COVID-19 — La dénonciatrice Karen Kingston fuit les États-Unis en affirmant que le Dr Robert Malone a ordonné son assassinat par la CIA

😁 Si vous appréciez cet article, n’hésitez pas à faire un don à votre guise. Merci.

Une de mes lectrices assidue m’a alerté sur le fait qu’une vidéo explosive a été publiée par Karen Kingston sur son compte GETTR le 6 août 2023. Cette dernière prétend être en streaming vidéo depuis le Mexique, où elle dit être allée parce qu’il n’était plus sûr pour elle de voyager aux États-Unis, parce que le Dr Robert Malone, qui est conseiller de Robert F. Kennedy Jr., un candidat actuel pour la présidence des États-Unis, aurait travaillé avec la CIA pour mettre Karen sur une liste noire à assassiner. Elle prétend que sa vie est en danger parce qu’elle a révélé que le Dr Robert Malone est un agent double qui a infiltré le mouvement de résistance. Celui-ci a révélé des informations pertinentes mais, dans le style de la guerre de cinquième génération, il démoralise les gens en affirmant que Pfizer bénéficie d’une immunité et qu’il n’y a rien que nous puissions faire. Kingston prétend également que son travail révélant comment les shérifs pourraient s’emparer de l’arme biologique et mettre fin à ce cauchemar a fait d’elle une menace qui doit être éliminée. En effet, elle a récemment lancé une campagne en Floride pour encourager les gens à contacter leurs shérifs et à exiger qu’ils saisissent tous les vaccins COVID-19 restants pour éviter de nouveaux décès et blessures, et elle pense que c’est cette action, à laquelle elle prétend que les gens ont commencé à répondre, qui l’a amenée à être inscrite sur une liste noire de la CIA.

Elle affirme que RFK Jr. et Children’s Health Defense pourraient être compromis, tout en lui accordant le bénéfice du doute, car il pourrait simplement être mal conseillé par le Dr Malone. Elle demande à RFK Jr. de reprendre ses esprits et de reconnaître qu’on se joue de lui.

« Si Kingston a été marquée pour la mort, partager cette vidéo pourrait lui sauver la vie. Ce n’est pas un jeu, il y a des conséquences pour les chercheurs de vérité qui ne peuvent pas être corrompus. Le mouvement a très certainement été infiltré, et c’est pourquoi je suis un loup solitaire et que je travaille seul malgré de nombreuses offres pour faire équipe. Je sais que je suis une cible, c’est pourquoi je ne fais confiance à personne d’autre qu’à Dieu tout-puissant », a écrit Son of Enos.

Dans la vidéo ci-dessous, Karen Kingston supplie Robert F. Kennedy Jr. de demander au Dr. Robert Malone d’appeler la CIA et d’arrêter d’essayer de la tuer.

« Et j’aimerais savoir QUI a dit à la CIA de me tuer ?

« A ceux qui me soutiennent, je vous aime. [Et s’il vous plaît, faites quelque chose, je vous ai donné toutes les preuves, elles sont dans mon Substack [The Kingston Report] pour arrêter cette attaque contre l’Amérique et l’humanité. Je vous demande juste d’agir – nos vies en dépendent, les vies de nos enfants en dépendent et l’humanité en dépend aussi.

« Je ne peux me cacher d’eux nulle part. Je veux que vous sachiez que je suis en très bonne santé, que je suis une excellente nageuse et que je ne suis pas suicidaire. Je me bats pour vous et pour l’avenir de l’humanité. Alors, tous ceux qui me soutiennent, merci beaucoup. Je l’apprécie vraiment. J’ai un peu les larmes aux yeux parce que je suis épuisée. Je suis absolument épuisée d’essayer de rester en vie. Je suis désolée pour la détresse que j’ai causée. S’il vous plaît, allez à mon Substack et récupérez ces documents, s’il vous plaît, faites-le. S’il vous plaît, agissez maintenant. »

Brian Shilhavy écrit sur le site internet Health Impact News : « Je ne sais pas si le Dr Malone est coupable ou non des faits dont Karen l’accuse, et je ne fais que rapporter ce qu’elle a dit, mais nous savons que le Dr Malone a essayé de restreindre la liberté d’expression d’autres membres des médias alternatifs qui l’ont critiqué en les poursuivant en justice pour des millions de dollars. » Karen Kingston a très certainement travaillé pour l’ennemi dans le passé, « mais elle ne serait pas la première lanceuse d’alerte de Big Pharma à “mourir subitement”, si ce qu’elle rapporte est vrai », écrit Shilhavy. Ce qui est particulièrement inquiétant dans la vidéo ci-dessous, c’est sa déclaration selon laquelle de nombreuses personnes dans les médias alternatifs l’auraient contactée et auraient essayé de la faire cesser de critiquer le Dr Malone, notamment le producteur de films Mikki Willis, Children’s Health Defense, et Mike Adams de Natural News. Karen rapporte qu’elle a été interviewée par Robert F. Kennedy Jr. en novembre 2022 concernant les contrats du DoD avec Pfizer, et qu’il a refusé de publier cette entrevue.

« L’une des choses que Karen Kingston dit et avec laquelle je suis entièrement d’accord, c’est que nous devons cesser de faire confiance à ces soi-disant “leaders” du “Mouvement pour la liberté de la santé” », écrivait Brian Shilhavy, poursuivant plus loin : « Ce qui m’étonne, c’est la facilité avec laquelle tant de gens sautent dans le train pour soutenir ces “leaders” simplement parce qu’ils disent des choses qu’ils aiment entendre, tout en ignorant complètement l’histoire et les actions passées de cette personne. Elon Musk est l’un des derniers à être embrassé pour la “liberté d’expression”, même s’il s’est conformé aux demandes de censure du gouvernement à un taux plus élevé que l’ancien PDG de Twitter, Jack Dorsey, tous deux soutenant maintenant la campagne de Robert F. Kennedy Jr. »

➽ Manipulation psychologique contre Karen Kingston

Le 10 août 2023, Robert Malone écrivait sur Twitter : « Karen Kingston a clairement perdu ses repères. Elle n’a aucune idée de ce dont elle parle et ne fait que fabriquer des fils de mensonges basés sur son propre dialogue interne. Il n’y a aucun mérite à tout cela, je ne la connais pas et la considère comme une autre haineuse — indigne de mon attention. » Il poursuit : « Franchement, malgré ses années de diffamation malveillante à mon égard, je n’ai même jamais envisagé d’intenter une action en justice contre elle. Vous ne pouvez pas gagner un procès en diffamation malveillant contre quelqu’un qui est psychologiquement compromis. J’ai couvert cela précédemment sur mon Substack lorsque j’ai examiné les critères juridiques de la diffamation malveillante. » Ce à quoi Lisa (@KejzlarLisa) répliqua : « Je suis déçue de votre réponse à Karen. Je pensais que vous étiez mieux. Peut-être que vous êtes ce que American Frontline Doctors ont dit. Karen a dit qu’elle ne faisait que répéter ce que vous aviez dit. » Christine Shahb ajoute : « D’accord, les gens tombent morts. Regardez les recherches d’Ed Dowds, c’est alarmant, et nous avons des personnalités publiques bouleversées par le discours et les idées divergentes. les personnalités publiques doivent développer une paire. Ne sabotez pas ce qu’elle fait en Floride. S’il la poursuit, nous saurons qui il est. »

Si Karen Kingston dit la vérité concernant Robert Malone et la CIA, alors il n’y a pas de diffamation comme le prétend ce dernier. Par contre, Malone diffame Karen Kingston lorsqu’il dit qu’elle est « une autre haineuse », « psychologiquement compromise » et « instable ». Pourtant ce dernier n’a aucune habilité à poser un tel diagnostique puisqu’il dit lui-même ne pas la connaître, n’avoir aucun lien avec sa situation, ni « aucune conscience que ses revendications ont un quelconque fondement dans la réalité, et aucune capacité à intervenir en son nom ». Il écrivait le 11 août : « La vidéo de Karen Kingston qui ne cesse d’être republiée est soit un exemple de quelqu’un qui traverse une crise psychologique, soit une opération psychologique (PsyOp). » Or, veuillez noter que cette tactique de dénigrement utilisée par Malone est souvent la même qui est utilisée par les médias de masse (mainstream).

Trois jours plus tard, Malone écrivait encore une fois sur son compte Twitter : « Je suis juste étonné du culte de la haine qui a été révélé par la vidéo “Karen Kingston” dans laquelle, alors qu’elle souffrait de paludisme et apparemment d’un traitement médicamenteux contre le paludisme, elle a fait des déclarations sauvages sur moi, RFKjr, et a été ciblée pour être assassinée par le CIA. » Il est vrai que, le 13 juillet 2023, Karen Kingston participa à une entrevue avec Stew Peters pour parler de son récent combat contre le paludisme alors qu’elle était en visite au Mexique. Mais franchement, en regardant la vidéo, voyons-nous une femme souffrante et confuse ?! Les personnes atteintes de la malaria (ou Paludisme) présentent les symptômes suivants : la fièvre, les frissons et les maux de tête. Ce n’est que dans certains cas les plus graves que la personne atteinte peut être confuse. Il est clair que l’on tente d’utiliser l’entrevue avec Stew Peters pour discréditer Karen et faire croire qu’elle est « psychologiquement compromise » et « instable ». La vidéo plus haut,— enregistrée sur son compte GETTR le 6 août dernier —, nous montre plutôt une femme inquiète de son sort. Il n’y a aucun signe évident qu’elle soit atteinte de délire et de confusion. C’est une femme qui a peur que nous avons devant nous.

Le même jour, Karen Kingston publiait ce message sur son compte GETTR : « Je viens de poster sur Substack et les gens ont demandé si c’était moi. Ce Substack, c’est moi. Mon clavier est cassé sur mon ordinateur, j’ai donc dû copier et coller la lettre L et K. Je suis inquiète pour mon fils et ma mère. La dernière fois que j’ai communiqué avec lui, c’était le 27 juillet 2023. Une étrange vidéo CGI de mon fils m’a été envoyée aujourd’hui par SMS. » Voici ce que Karen écrivait sur son Substack :

« Chers abonnés : J’ai été informée par Ernest Luque eluque@alphassb.com, le service de sécurité que j’ai engagé, que mon message concernant les injections de C19 et certains autres m’ont mis sur une liste de cibles du gouvernement. Eric était un agent du FBI et a travaillé au Pentagone pendant des années sous Obama et HiLLary. Eric m’a informé que j’avais une chance sur deux de survivre, au mieux. J’étais sur gettr aujourd’hui et j’ai expliqué comment je m’étais empoisonné à plusieurs reprises depuis l’incident en Floride par l’intermédiaire de l’air, de la nourriture et des boissons.

« La dernière fois que j’ai envoyé un SMS à Gavyn, c’était le jeudi 27 juillet 2023, après qu’il m’ait déposé à l’aéroport de CBX. Il ne m’a plus jamais envoyé de SMS par la suite. Jusqu’à aujourd’hui. Ma mère non plus. Je suis très inquiète pour eux deux. Mon fils est Gavyn Davies. Ma mère est Yvonne Kuchler.

« Ce n’est pas mon fils. C’est une vidéo CGI bizarre qui l’imite.

« Merci de prier pour leur sécurité. Nos téléphones peuvent être détournés par Ai pour imiter des voix et des images. Ce n’est pas mon fils. PRIEZ. »

Nous assistons ici à quelque chose de très étrange. Si nous agrandissons la capture d’écran du téléphone mobile de Karen, nous constatons rapidement que le portait de son fils correspond parfaitement à la photo de famille que son frère, Ron Kuchler, a mis en ligne le 12 août 2023 sur son compte Substack. Par contre, ce portrait ne correspond pas du tout à la vidéo que Karen aurait reçu par SMS six jours auparavant et qui serait en fait une vidéo générée par ordinateur (CGI).

➽ Une déclaration de la famille de Karen Kingston

Il est assez curieux de voir comment Robert Malone porte une attention toute particulière à la suite des événements concernant Karen Kingston, lui qui écrivait qu’il «  la considère comme une autre haineuse — indigne de son attention ». Le 12 août dernier, il s’empressa d’annoncer que le frère de Karen a publié une déclaration au nom de la famille de Karen Kingston. Il écrit : « Cela m’a été envoyé directement par M. Kucher et est également publié sur sa page Twitter. J’ai parlé directement à M. Kuchler de sa sœur Karen Kingston et de ses diverses déclarations. Il a parlé à sa « sécurité privée » et s’est fait dire que ce que Mme Kingston prétend qu’on lui a dit n’était pas ce qu’on lui a dit. » Il écrivait deux jours plus tôt : « C’est le frère de Karen Kingston qui parle de sa santé. Veuillez tenir compte de sa demande de traiter la situation récente comme une affaire de famille et de ne pas introduire vos propres préjugés et théories du complot. Vous ne ferez qu’empirer les choses. » Banned on the Run (@RealPolitiquez) fait ce commentaire : « La proposition de Karen d’AGIR, pour que les shérifs saisissent les injections illégales – QUI a franchi la ligne et a fait d’elle une cible. Dr Malone – pourquoi ne le soutenez-vous PAS de la même manière – SI vous voulez vraiment arrêter ce génocide ? Les paroles ne valent rien, monsieur », tandis que Iyntil (@Iyntil) écrit : « Je n’ai pas demandé cette lettre et je ne la crois pas, alors ne m’envoyez rien d’autre. Mettez les choses au clair avec Stew Peters parce que vous l’avez laissé avec beaucoup de questions sans réponse. »

Il va sans dire que les commentaires sont très négatifs à l’égard du Dr Robert Malone. Par exemple, ce message qui fut publié le 11 août dernier : « Ouah! Robert Malone a peur et ça se voit. Je pense que tout cela va faire connaître le travail de Karen Kingston à des gens qui, autrement, n’auraient pas entendu parler d’elle. » Pour sa part, Michael Carditis écrivait le lendemain : « On dirait que Robert Malone m’a bloqué parce qu’il n’aimait pas ce que j’avais à dire pour défendre Karen Kingston. C’est un geste très lâche, Robert, qui vous fait paraître encore plus suspect. » Il est vrai que Malone bloque systématiquement tous ceux et celles qui le contredisent ou qui ne s’alignent pas sur sa prise de position. Carditis ajoute : « Un peu comme un geste que quelqu’un ferait s’il est coupable de quelque chose. » (…) « Il fait toute une série de blocages. Honnêtement, je ne sais pas pourquoi il est si difficile de croire qu’elle [Karen Kingston] peut être ciblée. Franchement, je suis surpris que cela ait pris autant de temps. »

Voici ce que Ron Kuchler publiait sur son compte Substack :

12 Août 2023
Voici une déclaration que nous avons publiée hier soir au sujet de ma sœur Karen Kingston. D’autres détails se trouvent sous la déclaration.

Nous souhaitons remercier tous ceux qui ont exprimé leur inquiétude quant à la santé et à la sécurité de notre fille, sœur et mère Karen Kingston. Il y a plusieurs semaines, Karen a déclaré publiquement qu’elle souffrait du paludisme. Pour plus d’informations sur les effets secondaires du paludisme, veuillez consulter le site CDC.gov. Son comportement indique clairement que Karen a besoin d’être examinée immédiatement par un médecin. Son fils et sa mère sont sains et saufs. Ils ne sont pas portés disparus. Notre seule préoccupation est la santé, la sécurité et le retour de Karen. La famille vous demande de cesser de spéculer et de politiser sur des sujets pour lesquels vous n’êtes pas pleinement informés et de supprimer toute spéculation personnelle dans ce sens. Avec tout le respect que nous vous devons, vous ne savez pas ce que nous savons, vous n’avez pas droit à ce que nous savons et vous nous empêchez de répondre aux besoins médicaux immédiats de Karen.

Sincèrement,

Ron Kuchler
Au nom de la famille Kuchler

Veuillez noter l’accentuation suivante du 12 Août 2023 :

Nous souhaitons insister à nouveau sur la nécessité de cesser de spéculer sur le comportement récent de Karen et de le politiser. Notre préoccupation, comme la vôtre, est la santé et la sécurité de Karen. Nous ne vous avons pas demandé de cesser de prier pour Karen ou d’exprimer votre inquiétude à son sujet. Nous sommes extrêmement reconnaissants de l’afflux de soutien à Karen. Nous demandons simplement que cessent les spéculations et la politisation des déclarations de Karen. Dès que nous serons en mesure de faire le point sur la santé et la sécurité de Karen, nous le ferons.

Les internautes sont clairement mécontents et affichent sans hésiter leurs doutes concernant Ron Kuchler et Robert Malone. Sean Doherty écrit : « Quel genre de déclaration privée vous renvoie à CDC.gov ? Je n’ai absolument aucune idée de ce dont il s’agit, mais c’est aussi extrêmement suspect. » Denise McBride ajoute : « Hmmm, ça sent mauvais. Référez-vous au CDC? », ce à quoi Thomas Sickler répond : « Exactement ! C’est très étrange. Ceci est une note écrite par un preneur d’otage… » Pour sa part, Wyatt Kmen écrit : « La famille Kuchler veut être responsable de ce que tout le monde devrait ou ne devrait pas publier. Juste pour être clair », tandis qu’un autre utilisateur de Twitter fait part de ses inquiétudes : « Beaucoup trop de mots et très agressif – “être vue immédiatement par un médecin” – et elle part en “désintoxication” pour ne plus jamais être revue, droguée à mort et aidée par un tuteur légal du nom de Ron Kuchler. Je n’ai pas fait attention jusqu’à présent, mais cette note me préoccupe. »

Le jour suivant, soit le 13 août, Ron Kuchler a partagé un message que Gavyn Davies a enregistré pour sa mère Karen Kingston. Mais est-ce vraiment son fils dans la vidéo ? À vous d’en juger…

« Ces dernières semaines, nous avons travaillé en privé pour résoudre une affaire familiale concernant ma sœur Karen Kingston. Malheureusement, lorsque des personnes très connues ont été impliquées dans cette affaire, il a fallu que nous fassions des déclarations publiques. Notre priorité reste la santé et la sécurité de Karen. Veuillez regarder la déclaration suivante de son fils, Gavyn. »

Une dénommée Sonja fait cette remarque à Ron Kuchler sur sa page Substack : « Pourquoi un fils dirait-il publiquement à sa mère de consulter un médecin ? Ils ne se parlent pas ? Lui a-t-il rendu visite depuis qu’elle est tombée malade ? Je connais bien la question, car je reçois les messages de Karen, y compris celui qu’elle a intitulé “Concerned for My Son” et qui date du 6 août. Je ne comprends toujours pas pourquoi une personne, qui se présente comme son fils, lui dit dans une vidéo d’aller voir un médecin. Elle ne décroche pas son téléphone ? Il n’y a personne dans son entourage pour l’emmener chez le médecin ? »

Évidemment Robert Malone s’est empressé de s’en mêler et d’ajouter cette note : « Cela a été récemment enregistré par le fils de Karen Kingston, Gavyn. Veuillez surveiller et respecter la famille. » Quel est donc cet intérêt soudain pour Karen Kingston ?! Quelle est donc cette complicité avec Ron Kuchler ? Cet utilisateur thaïlandais écrit sur Twitter : « Il semble que toute sa famille soit complice de son éclairage au gaz. » Pour ma part, je souhaite ouvrir une petite parenthèse. En effet, je tiens à vous faire remarquer que Ron Kuchler est le rédacteur en chef du magazine érotique Kandy, un milieu “artistique” qui est souvent assez proche de la pornographie et de la prostitution. On le voit ici en compagnie de plusieurs modèles lors du 10e anniversaire du magazine le 11 septembre 2021 à Anaheim, en Californie. Sans vouloir porter de jugement personnel, lorsqu’on prend pour exemple le fondateur du magazine Playboy Hugh Hefner, on voit quel comportement ce genre d’individu peut avoir. Hugh Hefner est présumé avoir été un agent de la CIA. Accusé par plusieurs femmes d’avoir été un prédateur sexuel allant jusqu’à la bestialité, ce dernier était mis sous enquête depuis longtemps par le FBI.

ATTENTION, je ne compare pas Ron Kuchler à Hugh Hefner, mais compte tenu du sujet que nous abordons, je crois qu’il est pertinent de partager ce commentaire qui n’est pas tout à fait hors contexte.

« Pour quelqu’un qui est censé “sauver le monde” et qui est supposé être un “chercheur de vérité”, les interactions de Malone avec des étrangers et son contrôle étendu de la narration sont exagérés. Il n’est pas surprenant qu’il s’en prenne à Kingston, après toutes les actions judiciaires qu’il a menées contre les personnes qui ne partagent pas son point de vue. »

Global Marxism is humanity’s greatest enemy, 14 août 2023

➽ Le Dr Robert Malone et ses copains de la CIA et du DTRA

Karen Kingston lors de son entrevue avec Stew Peters, le 13 juillet 2023.

La question maintenant est de savoir si Karen Kingston délire vraiment lorsqu’elle affirme que le Dr Robert Malone, qui est conseiller de Robert F. Kennedy Jr., aurait travaillé avec la CIA pour la mettre sur une liste noire à assassiner, prétendant que sa vie est en danger parce qu’elle a révélé que Malone est un agent double qui a infiltré le mouvement de résistance ? Est-elle réellement victime de la malaria qui la rendrait souffrante et confuse ? Il semble bien que non puisqu’on la voit dans une entrevue avec Stew Peters — souriante et très lucide — déclarant qu’elle est déjà guérie de cette maladie infectueuse. Un autre internaute écrit sur Twitter que le Dr Robert Malone est une autre marionnette de l’état profond dévoilée : « Malone dit qu’il est l’inventeur de l’ARNm, mais il l’a pris en sachant que c’était du poison ? Cela ressemble à une contradiction dans ses propres mots. Malone a également déclaré lui-même avoir travaillé avec la CIA. J’ai entendu dire qu’il n’y a aucun moyen de sortir de la CIA Sauf mort. »

Lors d’une entrevue avec Joe Rogan le 31 décembre 2021, le Dr Robert Malone dit en parlant de l’hydroxychloroquine : « J’avais des relations chinoises, le protocole chinois pour traiter ce virus [SARS-CoV-2], je l’ai eu fin février et je l’ai envoyé à mes copains de la CIA et du DTRA au secrétaire adjoint pour la préparation et la réponse. » [Lire la transcription de la vidéo en anglais et en français.]

Dans la vidéo ci-dessous, Robert Malone s’est joint à Aga Wilson, journaliste suédoise, et Glen Jung pour discuter de ses liens intimes et de sa connaissance de la CIA et d’autres agences de renseignement du gouvernement américain, de la guerre de cinquième génération qui anime actuellement la machine de propagande mondiale et de ce qui nous attend en 2023. [Vidéo intégrale : Bright Light News]

Robert F. Kennedy Jr. écrit lui-même dans son livre intitulé “The Real Anthony Fauci: Bill Gates, Big Pharma, and the Global War on Democracy and Public Health” (Le véritable Anthony Fauci : Bill Gates, Big Pharma et la guerre mondiale contre la démocratie et la santé publique) :

Le 4 janvier 2020, Callahan [un ancien de la DARPA et de l’USAID] a appelé le Dr Robert Malone de Chine au moment même où le coronavirus commençait à faire sa première vague de victimes. Malone, ancien sous-traitant de l’US Army Medical Research Institute of Infectious Diseases [USAMRIID] et médecin-chef des laboratoires Alchem, est l’inventeur de la plate-forme technologique de vaccin à ARNm. Malone a rencontré Callahan pour la première fois en 2009 par l’intermédiaire d’un partenaire commercial occasionnel de Malone, Daryl Galloway, un officier de la CIA qui a autrefois servi dans la marine américaine et qui a occupé à un moment donné le poste de directeur de JSTO à la Defense Threat Reduction Agency. Galloway a présenté Callahan à Malone comme un autre officier de la CIA. Lors de son appel téléphonique du 4 janvier, Callahan a dit à Malone qu’il se trouvait juste à l’extérieur de Wuhan. Malone a supposé que Callahan visitait la Chine sous le couvert de ses rendez-vous à Harvard et à l’hôpital général du Massachusetts. Callahan a déclaré à Malone qu’il avait traité « des centaines » de patients COVID-19. Callahan a ensuite décrit au National Geographic comment il avait parcouru des milliers d’études de cas à l’épicentre de l’épidémie. Il a fait part avec étourderie de son étonnement devant la « magnifique infectivité » du virus et sa capacité à exploser « comme une bombe intelligente silencieuse dans votre communauté ». Callahan a avoué plus tard à Malone qu’il n’avait pas le pouvoir d’être à Wuhan et qu’il s’était échappé par bateau lorsque le gouvernement a imposé sa quarantaine. Callahan a répété des parties de cette histoire à Brendan Borrell, un écrivain pour Science. Plus tard, le scientifique du DTRA,— Davis Hone —, un officier du GS15 [de la CIA], a averti Malone pour qu’il arrête de parler de Callahan, disant que « nous n’avions pas de personnel militaire à Wuhan au moment de l’épidémie et Michael mentait sur sa présence ». Malone m’a dit : « Cela signifierait que Michael a également menti à Brendan Borrell. » En quittant la Chine, Callahan est retourné à Washington pour informer les responsables fédéraux, puis est allé directement travailler en tant que « conseiller spécial » de Robert Kadlec, gérant la réponse du gouvernement au coronavirus. — [SOURCE : Robert F. Kennedy Jr., “The Real Anthony Fauci”, Skyhorse 2021]

Nous pouvons lire sur le site internet “Mining Awareness” (+ ~ Critical Info & Awareness) : « Robert W. Malone MS-MD semble penser que les vaccins ARNm sont dangereux, mais il les a préconisés pour les personnes de plus de 60 ans et pour les handicapés. Les nazis ont commencé par tuer les personnes âgées et les handicapés, qu’ils appelaient “mangeurs inutiles”. C’est ainsi que la chasse à l’information s’est ouverte sur le diabolique RW Malone, qui se moque des citoyens inquiets en prétendant se préoccuper de leur sort. Voir le Bio-CV accablant de Malone. Par ailleurs, pourquoi dénonce-t-il des “copains” présumés d’agents de la CIA, et qui sont ses “relations chinoises” ? En accusant deux personnes d’être des agents de la CIA, Malone les a effectivement mises à l’index, même si ce n’est pas vrai. Si c’est vrai, c’est illégal. »

Surtout depuis que Malone a reçu l’autorisation de sécurité du département de la Défense des États-Unis (DoD), il est apparemment en violation du “TITRE VI – PROTECTION DE CERTAINES INFORMATIONS DE SÉCURITÉ NATIONALE – PROTECTION DE L’IDENTITÉ DE CERTAINS OFFICIERS DE RENSEIGNEMENT SOUS COUVERTURE, AGENTS, INFORMATEURS ET SOURCES DES ÉTATS-UNIS”, 50 use 421. SEC. 601. (a), qui stipule : « Quiconque, ayant ou ayant eu un accès autorisé à des informations classifiées identifiant un agent secret, divulgue intentionnellement toute information identifiant cet agent secret à toute personne non autorisée à recevoir des informations classifiées, sachant que les informations divulguées identifient ainsi cet agent secret et que les États-Unis prennent des mesures affirmatives pour dissimuler les relations de renseignement de cet agent secret avec les États-Unis, est passible d’une amende maximale de 50 000 dollars ou d’une peine d’emprisonnement maximale de dix ans, ou de ces deux peines à la fois ». [La loi de 1982 sur la protection des identités du renseignement]

S’il n’est pas un agent de la CIA, nous voyons très clairement que le Dr Robert Malone a des accointances très serrées avec des membres de cette agence de renseignement fédérale. Les propos de Karen Kingston ne sont donc pas loufoques et dénués de sens. Nous devons les considérer avec le plus grand intérêt et la plus grande gravité. Personnellement, je crains que nous apprenions bientôt que Karen a été « suicidée ». Faire passer quelqu’un pour “fou” ou “folle” est une tactique régulière utilisée par les comploteurs pour se débarrasser d’une personne. Nous n’avons qu’à penser à l’actrice américaine Anne Heche qui se préparait à dénoncer le trafic sexuel des enfants, en collaboration avec la représentante du Congrès américain Jackie Walorski. Nous pouvons aussi penser au Dr Rashid Buttar qui dénonçait lui-même le complot covidien et qui est décédé quelques heures après avoir affirmé avoir été empoisonné. Cela étant dit, soulignons que nous n’avons pas de nouvelles de Karen depuis le 6 août dernier, ce qui est très inquiétant. Souhaitons que nos inquiétudes se dissipent prochainement.


La dernière entrevue non censurée de Karen Kingston sur la chaîne de Stew Peters le 19 juillet 2023 : « Nous venons chercher les promoteurs d’armes biologiques !!! Documents et actions. »

À propos de Karen Kingston

Karen Kingston est analyste dans le domaine pharmaceutique, des dispositifs médicaux et de la biotechnologie. Elle a plus de 20 ans d’expérience dans le développement des affaires, le marketing, la rédaction scientifique, les ventes, la prise de parole en public et le conseil stratégique. En tant que stratège exécutive, ses clients vont des start-ups aux leaders du Fortune 500, notamment Allergan, Pfizer, Johnson & Johnson, Medtronic et Thermo Fisher Scientific. Elle a développé des messages clés, des plans d’affaires, des stratégies de tarification, des campagnes mondiales, des stratégies de mise sur le marché et d’autres actifs marketing de base pour les produits en ligne et les lancements à succès.

Elle a commencé sa carrière en tant que représentante commerciale Pfizer la plus performante à New York et a rapidement été recrutée pour le côté marketing de l’entreprise. Elle a joué un rôle essentiel dans la relance du VIAGRA en mettant l’accent sur les hommes plus jeunes et en permettant aux patients de parler du Viagra à leur médecin. Elle a dirigé des ateliers de formation à la vente, de marketing et de communication et est apparue sur FOX, MSNBC et CBS en tant que porte-parole et directrice du marketing américain pour InnoVision Labs.

En 2007, Karen fonde Varitage. Elle se spécialise dans l’amélioration de la génération, de la maturation et de la conversion de prospects pour les clients B2B et B2C. Karen travaille en étroite collaboration avec ses clients et son équipe pour fournir des informations exploitables afin de prendre des décisions stratégiques en temps réel et bien informées qui se traduisent par des améliorations significatives des KPI marketing critiques. En 2021, elle fonde miFight, une plateforme en ligne qui fournit de la documentation et des analyses sur les questions de santé, les politiques et les “vaccins” COVID-19.

Karen Kingston a travaillé avec des sociétés de capital-risque pour repositionner des sociétés de portefeuille de sociétés de capital-risque privées à Johnson & Johnson Development Corporation. Elle a été CMO par intérim pour une société de suppléments immunitaires cotée en bourse et comprend les exigences de divulgation des contrats importants et des questions susceptibles d’affecter les bénéfices et les revenus/EPS. Elle connaît bien le droit des contrats pour un profane, ayant dirigé sa propre entreprise de marketing et de conseil pendant plusieurs années, et gérant des contrats d’employés et de porte-parole dans d’autres entreprises et organisations. Les cabinets d’avocats avec lesquels elle a travaillé incluent Wilson Sonsini GoodRich (WSGR), Greenburg Traurig Law (GT Law) et Rutan & Tucker.

Karen Kingston a été officiellement portée disparue auprès des autorités mexicaines aujourd’hui, le 18 août 2023. Elle a été vue pour la dernière fois le 9 août 2023 à Playa del Carmen, Quintana Roo. La Commission de recherche Quintana Roo, un organisme lié au gouvernement mexicain. Site internet : https://qroo.gob.mx/cbpeqroo. Facebook : https://fbook.cc/4ePW.
Carole Brochu
5

« Merci encore pour pour toutes ces infos qui nous permettent d'y voir clair et de cheminer avec lucidité. Puisse la vérité être révélée au grand jour le plus tôt possible. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
940402cookie-checkCOVID-19 — La dénonciatrice Karen Kingston fuit les États-Unis en affirmant que le Dr Robert Malone a ordonné son assassinat par la CIA
Partager cet article sur les réseaux sociaux :
S’abonner
Notification pour
guest

32 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mira

Ca fait un moment que j’ai compris que l’arnm est un leurre. Un nonos à ronger pour les scientifiques qui s’écharpent là-dessus. Pendant ce temps, ils ne regardent pas ailleurs et prennent de haut les autres théories possibles. La science est entièrement achetée de nos jours.
Rien ne tient la route avec cette histoire d’arnm.
Dans les fioles, ce qui est certain, c’est qu’il y a des substances nocives qui blessent, stérilisent et tuent. Ca c’est bien une arme. Mais pas forcément biologique. Elle peut être inerte biologiquement.
La virologie est une tromperie depuis le début. Mais elle est bien utile pour crédibiliser aux yeux des médecins et des populations la vaccinologie (c’est-à-dire la recherche d’armes à injecter).
Le dr malone inventeur de la technologie arnm. Pffffff. Un homme tout seul ? C’est la DARPA derrière ces faux vaccins, et ce qu’il y a dedans c’est un secret militaire. Malone est un homme de paille. Comme Elon Musk, Gates et toute ces marionnettes mises en avant. Ils ne sont pas très intelligents, mais ils font le job à l’avant-scène. Ce sont ceux dont on ne connaît pas les noms, dans l’ombre, les plus riches que riches et puissants, qui dominent le monde qui sont à redouter le plus.
“C’est simple, rien de ce que l’on nous dit n’est vrai” Claire Séverac.

Faites tourner vos méninges et regardez au-delà des diverses narrations et oppositions.

Quant à cette dame, je lui souhaite bon courage.

Mira

Ben oui, il s’agit bien d’une guerre… Stew Peters, il croit à l’arnm et à la virologie. Je ne sais pas si c’est un vrai opposant, même s’il dénoncent bien des choses.

Lorraine

C’est ben compliqué pour moi, pour tout le monde je pense car nous vivons vraiment dans la noirceur, le mensonge.. j,en perds des bouttes je pense… oui je pense aussi comme cette femme, mais je n’ai pas son courage et les mots pour le dire pi autour de moi je n’ai pas vraiment d’appui…Merci à toi de continuer malgré toute … pi je déteste toute cette techno qu’on nous impose.. oui oui c’est ben utile mais si manipulateur itou… Courage Guy

teo

Toledano Jean-Luc
17 août 2023 04:30

Toledano dit:
Bonjour, ma petite contribution à l’analyse des faits : j’ai été lire ce matin “The Kingston report”. Son auteur affirme beaucoup de choses avec des liens qui permettraient de vérifier la véracité de ce qu’elle affirme.

Teo dit:
Sauf que, les liens que vous attribuez au rapport Kingston, sont en fait ceux accompagnant la «DEMAND: Immediately Stop Distribution, Access and Administration of COVID-19 mRNA Nanoparticle Injections Across All NametheCounty Vaccination Facilities and Seize Inventory
Attention: Sheriff John Smith, Deputy Sheriff Jane Doe»

Traduction: DEMANDE : Arrêt immédiat de la distribution, de l’accès et de l’administration des injections de nanoparticules d’ARNm COVID-19 dans tous les centres de vaccination de NametheCounty et saisie des stocks.
À l’attention de Shérif John Smith, Shérif adjoint Jane Doe

Lien: https://karenkingston.substack.com/p/unlocked-the-intelligent-and-brave
Ils ne permettent donc pas de vérifier ses dires dans le rapport, même si indirectement il s’agit du même sujet «la toxicité des vaccins».

Toledano dit:
Je n’ai évidemment pas eu le temps de lire tous les articles scientifiques, brevets ou relevés statistiques mais je me suis concentré sur deux sujets qui sont cités comme quoi : (1) les injections de nanoparticules de mRNA sont classifiées comme des dispositifs électromagnétiques et (2) ces mêmes injections renfermeraient une technologie d’édition de gène.

Je me suis intéressé à ces deux sujets car étant scientifique j’étais curieux de pouvoir trouver des sources scientifiques qui montreraient en quoi ces injections seraient des dispositifs électromagnétiques et permettraient de réaliser l’édition de gène. Ce qui serait de véritables ruptures scientifiques.

J’ai été très déçu car aucun des liens cités n’a de rapport avec les affirmations.
Chacun peut le vérifier par lui-même il suffit d’aller lire les références citées :

(1) pour les dispositifs électromagnétiques le rapport renvoi vers les références 23, 24 et 49. Le mot clé “électromagnétique” n’apparaît même pas dans les références 23 et 24 et apparaît 3 fois dans la référence 49 dans un contexte qui n’a rien à voir avec les injections de nanoparticules COVID-19.

(2) pour l’édition de gène le rapport renvoi aux références 4, 25, 28, 29, 51, 56, 72, 73, 82 et là non plus aucun rapport avec l’édition de gènes. Les articles et brevets cités sont certes très instructifs, certains pointent des risques potentiels d’intégration dans le génome des cellules humaines mais ne montrent ni même n’évoquent de près ou de loin l’édition de gène.

En conclusion je me demande si l’auteur du rapport sait ce que sont les dispositifs électromagnétiques ou l’édition de gène qu’elle évoque pourtant comme étant des faits scientifiques avérés. J’ai l’impression que le rapport est un mélange de vrai et de faux.

Teo:
Les références citées ci-dessus et comme déjà précisé, font partie de la demande au Sheriff, son rapport n’est donc pas un mélange de vrais et de faux si l’on se réfère aux références. Je que je peux confirmer (sauf erreur de ma part), que les références ne mentionnent pas les «dispositifs électromagnétiques ou l’édition de gène.» Cela interroge sur la véracité des références à consulter en ligne, pour un rapport pareil, c’est à dire, une accusation grave, une atteinte à la santé public, ils auraient du être conservé en lieu sur. Là rien ne permet d’affirmer qu’ils sont toujours tel qu’elle l’est à consulté pour rédiger son rapport. Le Deep State et les armée et agences soumis et donc complices, peuvent très bien avoir modifié et remplacé ces documents ou pages web. Comme il font partie de la demande au Sheriff, il est toutefois possible que les avocats aient les originaux en leur possession. Cette procédure (via le Sheriff), si elle à été lancé, pourra donc se dérouler (ou pas) dans l’ombre, et au final ne pas aboutir, fioles perdu, voir remplacés etc. Avec le génocide en cours tout est possible, car la plupart des instances publics etc. sont soit corrompus soit contrôles et épurés de tout document préjudiciables. Il n’y a donc pas moyens, en ce qui me concerne, d’affirmer que nous avons tout les éléments en notre possession pour défendre notre cause tel que exposé dans son rapport et sa demande auprès du Sheriff, mais les avocats le peuvent peut-être. Nous pouvons donc essayer de nous renseigner collectivement, tout en relayant les informations etc. sur les réseaux sociaux. Afin que nous puissions savoir ou est est cette demande faite auprès du Sheriff. C’est extrêmement important, car tout son travail risque d’être étouffé par le manque de pièces confirment ses dires.
Les citoyens y ont droit, car les injures les concernent. Esperons que son travail n’ait pas été fait en vain.

Toledano dit:
J’avais auparavant entendu Karen Kingston dire que les injections de nanoparticules de mRNA COVID-19 étaient de véritables nanobots ce qui est complètement farfelu car confondre nanorobot avec nanoparticules lipidiques est une grave erreur scientifique.

Teo dit:
Je n’ai pas entendu ces propos, je ne peux donc confirmer, ni infirmer. En ce qui me concerne, ceci est donc une opinion personnelle, mais forgé à fur et mesure de mes recherches et décorticage des documents en linge, depuis le début du Covid19, il est probable que beaucoup ont depuis disparus.
Ceci ne remet pas en cause le travail de Karen Kingston, elle s’est appuyée sur des documents officiels (qui ne le sont plus vraiment pour moi, car falsifiable à souhait) et sur des brevets dont je présume qu’ils ont soit été rédigé à cet effet, soit falsifié etc., comment le savoir.
Je ne crois aucunement que la technologie mRNA soit applicable, même avec un enrobage de nanoparticules lipidiques. Et ce n’est pas la seule technologie que je mets en doute, mais cela reste hors contexte.
Ce qui est donc, à mon avis le plus important, à coté des démarches citées ci-dessus, c’est de garder un doute raisonnable face aux multiples stratégies de manipulations matérielles et psychologiques, cela nous permettra de ne pas tomber dans la peur irraisonné, un des buts majeurs à coté du génocide encours, car elle paralyse beaucoup de gens.
Concernant les nanobots etc., le contrôle du mental etc., je n’y crois absolument pas, il y a d’autres explication valables aux symptômes décrits par pas mal de gens, et cela n’a rien à voir avec des expériences et ou des agressions psychologiques et mentales actuelles de type MK Ultra.

Toledan dit:
De la même façon, Karen Kingston a évoqué la présence d’oxyde de graphène dans les injections avec comme preuve à l’appui des documents confidentiels de Pfizer. Là encore grosse déception pour moi quand j’ai découvert que ces documents étaient en libre téléchargement et que je les avais lu il y a plus de deux ans. Ces documents évoquaient bien l’oxyde de graphène mais seulement comme dispositifs utilisés pour analyser les interactions protéine-protéine en cryomiscrocopie au cours de la recherche (un peu comme un réactif d’analyse) mais ne montraient absolument pas la présence de graphène dans les injections.

Teo dit:
J’avais trouvé à l’époque des sites et documents mentionnant de l’oxyde de graphène à usage médical, une recherche pourra le confirmer ou soupçonner des modifications. Pas mal de scientifiques dissidents ont pu confirmer que de l’oxyde de graphène dans des fioles injectables contre le Covid19 et dans des anesthésiant dentaires. Je ne peux pas confirmer, à chacun de faire des recherches.

Toledano dit:
Je trouve que cela fait beaucoup de fausses affirmations et surtout vraiment très grossières (nanobots, graphène, édition de gène, dispositif électromagnétique) alors qu’il y a de véritables raisons de s’alarmer de la toxicité de ces injections comme le déclenchement de réactions auto-immunes qui sont inhérentes à toutes les injections de de mRNA qui pénètrent dans n’importe quelles cellules et donc de s’alarmer de l’absence de ciblage spécifique des cellules de l’immunité ou bien de la toxicité de la protéine spike qu’elle soit d’origine virale ou produite suite à l’injection, ou bien la dérégulation du système rénine-angiotensine comme l’a évoqué le Docteur Jean-Marc Sabatier…

Teo dit:
Rien ne permet d’affirmer avec certitude que les affirmations de K Kingston sont faux d’un point de vu de recherche et de compilations de divers documents «officiels» (officiels entre guillemet), ils faut déjà en avoir la présomption ou la preuve. Cela peut donc être véridique de son point de vu, c’est à dire se basant sur des brevets etc.
Je ne peux toutefois pas confirmer le profil intègre de Karen Kingston, je ne la connais pas, mais pour ma part, je ne la jugerais pas opposante contrôlée ou autre qualification œuvrant contre, ni qu’elle a rédigé un faux rapport.
Je reste donc neutre face aux reproches ou autres, faite à son encontre, le temps permettra peut-être d’y voir plus clair.

Toledano dit:
Est-ce que c’est intentionnel de la part de Karen Kingston de mélanger du vrai et du faux ? Et de montrer de mauvaises directions ? Personnellement je ne sais pas.

Laurence

vos articles sont toujours pertinents, sourcés et c’est un plaisir sans cesse renouvelé de les lire! Dans cette affaire, je dois reconnaître que le Dr Malone semble être un adepte des demi-vérités, il n’embrasse pas la cause dans son ensemble mais dénonce ce que nous savons déjà sans permettre de faire tomber le système… J’espère que mme Kingston a été mise à l’abris, ses témoignages sont parmi les plus révélateurs et dérangeants, elle ne se contente pas de parler du danger d’un produit (comme Malone le fait) mais décrit les actes posés d’un véritable complot. Alors prions pour elle et ses proches, on sait malheureusement quel sort est réservé aux détracteurs de nos « maîtres « 
bien à vous

teo

Je n’ai pas réussi à télécherger le rapport Kingston, serait-il possible d’avoir un lien pour y accéder ? En remerciant cordialement
Mes multiples lectures m’ont depuis quelques années montré qu’à l’évidence, les divers documents pris séparément ne reflètent pas forcement la réalité. Ce n’est pas aussi simple que ça. Ce qui se passe maintenant va au delà de la science, l’on peut donc aisément comprendre qu’ils ont pris leur précautions afin de ne pas pouvoir être incriminé par le biais de documents divers, éparses et variés. Bien sur je ne parle pas des liens dans ce rapport, que je n’ai pas encore pu lire. Mon commentaire concerne donc essentiellement sa fuite et persécution, si toutefois cela s’avérerait être vrai. Pour le moment nous n’en avons de preuves, ce qui ne permet toutefois pas d’ignorer cette situation du fait d’un danger potentiel pour sa sécurité.
Si je n’ai dans mes commentaires pas réagis sur le rapport, c’est aussi, par ce que je ne crois pas dans le développement de la mRNA en tant que recherche abouti, et opérationnel. Tout ceci pourrait être développé un peu plus, mais sans avoir lu le rapport, ce ne serait pas pertinent du tout et peutêtre, pas à sa place ici, n’étant pas le sujet de cet article. Ce qui m’intéresse donc en premier lieu est la véracité de ses dires, concernant sa fuite et dans le même temps savoir si les démarches faites auprès des shérifs sont réellement le fond du problème, cela laisserait supposer que des découvertes importantes pourraient avoir lieu etc.

Bien sur, je souhaiterais approfondir les points mentionnés par M Toledano, qui pourraient permettre d’y voir plus claire. Il faut donc lire, chercher, commenter.

teo

J’ai le rapport, je vais commencer par les pages mentionné par M Toledano, car il me faudra refaire des recherches à ce sujet., afin d’avoir un premier regard sur les liens non correspondant etc.Ensuite le décortiquerais en entier.

teo

Merci beaucoup M Boulianne, jai fait la demande.

Toledano Jean-Luc

Bonjour, ma petite contribution à l’analyse des faits : j’ai été lire ce matin “The Kingston report”. Son auteur affirme beaucoup de choses avec des liens qui permettraient de vérifier la véracité de ce qu’elle affirme. Je n’ai évidemment pas eu le temps de lire tous les articles scientifiques, brevets ou relevés statistiques mais je me suis concentré sur deux sujets qui sont cités comme quoi : (1) les injections de nanoparticules de mRNA sont classifiées comme des dispositifs électromagnétiques et (2) ces mêmes injections renfermeraient une technologie d’édition de gène.

Je me suis intéressé à ces deux sujets car étant scientifique j’étais curieux de pouvoir trouver des sources scientifiques qui montreraient en quoi ces injections seraient des dispositifs électromagnétiques et permettraient de réaliser l’édition de gène. Ce qui serait de véritables ruptures scientifiques.

J’ai été très déçu car aucun des liens cités n’a de rapport avec les affirmations.

Chacun peut le vérifier par lui-même il suffit d’aller lire les références citées :

(1) pour les dispositifs électromagnétiques le rapport renvoi vers les références 23, 24 et 49. Le mot clé “électromagnétique” n’apparaît même pas dans les références 23 et 24 et apparaît 3 fois dans la référence 49 dans un contexte qui n’a rien à voir avec les injections de nanoparticules COVID-19.

(2) pour l’édition de gène le rapport renvoi aux références 4, 25, 28, 29, 51, 56, 72, 73, 82 et là non plus aucun rapport avec l’édition de gènes. Les articles et brevets cités sont certes très instructifs, certains pointent des risques potentiels d’intégration dans le génome des cellules humaines mais ne montrent ni même n’évoquent de près ou de loin l’édition de gène.

En conclusion je me demande si l’auteur du rapport sait ce que sont les dispositifs électromagnétiques ou l’édition de gène qu’elle évoque pourtant comme étant des faits scientifiques avérés. J’ai l’impression que le rapport est un mélange de vrai et de faux.

J’avais auparavant entendu Karen Kingston dire que les injections de nanoparticules de mRNA COVID-19 étaient de véritables nanobots ce qui est complètement farfelu car confondre nanorobot avec nanoparticules lipidiques est une grave erreur scientifique.

De la même façon, Karen Kingston a évoqué la présence d’oxyde de graphène dans les injections avec comme preuve à l’appui des documents confidentiels de Pfizer. Là encore grosse déception pour moi quand j’ai découvert que ces documents étaient en libre téléchargement et que je les avais lu il y a plus de deux ans. Ces documents évoquaient bien l’oxyde de graphène mais seulement comme dispositifs utilisés pour analyser les interactions protéine-protéine en cryomiscrocopie au cours de la recherche (un peu comme un réactif d’analyse) mais ne montraient absolument pas la présence de graphène dans les injections.

Je trouve que cela fait beaucoup de fausses affirmations et surtout vraiment très grossières (nanobots, graphène, édition de gène, dispositif électromagnétique) alors qu’il y a de véritables raisons de s’alarmer de la toxicité de ces injections comme le déclenchement de réactions auto-immunes qui sont inhérentes à toutes les injections de de mRNA qui pénètrent dans n’importe quelles cellules et donc de s’alarmer de l’absence de ciblage spécifique des cellules de l’immunité ou bien de la toxicité de la protéine spike qu’elle soit d’origine virale ou produite suite à l’injection, ou bien la dérégulation du système rénine-angiotensine comme l’a évoqué le Docteur Jean-Marc Sabatier…

Est-ce que c’est intentionnel de la part de Karen Kingston de mélanger du vrai et du faux ? Et de montrer de mauvaises directions ? Personnellement je ne sais pas.

teo

Merci M Boulianne pour cette mise à jour bien détaillé, j’apprécie beaucoup cela.

Je n’ai plus accès à American frontline doctors, je vais essayer de résoudre ça.
En effet, comme déjà écrit, la réaction du Dr Malone n’est pas équilibré ni justifié, pourquoi vouloir des démarches pour diffamation contre des opinions divergentes.

Faire passer et même interner des dissidents pour cause de troubles psychologiques était déjà une tactique en 1986 hors Europe, j’ai remarqué que cela est depuis utilisé beaucoup plus fréquemment.

Le jeune dans la vidéo ne ressemble pas du tout à son fils, étrange…on dirait une manipulation non masqué, qui peut avoir un ou plusieurs effets pourtant bien calculé, reste à savoir le ou lesquels.
Comme déjà écrit, la famille peut-être sous emprise, l’on ne peut donc pas se fier à leurs communications, mais cela me paraît normal, il faut toujours la préserver et selon que l’on soit honnête ou pas (la famille), voir par la suite ce que l’on peut faire pour résoudre le problème. Nous n’avons donc pas à la juger, juste noter les incohérences, les affirmations suspectes etc. cela permettra peut-être d’y voir plus clair plus tard.

Sur le commentaire de Sonja, je peux dire, que cela est tout à fait possible, pour plusieurs raisons et selon la situation (fuite etc.). Nous ferons tout pour protéger nos enfants, un contact peut donc être exclus, il y a bien d’autres moyens, mais si on y a pensé, il faut pourvoir l’appliquer, et là c’est un peu plus compliqué. La question est pourquoi son fils ne laisse pas de message à l’intention du public concernant le danger
. Là aussi plusieurs possibilités, que l’on se garde bien de mentionner, enquêter (le public) c’est bien mais toujours avec l’intention de ne pas entraver leur sécurité.

En effet, avoir préconisé la vaccination à une catégorie de personnes, m’a aussi interpellé, c’est cela qui m’a fait douter de Malone, je l’avais oublié la raison de mon doute.

J’ai de sérieux doutes quant à la véracité des recherches ARNm, sur les résultats plus précisément, l’on peut débuter une recherche sur tout, de là à progresser et arriver à une constatation dans ce domaine, ne me convainc pas. Comme déjà écrit ailleurs, l’on se base toujours sur des brevets et autres documents officiels, qui sont à mon avis, pas fiable du tout, toute notre histoire à été modifié, manipulé, les recherches, la médecine etc. aussi, bref, cela reste difficilement démontrable, mais peut être envisagé. La lecture de beaucoup de documents, témoignages (à prendre avec précaution, sans approuver, ni rejeter) etc. laissent entrevoir des contradictions souvent subtiles mais non négligeables. A chacun de d’approfondir s’il le souhaite.
En ce qui me concerne le doute est permis et pas que sur les recherches biologiqes.

Je ne crois pas que la CIA, FBI etc. ont été créé pour le bien de l’humanité, ce qui n’empêche pas que des sections puissent faire du bon travail et œuvrer pour le bien, une couverture idéale contre les agissements dans l’ombre.

LTC Royston E. Potter

Certainly. I did read your entire article and slso saw Malone’s comment on Gab you sent. In my opinion, that action by him just adds to my skepticism.

TRADUCTION :

« Certainement. J’ai lu tout votre article et j’ai aussi vu le commentaire de Malone sur Gab que vous avez envoyé. À mon avis, cette action de sa part ne fait qu’ajouter à mon scepticisme. »

LTC Royston E. Potter

Hi, Guy. There is so much deception everywhere I cannot say anything with certainty. Karen seems totally legit. My only question is why Mexico? That is nuts. She was safer in the US. On the other hand, I have long been suspicious of Malone. His double speak, and his obvious connections to the world’s most despicable and dangerous organizations, put him on my “be wary” list. His lawsuits against his detractors are over kill. If he is at odds with his detractors, have a ln open debate on the science as good skeptical science and the scientific method demands. Lawsuits are a deflection and a cover.

On a side note, Karen’s brother has nefarious interests and I would not trust a damn thing he says. 

I truly hope Karen is ok. If she is in danger, it will now be more dangerous to try to return to the US which she should not have left in the first place. Christopher Cross’ “Ride Like The Wind” to Mexico is a romance of a long lost era.

TRADUCTION :

« Bonjour, Guy. Il y a tellement de tromperies partout que je ne peux rien dire avec certitude. Karen semble tout à fait légitime. Ma seule question est : pourquoi le Mexique ? C’est insensé. Elle était plus en sécurité aux États-Unis. D’un autre côté, je me méfie depuis longtemps de Malone. Son double langage et ses liens évidents avec les organisations les plus méprisables et les plus dangereuses du monde l’ont placé sur ma liste des personnes dont il faut se méfier. Les procès qu’il intente à ses détracteurs sont exagérés. S’il est en désaccord avec ses détracteurs, il doit tenir un débat ouvert sur la science, comme l’exigent une bonne science sceptique et la méthode scientifique. Les poursuites judiciaires sont une déviation et une couverture.

« Par ailleurs, le frère de Karen a des intérêts néfastes et je ne me fierais à rien de ce qu’il dit. 

« J’espère vraiment que Karen va bien. Si elle est en danger, il sera encore plus dangereux d’essayer de retourner aux États-Unis, qu’elle n’aurait pas dû quitter en premier lieu. “Ride Like The Wind” de Christopher Cross au Mexique est une romance d’une époque perdue depuis longtemps.

teo

Oui, j’espère aussi qu’elle va bien ainsi que son fils.
Tout en sachant qu’elle ne pourrait déjà plus être parmi nous, je sais qu’une survie est possible, même si à notre époque avec la technologie de traçage etc., ce sera beaucoup plus difficile, je reste donc positivement confiante, et espère qu’elle aura toute l’aide qu’elle mérite. Je lui souhaite de réussir, et de retrouver une vie normale si possible.

Je ne pense pas que cela soit un mauvais choix le Mexique, sans pouvoir dire que c’est bien ou mieux de rester aux US. Cela dépend à mon avis de la perspicacité de la personne, de sont état mental, une fuite pour la vie (et tout ce qui concerne son fils) n’est pas sans impact sur l’endurance physique (épuisement etc.) et la prise de bonnes décisions. Cela dépendra aussi des personnes qu’elle rencontrera, étant méfiante à l’extrême (je le serais aussi), il ne faudra pas tomber dans la paranoïa, des êtres bienveillantes existent partout, des solutions sont donc possibles, reste à savoir si elles seront de longue durée, car la traque peut durer longtemps, il faudra donc être armé pour cela. Des commentaires positifs (consultables ou pas dans l’immédiat) pourraient être encourageant.

teo

Le commentaire de Malone, démontre, selon moi, qu’il éprouve un besoin urgent de taxer d’opposant contrôles tous ceux qui entravent ses opinions. A vouloir se justifier au lieu d’échanger, il n’inspire aucune confiance, si nous n’avons rien à nous reprocher, une clarification et une acceptations des avis des uns et des autres me semble plus juste.

Daniel38

Eh bien ça fait déjà pas mal de temps que j’avais lu (et je ne sais plus où ni quand, ni même si par hasard c’était déjà K. Kingston) donc j’avais lu qu’on ne pouvait pas faire confiance à Malone, que c’est un type louche qui travaille en fait pour la dictature. Désolé, mais ce n’est qu’un simple souvenir. Donc ça fait des mois que je me souviens qu’il faut se méfier de Malone.

Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.
32
0
J'aimerais bien avoir votre avis concernant cet article. Veuillez laisser un commentaire.x