Un avocat obtient la suspension temporaire de toutes les décisions contre la compositrice survivante de l’Holocauste, Inna Zhvanetskaya

Vous vous souvenez probablement de cette célèbre compositrice d’origine soviétique Inna Zhvanetskaya qui a choisi de se cacher des autorités allemandes après qu’elle ait été condamnée par un tribunal à une admission forcée dans un établissement psychiatrique et à de multiples injections de Covid-19 contre son gré. Mme Zhvanetskaya est née en Ukraine le 20 janvier 1937 et a survécu, enfant, à l’holocauste nazi. Elle a étudié la composition sous la direction de Nikolay Peyko à l’école Gnessin où elle a obtenu son diplôme en 1964. Elle devient membre de l’Union des compositeurs de l’URSS et consacre sa vie presque exclusivement à la musique. Elle a enseigné le piano et, en 1965, est devenue maître de conférences en lecture de partitions et en instrumentation à l’École de Gnessin (aujourd’hui le Collège musical d’État de Gnessin).

Les reportages concernant cette affaire ont suscité des échos internationaux jusqu’aux États-Unis et en Israël. Or, voici les dernières nouvelles. Le célèbre avocat allemand Holger Fischer,— qui a pris beaucoup de risques personnels pour défendre les droits fondamentaux et humains depuis le début de la crise de Corona et qui est désormais le représentant légal d’Inna Zhvanetskaya —, a maintenant obtenu un résultat intermédiaire satisfaisant. La femme qui a maintenant 86 ans peut pousser un soupir de soulagement et retourner dans son appartement avec son piano bien-aimé.

La transcription française de la vidéo

Je m’appelle Holger Fischer. Je suis l’avocat et le représentant légal de Mme Inna Zhvanetskaya, que nous connaissons tous comme survivante de l’Holocauste et victime d’une décision du tribunal de district de Bad Cannstatt du 6 décembre 2022, avec laquelle le placement dans un hôpital psychiatrique puis dans la zone protégée d’une maison de repos ainsi que la vaccination obligatoire contre le Covid-19 avaient été approuvées.

Par une décision datée du 30 janvier 2023, qui nous a été remise le 31 janvier 2023, le tribunal régional de Stuttgart a temporairement suspendu l’approbation du logement par décision du tribunal de district jusqu’à ce qu’une décision sur le fond soit rendue. La mesure obligatoire de la vaccination dite obligatoire contre le Covid-19 avait déjà été suspendue par le tribunal. L’essentiel est toujours en suspens. Ici, le tribunal de district de Bad Cannstatt est d’abord chargé de décider s’il convient de remédier à la plainte que j’avais déposée, puis de transmettre l’affaire au tribunal régional pour une décision de la chambre de recours.

Je tiens à remercier toutes les personnes impliquées qui ont contribué à ce que Mme Zhvanetskaya ait été épargnée de cette exécution illégale de la décision sur l’hébergement et la vaccination obligatoire. Avant tout, je voudrais remercier le tribunal de district de Stuttgart, qui a montré ici qu’il existe un État de droit et que les lois qui s’appliquent au droit de la garde des enfants sont également respectées.

Je savais depuis le 19 janvier 2023 ce que j’annonce ici pour la première fois. Le tribunal de district de Stuttgart m’avait envoyé l’expertise qui avait été obtenue auprès du tribunal de district de Stuttgart Bad Cannstatt sur la question de la nécessité du logement. Le rapport d’expertise montre que l’expert n’a considéré ni l’hébergement comme nécessaire ni la vaccination forcée. Les deux relèvent donc d’une décision libre du tribunal de district de Stuttgart Bad Cannstatt, contraire à toute base légale.

Le tribunal de district en a tiré la bonne conclusion et, pour ce qu’il peut faire pour le moment, a complètement suspendu l’efficacité immédiate de la décision.

N’oublions pas, c’est un instantané. La décision principale est toujours en attente. Jusque-là, nous, qui voulons et devons maintenant prendre soin de Mme Zhvanetskaya, sommes appelés à avoir un système viable dans lequel Mme Zhvanetskaya se sente non seulement à l’aise, mais dans lequel elle est également prise en charge de manière adéquate et dans laquelle elle peut avoir une meilleure qualité de vie qu’avant.

En conclusion, voici la remarque suivante : Mme Zhvanetskaya n’est que la partie émergée de l’iceberg et représente bien d’autres personnes qui, souvent contre leur gré, ne sont pas épargnées par les séjours à domicile ou à l’hôpital. L’affaire Zhvanetskaya signifie également que nous pouvons maintenant montrer comment il est évitable que des personnes soient traitées et hébergées contre leur gré. C’est ce que nous défendons. Il ne s’agit pas seulement des personnes âgées, il s’agit de toutes les personnes qui ont besoin d’aide d’une manière ou d’une autre, dont il ne faut pas se débarrasser, et pour qui il n’y a pas qu’une voie à sens unique vers les soins hospitaliers, pour qui il n’y a pas non plus qu’un chemin à sens unique, mais il y a une solution multidimensionnelle, et c’est ce vers quoi nous voulons nous efforcer.

Par conséquent, l’affaire Zhvanetskaya est un cas en soi, d’autres peuvent emprunter des voies différentes, mais nous pouvons montrer qu’une voie individuelle est toujours une voie juste, proportionnée et dans l’intérêt de la personne concernée.



Guy Boulianne - Podcast général - Radio Impact
Guy Boulianne – Podcast général – Radio Impact
Variations on Jewish Theme for 2 violins (1986)
Loading
/

Abonnez-vous à ma lettre d'information
Ne ratez rien de ce site ! Soyez alerté(e) dès la publication d’un nouvel article.
* Ajoutez news@guyboulianne.info à votre carnet d'adresse.
icon

Lili
5

« Continuez à nous donner vos pertinentes analyses et informations, un grand merci, vous êtes l’un des journalistes du nouveau monde. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
825260cookie-checkUn avocat obtient la suspension temporaire de toutes les décisions contre la compositrice survivante de l’Holocauste, Inna Zhvanetskaya
Website | + posts

Guy Boulianne, auteur, éditeur et journaliste indépendant, membre de la General News Service Network Association (GNS Press) et de l'International Association of Press Photographers (IAPP) Il est aussi membre de la Society of Professional Journalists (SPJ). Il est le fondateur et l'éditeur en chef des Éditions Dédicaces LLC : http://www.dedicaces.ca.

Partager cet article sur les réseaux sociaux :
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.
0
J'aimerais bien avoir votre avis concernant cet article. Veuillez laisser un commentaire.x