Un message de Élie, patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin : « Le monde de la science dure met en garde contre l’autodestruction »

Veuillez trouver ci-dessous une nouvelle vidéo et un nouvel article de Élie, le patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin, intitulé « Le monde de la science dure met en garde contre l’autodestruction » en date du 25 juin 2023. Elijah Anthony Dohnal est né en 1946 à Hluk, en République tchèque. Il fut ordonné prêtre en 1972 et entra dans l’Ordre de Saint-Basile-le-Grand avec changement de rite en 1991. Il obtint un Doctorat en théologie à Prague. Professeur de dogmatique (à Presov, en Slovaquie), évêque catholique, il est nommé archevêque en 2009. Le 5 avril 2011, il fut nommé patriarche catholique byzantin par élection et imposition des mains par le Synode des évêques, synode qui était dirigé par l’archevêque Michael Osidach.

Le Patriarcat Catholique Byzantin (PCB) est une communauté de moines, de prêtres et d’évêques vivant dans des monastères. Le PCB est dirigé par le patriarche Élie, en collaboration avec deux évêques secrétaires, Timothée et Méthode. Ce patriarcat est né de la nécessité de défendre les vérités chrétiennes fondamentales contre les hérésies et l’apostasie. Le PCB ne reconnaît pas le pseudo-pape Bergoglio, et ne lui est pas subordonné. Le Patriarcat Byzantin est universel, ou catholique. Ce Patriarcat ne possède aucun contrôle sur les évêques ou l’Eglise.

Le PCB pratique le ministère prophétique dans l’Eglise d’aujourd’hui, défend la doctrine et la tradition orthodoxes contre les dangereuses hérésies, ainsi que contre le syncrétisme avec l’esprit du paganisme. Le Patriarcat Byzantin déclare (rend publiques) les punitions de Dieu, les anathèmes, sur les individus qui abusent de l’autorité de l’Eglise, qui ont adopté des hérésies et qui refusent de se repentir ! C’est un ministère qui est effectué pour leur bien, afin de les amener au repentir, ainsi que pour le bien des fidèles, afin de les aider à identifier les hérétiques qui ne cessent d’abuser de leur fonction au sein de l’Eglise. Les fidèles et les prêtres ne sont donc plus tenus d’obéir à ces membres du clergé !

Le Patriarcat Byzantin a déclaré un anathème sur un certain nombre d’évêques et de cardinaux catholiques et, finalement, sur les trois derniers papes car ces derniers ont abusé de leur fonction et ont permis que des hérésies pénètrent au cœur de l’Eglise. Le résultat est qu’une nouvelle pensée gagne du terrain, une pensée qui est contraire aux 2000 ans de tradition de l’Eglise. La conséquence de ceci est que les Etats anciennement chrétiens promeuvent des lois anti-humaines sur le genre qui approuvent et privilégient l’homosexualité, la transsexualité, la pédophilie, la zoophilie, et qui détruisent moralement l’individu, la famille et la société. Les différents Etats “chrétiens” sont ainsi entraînés dans le processus d’auto-génocide moral, spirituel et physique. La tragédie est que le Vatican et la hiérarchie ecclésiastique qui lui est subordonnée restent hypocritement silencieux, et approuvent par le fait même ce chemin d’autodestruction temporelle et éternelle.

Patriarcat Catholique Byzantin : Le monde de la science dure met en garde contre l’autodestruction

Le 25 juin 2023

Après la fin de la campagne mondiale de vaccination expérimentale contre le Covid-19, de nombreux scientifiques, plus de 26 équipes, ont été chargés d’évaluer ces vaccins. Ils ont découvert des métaux tels que le gadolinium, l’aluminium, le césium, le strontium et le tungstène dans le sang des personnes vaccinées. Le strontium est particulièrement cancérigène.

Le Dr Mihalcea, des États-Unis, a mis en évidence le lien entre le Covid-19 et la géo-ingénierie. Le chercheur Clifford Carnicom étudie depuis plus de 20 ans le phénomène appelé morgellons et son lien avec les fibres polymères pulvérisées par les avions commerciaux et militaires. Les experts ont récemment trouvé une correspondance chimique entre ces fibres qui ont été pulvérisées dans l’environnement et les nanoparticules lipidiques contenues dans les vaccins Covid. La raison pour laquelle ils pulvérisent ces substances sur nous consiste à créer une fusion entre la biologie synthétique et notre biologie afin de nous transformer en cyborgs transhumains.

Le Dr David Nixon a découvert que les vaccinés contre le Covid émettent une adresse MAC, et il a trouvé dans leur sang des fibres que le laboratoire La Quinta Columna avait décrites comme étant de l’oxyde de graphène. L’ingénieur Matt Taylor en a récemment découvert dans l’eau de pluie ou dans la masse.

En 2020, il y a eu une conférence en Europe intitulée “EuroScience Open Forum”. On y a mentionné que ces technologies transhumanistes peuvent également être appliquées aux insectes dans l’agriculture.

La science maléfique modifie notre ADN, nos protéines grâce à la technologie moderne. On peut dire que ce plan diabolique vise à faire de la terre un véritable enfer. Puis à exterminer l’humanité et à l’envoyer dans l’enfer éternel. Le Dr Mihalcea étudie les effets des vaccins et du coronavirus, dont on sait déjà qu’il a été produit de façon artificielle. Au cours de ses expériences, elle a constaté qu’il réduisait jusqu’à 47 % la connectivité électrique du sang. Elle a clairement indiqué que les gens sont délibérément privés de leur force vitale. Cela s’applique également aux cas après vaccination et à ce que l’on appelle le Covid long.

Le Dr Mihalcea explique que les personnes atteintes de ce “Covid long” présentent les symptômes suivants : fatigue chronique, problèmes de mémoire, alors qu’elles n’ont que 20 ans, symptômes proches de la démence avec difficultés à trouver les mots, brouillard cérébral, anxiété extrême et dépression, ce qui, nous le savons, raccourcit l’espérance de vie. Et puis, avec cette fatigue chronique, les gens ne peuvent même pas monter les escaliers sans se sentir essoufflés ou sans avoir des palpitations cardiaques, parce que le sang s’est agglutiné dans ce que l’on appelle les rouleaux. D’autres symptômes sont les crises cardiaques ou les caillots sanguins.

Le Dr Peter Garyaev, de Russie, qui était candidat au prix Nobel en 2021, a déclaré qu’il était possible, grâce à la 5G, de replier et de déployer les gènes pathogènes du coronavirus et de le rendre plus virulent. Il est décédé deux semaines après l’avoir annoncé.

Les élitistes mondiaux qui jouent le rôle de Dieu essaient de changer l’ordre des choses, de nous modifier, principalement de changer notre façon de penser depuis le vrai vers le faux, depuis le moral vers l’immoral. Que recouvre le concept de pensée ou d’esprit ? Ce n’est pas seulement la raison ou la logique ; c’est un concept plus large. Notre esprit est influencé par l’éducation, les informations vraies ou fausses, l’expérience personnelle, la vie morale ou immorale, les diverses dépendances. Les personnes dépendantes ne sont pas libres ; elles n’acceptent pas la vérité objective. C’est pourquoi nous devons faire la distinction entre la vraie et la fausse pensée.

La pensée est inspirée par un esprit, soit l’esprit de vérité, soit l’esprit de mensonge. Les inspirations peuvent être vraies ou fausses. Un homme bon recherche la vérité objective et le bien ; un homme mauvais cherche à détourner une certaine vérité pour tromper les autres et promouvoir le mal. Derrière l’homme mauvais se cache l’esprit du mensonge et de mort : le diable. Il est donc important de savoir dans quoi vous êtes enraciné. Si vous êtes enraciné dans l’aura de votre ego, vous êtes donc enraciné dans l’esprit du mensonge et de l’auto-illusion. Cet esprit pénètre alors l’ensemble de votre pensée et a un effet suggestif sur votre environnement. A l’extérieur, un tel menteur professionnel se présente comme un ange de lumière (cf. 2Cor 11:14f).

Comme le dit le proverbe, « Dis-moi ce que tu lis, ou éventuellement ce que tu écoutes, et je te dirai qui tu es ». Les gens d’aujourd’hui passent le plus clair de leur temps à écouter les menteurs professionnels du courant dominant. Ils sont remplis de mensonges et de vanité et sont donc incapables d’accepter et d’aimer la vérité, et encore moins de se sacrifier pour elle. Ils adoptent ces mensonges comme étant les leurs et sont prêts non seulement à faire des sacrifices, mais même à perdre leur vie pour l’amour d’un mensonge. Le mensonge est devenu l’arme la plus puissante dans le processus d’autodestruction de l’humanité. Derrière le mensonge se cache l’esprit du mensonge : le diable.

Jésus a dit à ceux qui avaient l’esprit du mensonge : « Vous êtes de votre père, le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il fut un meurtrier dès le commencement… il est menteur et père du mensonge » (Jn 8:44). Nous devons savoir que tous les êtres humains sont entachés du péché originel – la source du mal, la semence du diable, qui est programmée afin de provoquer l’autodestruction progressive de l’homme, non seulement temporelle mais aussi éternelle.

Nous assistons à une déchristianisation systématique. Elle est perpétrée de la manière la plus efficace par des théologiens hérétiques et des prélats apostats dirigés par le pseudo-pape François. Ils introduisent l’idolâtrie et la reconnaissance légale des perversions sexuelles par le biais du soi-disant parcours synodal LGBTQ.

L’intronisation du démon Pachamama au Vatican et le rituel sacrificiel au Canada constituent un exemple d’idolâtrie. Ici, le pseudo-pape, ainsi que les prélats présents, se sont fait consacrer à Satan pendant qu’un sorcier soufflait dans un sifflet en forme d’os de dinde sauvage.

Un cas effrayant de mensonge diabolique est le geste du pseudo-pape Bergoglio, qui a fait vacciner tout le Vatican à deux reprises. Ce faisant, il a créé un précédent des plus pernicieux pour toute l’humanité. Bergoglio connaissait la vérité et pourtant, il s’est cyniquement opposé à cette vérité et a menti de manière suggestive à toute l’humanité. S’il avait mis en garde contre la vaccination expérimentale depuis sa position de pape, qu’il occupe illégalement, tout le système de cette vaccination mortellement dangereuse aurait fait faillite.

La vérité, fruit du christianisme, protège l’individu et la société contre l’invasion du mensonge et du mal. Le christianisme formait l’opinion publique sur une base juste et sur des principes moraux naturels. L’opinion publique était ainsi intégrée aux commandements de Dieu. Elle favorisait un profond respect de l’homme. En revanche, le néopaganisme rampant, fondé sur le mensonge, favorise l’injustice, le mal et l’immoralité.

La stratégie du diable consiste à stimuler le mal qui prend sa source dans le cœur de l’homme. C’est pourquoi il tente de supprimer les inhibitions, telles que la conscience, la raison, les lois morales et les vérités, qui nous rappellent la mort, le jugement et l’éternité. La réalité du péché, et donc aussi la mort rédemptrice du Christ sur la croix, est reniée. La repentance salvatrice n’est plus proclamée. En conséquence, le mal, la perversion, le mensonge et le satanisme sont libres de progresser.

Nous assistons à la montée d’une nouvelle opinion publique qui accepte toutes les dépravations et tous les crimes. Ce résultat est obtenu grâce aux médias grand public, ou usines à mensonges, qui conduisent délibérément le monde à une dépopulation suicidaire. Le Dr Fuellmich affirme que le public a été hypnotisé par la manipulation diabolique des médias. Le terrorisme médiatique a été déclenché. Un exemple de cela est l’apparition d’une psychose de masse lors d’une fausse pandémie.

À qui revient-il en premier lieu de lutter pour le rétablissement de la société et le salut de l’humanité ? C’est avant tout la tâche de ceux qui se disent chrétiens. Par la repentance, c’est-à-dire par un véritable changement de mentalité – la metanoia -, les évêques, les prêtres et les croyants tièdes doivent devenir des disciples et des témoins du Christ – des martyres. Cela ouvrira la porte à Dieu et à Sa puissance salvatrice. Cette réforme spirituelle ne peut commencer sans un lien avec la transcendance. Il s’agit essentiellement de la prière intérieure, de la connexion de notre esprit à Dieu, la Vérité. Aucun changement positif n’est possible sans ce fondement spirituel de la prière et du repentir ou, en d’autres termes, sans un changement de pensée depuis le faux vers le vrai. Le bonheur véritable et éternel nous est donné en Jésus seul, crucifié et ressuscité.

+ Élie
Patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin
+ Méthode OSBMr / + Timothée OSBMr
Evêques secrétaires
John F. Kennedy Jr.
5

« Je vous remercie d'avoir écrit ces articles et d'avoir résolu ces deux problèmes graves dans une guerre de désinformation pour les âmes et les esprits de l'humanité. Que Dieu vous bénisse. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
916890cookie-checkUn message de Élie, patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin : « Le monde de la science dure met en garde contre l’autodestruction »
Website | + posts

Guy Boulianne, auteur, éditeur et journaliste indépendant, membre de la General News Service Network Association (GNS Press) et de l'International Association of Press Photographers (IAPP) Il est aussi membre de la Society of Professional Journalists (SPJ). Il est le fondateur et l'éditeur en chef des Éditions Dédicaces LLC : http://www.dedicaces.ca.

Partager cet article sur les réseaux sociaux :
S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
teo

Comme cela à été démontré, c’est un plan bien ficelé depuis longtemps, rien ne permet toutefois d’affirmer que nous somme près de 8 milliards sur terre, il est fort probable que ce soit beaucoup moins (aucune source n’est vérifiable dans ce monde corrompu).

Ce qui m’inquiète, c’est bien l’hypnose de la masse, comme expliqué dans la vidéo, mais nous sommes tous responsable; j’apprécie leur sobriété et leur pertinence.

L’importance est que nous soyons prêts quand le jour J arrivera, nous pourrions bien entraîner les indécis dans notre sillage. Je garde confiance.

lustucru

Tous et les catholiques, les 1ers, devraient prendre connaissance de cet article. Il est quasi – miraculeux, que ces êtes humains aient compris ce qui s’est passé et comment des autorités religieuses ont pu se mettre au service du faux et du mal.

lustucru

Depuis la 1ère guerre mondiale, il est évident que le progrès scientifique et technique ne constituent pas un progrès de la civilisation en soi. Tout dépend de l’usage que les êtres humains font de leurs inventions. Il est toujours bon de le rappeler et poser aux responsables la question de leurs valeurs morales et de leurs buts.

lustucru

La vie a besoin de se reproduire pour subsister, mais l’homme, par la connaissance de la nature a modifié le rapport entre la vie et la mort, non seulement par le nombre qui résiste aux maladies, mais par le nombre d’enfants en vie, à la naissance, et aussi l’espérance de vie. Le patriarche byzantin n’intègre nullement ces modifications par l’homme de sa démographie. Selon lui, qu’il y ait 1 milliard d’hommes sur terre ou 10 , 100, 1000 fois plus, ne lui pose aucun problème. Qui peut juger sensée, une telle compréhension du bien des êtres humains sur terre ? D’autant plus que la régulation entre la démographie et les subsistances se fait évidemment d’une manière violente. On peut être d’accord avec lui, sur le fait que le christianisme ait été un bien. C’est même lui qui a promu les plus extraordinaires avancées de la science, sans quoi, ce n’est pas dans l’Europe chrétienne que cette évolution serait apparue. Evidemment, l’action des hommes sur la nature doit être régulée et tout ce qui est possible n’est pas souhaitable, or, étrangement, ce patriarche refuse toute régulation démographique comme si la quantité était une valeur transcendante. Or notre civilisation commet 2 fois cette faute: plus d’argent et plus d’êtres humains, ne sauraient être des valeurs en soi, indépendamment de toute considération. Sans régulation, la limite est rappelée dans la violence, la souffrance et la mort. Le rôle des guides spirituels est d’éviter les régulations violentes, et la souffrance.

Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.
4
0
J'aimerais bien avoir votre avis concernant cet article. Veuillez laisser un commentaire.x