Patriarcat Catholique Byzantin — Crimes contre l’humanité : Le silence sur les systèmes auto-génocidaires fait peser la responsabilité sur tous

😁 Si vous appréciez cet article, n’hésitez pas à faire un don à votre guise. Merci.

Nous assistons à un processus mondial qui conduit à l’autodestruction de l’humanité et touche toutes les sphères de la vie publique. Il y a un esprit de mensonge et de mort qui se cache derrière cela. Beaucoup de gens se demandent : qui est responsable du processus d’autodestruction de la société humaine ? Aujourd’hui, dans une certaine mesure, la responsabilité incombe à chacun. Sur certains plus que sur d’autres, mais sur tout le monde. Pourquoi ? Parce que les gens acceptent en silence les changements actuels, qui constituent littéralement des crimes contre l’humanité. Tout le système d’autogénocide est construit sur des mensonges professionnels ; il s’inspire de l’esprit de mensonge et de mort qui imprègne non seulement les dix domaines énumérés ci-dessous, mais qui affecte l’ensemble de la société humaine.

1) Législation

La législation a été abusée. La bonté, la vérité, la justice et la morale sont étiquetées comme étant des expressions négatives et qui doivent être punies. Au contraire, le mal, la fraude, l’injustice, l’immoralité et les crimes sont considérés comme étant positifs et privilégiés. De la même manière, des lois justes sont frauduleusement remplacées par des anti-lois. Les députés se voient présenter un texte inintelligible, impossible à décoder. En outre, les députés adoptent généralement plusieurs lois en même temps ; ils n’ont donc ni la possibilité ni le temps de découvrir ce qu’ils sont censés faire passer. Les accords, résolutions et recommandations supranationaux, qui s’opposent aux lois des nations individuelles, ont la priorité sur les lois nationales et contraignent le pays à adopter des lois destructrices.

2) Systèmes criminels

Les systèmes criminels sont introduits dans la société sous des titres positifs et sont cachés sous le voile d’anti-lois, comme le soi-disant système socio-juridique de justice pour mineurs ou le système des soi-disant organisations à but non lucratif, etc. Des termes positifs sont utilisés afin de les promouvoir.

La féminisation, l’éclatement des familles, l’idéologie du genre et le vol des enfants à leurs mères sont encouragés sous le terme de « protection des femmes ». Le vol d’enfants, appelé « protection contre la violence domestique », est la pire violence possible qui puisse être infligée aux mères et aux enfants. Rien qu’en Norvège, 70 à 100 enfants volés se suicident chaque année et les informations à ce sujet sont considérées comme confidentielles. Lorsqu’on parle de famille d’accueil, ce que l’on signifie réellement est le business des enfants, leur oppression et leur destruction mentale et morale.

Ce qu’il faut entendre par droits des minorités, c’est une société soumise à des groupes LGBTQ agressifs. Cela signifie une déviation privilégiée au détriment de la société tout entière. Les lois anti-discrimination comprennent la législation autorisant la discrimination massive de la majorité des gens. La démoralisation systématique des enfants depuis leur fréquentation des jardins d’enfants, est couverte par le terme « d’éducation sexuelle ». Les enfants sont privés de leur propre identité en se disant qu’ils ne sont ni une fille ni un garçon. En conséquence, ils subissent une thérapie hormonale avec la perspective catastrophique d’une opération chirurgicale de modification du sexe. La société reste silencieuse à ce sujet, et partage donc la responsabilité de tous ces crimes.

3) Idéologie du genre

L’idéologie du genre est devenue l’idéologie dominante, même si elle parle d’autodestruction, de perte de la raison et des principes moraux fondamentaux. En pratique, elle est imposée par la pression économique, législative et médiatique, et se manifeste par des mutilations mentales et physiques, principalement des jeunes, qui en font des transsexuels. La société est en train de se transformer en une maison de fous. Mais la société moderne reste silencieuse sur ces étapes d’autodestruction. Pour cette raison, la faute lui en revient.

4) Crimes commis contre les enfants

Avant même la naissance de l’enfant, les mères sont obligées de le faire tuer. Presque toutes les mères sont intimidées à l’idée d’avoir un enfant atteint du syndrome de Down (mongolisme). En réalité, il s’agit de terrorisme mental basé sur le mensonge. D’autre part, les lois absurdes sur la maternité de substitution ou l’ectogenèse, c’est-à-dire la production artificielle d’enfants, sont votées.

Dès leur naissance, les enfants reçoivent des vaccins qui provoquent l’autisme, la perte d’immunité, la perte de fertilité, des maladies auto-immunes, le cancer, etc. La tendance actuelle à la satanisation des enfants ne se reflète pas seulement dans ce qu’on appelle l’éducation sexuelle, ou les spectacles animés ou les jeux informatiques, mais aussi au niveau des vêtements pour enfants, des jouets et toutes les choses qui se trouvent dans l’environnement d’un enfant sont imprégnées d’images d’animaux anciens, presque des démons, ou de symboles de mort, comme des crânes, des squelettes, des représentations effrayantes, contaminant l’esprit des enfants. Voler des enfants et les utiliser à des fins commerciales, tels sont les crimes les plus cruels commis contre eux, comme nous l’avons déjà mentionné ! La société continue de garder un silence absurde à ce sujet.

5) Abus de médicaments

Aujourd’hui, la médecine fait l’objet d’abus de manière anormale. Il ne s’agit pas seulement de vaccins nocifs, mais sous couvert de médicaments et sous le couvert de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), des projets sont imposés aux États dans le but de diminuer la population humaine. L’OMS a la priorité sur les autorités de l’État. Elle déclare des pseudo-pandémies, comme nous l’avons vu lors de la récente expérience covid. Le plus grand propagandiste de ce système de mensonges et de mort fut le pseudo-pape François. On peut s’attendre à la déclaration de la prochaine pseudo-pandémie suivie d’une vaccination expérimentale. Cela représente non seulement un danger mortel pour la vie humaine, mais comporte également la menace d’une puce dissimulée, c’est-à-dire la privation totale de la liberté humaine et la transformation d’une personne en robot biologique. La société le tolère et en porte donc la responsabilité.

6) Éducation

Aujourd’hui, l’éducation n’éduque plus, et ne prépare plus les enfants à une vie morale et épanouissante. Au contraire, par le biais de l’anti-éducation sexuelle et du fait de les rendre accros aux smartphones, cela les conduit à la dégénérescence.

7) Dépendance aux smartphones

Aujourd’hui, la plupart des gens doivent utiliser des smartphones pour leur travail. Il existe un risque qu’ils en deviennent inconsciemment et progressivement accro. Le smartphone prive alors la personne de tout temps, de toute intimité et de toute communication familiale, et l’enferme dans son propre monde. Or, le système sociétal oblige tout le monde, du plus jeune au plus âgé, à posséder un smartphone. Sans cela, ils se heurtent à des obstacles insurmontables.

Rien ne s’oppose aux grands avantages qu’apportent Internet et les smartphones, mais nous ne pouvons ignorer l’objectif négatif pour lequel ils sont devenus si largement utilisés, à savoir l’asservissement des personnes et la transition progressive vers le puçage. Les experts devraient évaluer les avantages apparents du smartphone par rapport aux inconvénients. Mais cette vérité objective est une chose que de nombreux utilisateurs invétérés des smartphones ne voudront plus admettre.

8) Numérisation et intelligence artificielle

L’introduction de l’intelligence artificielle devient désormais une priorité politique nationale. À cela s’ajoute l’idéologie destructrice du transhumanisme. La numérisation pénètre tous les domaines et, dans le même temps, on assiste à une transition massive vers la 5G, sans tenir compte de la menace sérieuse qu’elle représente. En faisant avancer ce projet, les avantages sont unilatéralement soulignés. L’objectif d’un contrôle total et du morcellement de la population est délibérément passé sous silence.

Le Projet Enfance 2030 fait partie des escroqueries internationales. Les enfants sont obsédés par l’intelligence artificielle. Ce sont des crimes très graves qui sont commis contre l’humanité.

Toute technologie, en particulier la technologie moderne, si elle n’est pas entre les mains de personnes morales, sert à l’autodestruction massive de la société et de l’humanité. Il s’agit en fait d’une arme de destruction massive.

9) Intervention dans l’industrie agroalimentaire

L’industrie alimentaire produit aujourd’hui des aliments génétiquement modifiés. Les aliments sains, traditionnels et nutritifs à base de lait ou de viande, sont remplacés de manière absurde par des grillons et des vers de farine, alors qu’il a été prouvé que, par exemple, la quinine des insectes est très nocive pour le corps humain.

10) Sciences

La science moderne est particulièrement utilisée à mauvais escient, afin de réduire la population. Cela inclut les complots sur la crise climatique, les abus de la génétique, la géo-ingénierie, comme la pulvérisation de chemtrails, etc. Un autre moyen est la vaccination des animaux par l’ARNm afin que la viande, les œufs et le lait soient contaminés par des vaccins génétiques. Il est également prévu de convertir tous les médicaments en ARNm afin que les médicaments conventionnels ne soient plus disponibles. Tous les acquis de la science et de la technologie sont retournés contre l’homme et contre l’humanité. À ce jour, la satisfaction concernant l’affaire covid associée aux pseudo-pandémies n’est pas résolue. Combien de personnes ont été rejetées pour une intervention chirurgicale et des interventions médicales nécessaires, et sont décédées à cause du fanatisme du covid ! Combien d’innocents ont été licenciés de leur emploi, des médecins, des enseignants et autres personnes qui refusaient d’accepter ce crime ? Par conséquent, que les coupables de l’affaire Covid soient désormais justement punis. Les gouvernements nationaux sont moralement obligés d’admettre devant leurs citoyens qu’ils ont été trompés et qu’ils sont désormais prêts à compenser les conséquences sanitaires de la vaccination expérimentale et d’autres dégâts, car le covid-19 fut une grande fraude.

Les catholiques devraient exhorter chacun des évêques à s’excuser dans une lettre pastorale pour avoir favorisé la fraude du covid. Sinon, la société acceptera davantage de pandémies d’origine humaine et la terreur qui en résultera contre les citoyens innocents. Si l’on veut paralyser l’esprit de mensonge et de mort dans la société d’aujourd’hui, les systèmes de fraude actuels doivent être démasqués et les coupables punis.

+ Élie
Patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin
+ Méthode OSBMr / + Timothée OSBMr
Evêques secrétaires
Jacqueline Perrousset
5

« Merci monsieur Boulianne. Vous êtes comme toujours parfaitement informé, une mine à vous tout seul, et surtout vous nous fournissez vos sources qui permettent d’accroître notre connaissance. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
1059150cookie-checkPatriarcat Catholique Byzantin — Crimes contre l’humanité : Le silence sur les systèmes auto-génocidaires fait peser la responsabilité sur tous
Partager cet article sur les réseaux sociaux :
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.
0
J'aimerais bien avoir votre avis concernant cet article. Veuillez laisser un commentaire.x