroge et n’est pas sans rappeler l’imbroglio autour des coches bleues de vérification. Depuis l’annonce, de nombreux internautes se sont plaints sur la plateforme, craignant que cette décision ne soit un moyen pour Elon Musk de pousser les utilisateurs à opter pour un abonnement à Twitter Blue.

Depuis plusieurs mois, les concurrents de Twitter se multiplient et pourraient bien profiter de la situation pour menacer le réseau social. Ce samedi, l’application Threads (développée par Meta) a été aperçue sur le Google Play Store. Parallèlement, la plateforme de micro-blogging Mastodon a enregistré 110 000 nouveaux utilisateurs, selon son fondateur Eugen Rochko. De son côté, le réseau social BlueSky, actuellement en bêta privée, a indiqué que ses serveurs étaient saturés en raison d’une forte hausse de trafic. À cette heure, Twitter n’a pas annoncé de date pour la fin pour cette restriction.

Musk dit qu’il aime la liberté d’expression. Ses antécédents ne plaident pas en sa faveur

Par Dystoman, 2 juillet 2023

Elon Musk parle beaucoup de la liberté d’expression.

Hier, Elon Musk à annoncé que pour faire face à des niveaux extrêmes de récupération Twitter applique les limites temporaires suivantes :

  • Les comptes vérifiés sont limités à la lecture de 6000 publications/jour
  • Les comptes non vérifiés jusqu’à 600 publications/jour
  • Les nouveaux comptes non vérifiés à 300/jour

Quelle débandade !

Le milliardaire se présente comme un « absolutiste de la liberté d’expression » et a passé l’année dernière à faire des promesses audacieuses pour mettre fin à l’histoire de Twitter, qui semble avoir supprimé des idées déplaisantes. Mais le vieil adage dit qu’il faut juger un homme à ses actes et non à ses paroles. Selon ce critère, il semble que Musk aime la censure, et la liste des preuves ne cesse de s’allonger. La volonté de Musk de réduire au silence les opposants à des gouvernements étrangers en est un exemple frappant. Les gouvernements demandent souvent aux entreprises de médias sociaux de supprimer les messages ou les comptes qu’ils n’apprécient pas.

Avant que Musk ne prenne les rênes de l’entreprise, Twitter se conformait à environ la moitié de ces demandes. Sous sa direction, les chiffres ont grimpé en flèche ; aujourd’hui, le Twitter d’Elon coopère avec les demandes de censure des gouvernements dans 80 % des cas.

Tout cela de la part d’un homme qui s’est enflammé pour les « Twitter Files », des courriels internes à l’entreprise qui, selon Elon, révéleraient la collaboration antérieure de Twitter avec le gouvernement américain. (Les Twitter Files n’ont pas révélé cela).

Musk ne se contente pas de censurer au nom des hommes forts du gouvernement.

Le tweeter en chef semble plus qu’heureux de décider quel type de discours est autorisé ou non sur Twitter en fonction de ses propres opinions personnelles, et il a l’habitude de modifier les politiques de Twitter pour faire taire les personnes et les idées qu’il n’aime pas. Prenons par exemple l’obsession croissante de Musk pour la communauté transgenre. Il a déclaré que les mots « cis » et « cisgenre » étaient désormais considérés comme des insultes sur Twitter. Ces mots ne sont pas des insultes. « Cisgenre » est un terme neutre et clinique qui signifie le contraire de transgenre. Il n’existe pas d’autre terme connu pour désigner les personnes qui ne sont pas transgenres.

Il s’agit d’un comportement étrange qui semble aller à l’encontre de la définition personnelle de la liberté d’expression d’Elon Musk, champion de la liberté d’expression. Lors d’une interview l’année dernière, Musk a déclaré :

« Pour savoir s’il y a liberté d’expression, il faut se demander si quelqu’un que l’on n’aime pas est autorisé à dire quelque chose que l’on n’aime pas.

« Si c’est le cas, nous avons la liberté d’expression. C’est très ennuyeux quand quelqu’un que vous n’aimez pas dit quelque chose que vous n’aimez pas. C’est le signe d’une situation de liberté d’expression saine et fonctionnelle. »

Il existe bien plus de dix exemples de Musk censurant des utilisateurs de Twitter parce qu’ils disent ou font des choses qu’il n’aime pas. Consultez cette liste et décidez vous-même si Elon Musk a établi une « situation saine et fonctionnelle de liberté d’expression », comme il l’a promis.

Soyons prudents avec lui…

Comment enlever les restrictions de lecture Twitter ?

Par Aymeric Geoffre-Rouland, 3 juillet 2023

Si vous voulez accéder au contenu de Twitter sans avoir ces embêtantes limites, voici une solution radicale : utiliser l’extension pour navigateur OldTwitter 2023 (sur Mac et PC Windows), qui permet, dans les faits, de revenir à l’interface de 2015 et qui fait sauter les limitations. L’extension est disponible sur le Chrome Web Store, Mozilla Firefox et Microsoft Edge. Attention, elle n’est ni sur Safari, ni sur Brave ou Opéra.

Alternativement, vous pouvez passer par un VPN (réseau privé virtuel), qu’il soit gratuit ou payant. Voici la marche à suivre :

  1. Vous choisissez n’importe quel VPN gratuit (comme le VPN gratuit de Microsoft Edge, ou encore Tor, Hide.me, Windscribe, TunnelBear, etc., peu importe). Notez que cela fonctionne aussi avec les VPN payants.
  2. Vous installez l’application VPN sur votre appareil (smartphone, PC, Mac, tablette), si c’est nécessaire.
  3. Vous vous connectez à votre compte à l’application, si c’est nécessaire.
  4. Vous choisissez un serveur localisé hors d’Europe. Nous avons testé un serveur à Singapour et cela a marché sans problèmes.
  5. Connectez-vous à Twitter et profitez de votre réseau social sans limites.

Abonnez-vous à ma lettre d'information
Ne ratez rien de ce site ! Soyez alerté(e) dès la publication d’un nouvel article.
* Ajoutez news@guyboulianne.info à votre carnet d'adresse.
icon

Anne Marie Adèle Francoeur
5

« Vous êtes le seul au Québec à écrire avec autant de courage. "Your body of work" doit être imprimé pour la postérité, tout votre travail n'est pas en vain. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
913900cookie-checkTwitter applique des limites de lecture. Musk dit qu’il aime la liberté d’expression : par contre ses antécédents ne plaident pas en sa faveur
Website | + posts

Guy Boulianne, auteur, éditeur et journaliste indépendant, membre de la General News Service Network Association (GNS Press) et de l'International Association of Press Photographers (IAPP) Il est aussi membre de la Society of Professional Journalists (SPJ). Il est le fondateur et l'éditeur en chef des Éditions Dédicaces LLC : http://www.dedicaces.ca.

Partager cet article sur les réseaux sociaux :
S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Daniel38

Les rares fois quand je lis un tweet c’est lorsqu’ils sont insérés dans un article que je lis. Je n’utilise pas twitter, et n’en ai aucun usage. Donc je dois lire quelque chose comme 0 à 5 tweets par jour. Alors quand je lis ici qu’au plus limité quelqu’un peut lire 500 tweets par jour ?! Ils n’ont rien d’autre à faire de la journée ? Ils ne dorment pas la nuit ?

kandala

Que pensez-vous de ce commentaire paru dans ZeroHedge qui semble dire qu’en bombardant Twitter de demandes de visualisation de tweet on évince une grande partie des utilisateurs qui, ainsi, ne pourront pas avoir accès au tweet (si j’ai bien compris! cela paraît très technique!)
https://www.zerohedge.com/technology/musks-tweet-limiting-move-prevent-completion-ai-censorship-death-star

teo

“Soyons prudents avec lui”
En effet, il ne m’inspire pas confiance.

Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.
3
0
J'aimerais bien avoir votre avis concernant cet article. Veuillez laisser un commentaire.x