MindWar du Lcol Michael A. Aquino : La magie et la technologie mises au service des opérations psychologiques et du contrôle des cerveaux

Il est généralement difficile pour un contemporain de s’imaginer que la Magie Blanche et la Magie Noire puissent avoir un rôle actif à jouer dans la guerre psychologique, la programmation prédictive et le contrôle mental dirigés contre les citoyens du monde en conjonction avec les technologies les plus avancées de ce XXIe siècle. C’est pourtant ce qu’affirme le lieutenant-colonel Michael A. Aquino,— membre de l’Église de Satan et fondateur du Temple de Set —, dans son ouvrage “MindWar” qui faisait suite à l’article de dix pages co-écrit avec le Colonel Paul E. Vallely [1], intitulé “From PSYOP to MindWar : The Psychology of Victory”. On ne peut mettre en doute le sérieux de cette publication puisque l’introduction a été rédigée par l’officier des opérations psychologiques de l’armée américaine (PSYOP), le major Gregory Seese [2], tandis que la postface a été écrite par le neuropsychiatre William Henry Anderson [3], qui a servi dans la marine américaine en tant que chef de la neuropsychiatrie et directeur général par intérim à l’hôpital naval américain, à la baie de Guantanamo.

Michael Aquino écrit dans la préface de “MindWar” : « En tant que soldat, politologue et magicien, je ne visiterai moi aussi la Terre qu’une seule fois, et brièvement. J’aime aussi cette planète sublime et souhaite donc mettre en avant le savoir, l’expérience et les énergies que je peux posséder de manière unique dans ces trois domaines pour améliorer sa beauté, guérir ses blessures et parfaire son avenir. MindWar ne sera pas le dernier mot pour atteindre de tels objectifs, mais avec l’inspiration, le dévouement et la bonne volonté des autres pour s’appuyer dessus, il pourrait être l’un des premiers. »

Le Dr Michael A. Aquino a rejoint l’armée américaine en 1968 où il était un officier de carrière de l’armée américaine spécialisé dans la guerre psychologique. Il a servi pendant la guerre du Vietnam et a atteint le grade de lieutenant-colonel dans le renseignement militaire. Alors qu’Aquino gravit les échelons de l’armée américaine, il gravit également les échelons d’une autre organisation : l’Église de Satan. « Michael Aquino a commencé à correspondre avec Anton LaVey alors qu’il était agent psychologique pour l’armée américaine, stationné dans les jungles du Vietnam. Aquino est retourné aux États-Unis et a rapidement été nommé prêtre de haut rang et rédacteur en chef du bulletin Cloven Hoof de l’église. Son apparence distinctive – il arborait une visière de veuve proéminente et des sourcils aux accents sombres – était encore renforcée par un petit 666 tatoué sur son cuir chevelu. » Apprenez-en plus au sujet de Michael Aquino et les opérations psychologiques dans l’article que j’ai publié sur ce site le 18 juin 2022.

Le fondateur du Temple de Set définit en ses mots ce qu’est un magicien et le rôle qu’il joue dans le monde matérialiste actuel au chapitre 14 de “La Bible satanique révisée” de Anton LaVey :

« Contrairement à tous les autres animaux, nous ne nous contentons pas des sensations physiques de la vie ; malgré des arguments sobres et une science méthodique, nous ne croyons jamais vraiment que “c’est tout ce qu’il y a” dans notre existence. Nous sommes attirés, certains doucement, comme dans la fantaisie et le rêve, d’autres avec plus d’insistance et de passion, vers quelque chose d’autre, quelque chose de plus grand, quelque chose qui élève notre être et notre signification hors de la nature, bien au-delà des royaumes des atomes et des molécules : un magnifique mælström de dieux et de démons pour qui la « réalité » n’est qu’une pauvre béquille pour les brutes à la périphérie de leur univers beaucoup plus vaste. Si le mystique se contente de rêver cet autre univers et l’artiste d’en donner des aperçus en musique, en peinture ou à la plume, c’est la passion du magicien d’interagir avec lui. Le magicien cherche à attirer sa présence et sa puissance dans le monde inférieur, à changer ce monde par son toucher. (…) Le magicien s’efforce de créer des outils de contrôle nouveaux et différents qu’il, dans son apparence d’homme-bête sensible et naturel, peut utiliser de manière fiable et répétée, comme on le ferait avec une clé ou un marteau.

« Pour les non-magiciens, ses efforts peuvent sembler déroutants, voire insensés. Ils sont illogiques. Ils n’ont aucun sens. Ils ne sont que « fondus en l’air ». Peut-être même sont-ils nocifs en ce qu’ils entraînent les autres dans la même folie inutile, drainant une énergie qu’il vaudrait mieux consacrer à un travail sérieux et pratique. Le magicien peut ainsi se trouver ignoré en tant qu’excentrique non pertinent, peut-être même ostracisé en tant que quelqu’un de dangereusement fou. Pourtant, il continue son grand travail, sa recherche d’outils. Parfois, il pense qu’il a en effet trouvé ou fabriqué un type de clé ou de marteau si différent, et il en écrit des descriptions et des instructions pour son utilisation. Parfois, d’autres magiciens, dans leur quête d’outils, tombent sur ce qu’il a écrit et essaient eux-mêmes ses idées. Et parfois, ils semblent en effet fonctionner, et ainsi une autre brique a été ajoutée au pont entre Ici et Là-bas. »


VEUILLEZ ADHÉRER AU CLUB VIP POUR LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE ….

Ce contenu est uniquement réservé aux membres BRONZE ($10 mensuel), ARGENT ($25 trimestriel), PLATINE ($35 semestriel), OR ($50 annuel), DIAMANT ($500 unique à vie), EXPRESS ($5 sans abonnement), et GRATUIT (Essai + abonnement).
Se connecter S’abonner maintenant
Partager cet article sur les réseaux sociaux :
Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.