Ordonnance du tribunal de Pesaro d’analyser les vaccins ARNm de Moderna et Pfizer — Nouvelles de l’avocate italienne Nicoletta Morante

J’ai reçu des nouvelles de l’avocate Nicoletta Morante concernant le tribunal de Pesaro, dans la région des Marches en Italie centrale, qui a ordonné d’analyser le contenu des vaccins ARNm Moderna et Pfizer/BioNTech. Il s’agirait d’une première en Italie, en Europe et fort probablement dans le monde. Tout est parti de l’initiative d’un professionnel de Pesaro, âgé de plus de 50 ans, guéri de l’infection au Covid, qui a par la suite refusé de se faire vacciner, subissant par conséquent des limitations dans l’exercice de son activité professionnelle. Le tribunal de Pesaro a donc accepté l’appel et préparé l’évaluation technique requise sur l’analyse du contenu des vaccins à ARN messager. À l’appui de la plainte au civil présentée à Pesaro, l’avocate italienne a par la suite produit l’avis du chercheur médical, Raffaele Ansovini, qui estime que les vaccins ARNm ne remplissent pas la fonction de protection pour laquelle ils sont injectés.

Le 10 septembre 2022, l’avocate Nicoletta Morante m’avait fait parvenir un article du journal italien “Corriere Adriatico” qui nous apprenait que la plainte avait été entendue par la Garde des finances d’Urbino. L’analyse sur le contenu des produits pharmaceutiques, qui concernera notamment les protéines, devait alors débuter sous peu. Une analyse sur les enzymes dans les vaccins à ARN messager avait déjà été faite officieusement par l’expert, le Dr Raffaele Ansovini, qui a détecté la présence d’environ 25 substances non déclarées par les laboratoires pharmaceutiques, les résultats de cette étude ont été publiés dans un magazine américain (WJCMI).

Comme je l’ai écrit dans un précédent article, j’avais promis de faire un suivi régulier concernant cette procédure judiciaire et les analyses qui devraient être effectuées en laboratoire. Le 24 janvier dernier, j’ai donc encore une fois écrit à Madame Morante pour lui demander s’il y avait du nouveau concernant ce dossier du tribunal. Or, j’ai reçu une réponse aujourd’hui même de la part de l’avocate, avec des nouvelles pour le moins assez prometteuses, Je vous transmet la réponse ci-dessous :

EXPERTISE TECHNIQUE DEVANT LE TRIBUNAL DE PESARO

Pesaro, 1 février 2023

Bonjour!
Désolée pour le retard.

Le consultant du juge du tribunal de Pesaro a demandé et obtenu du juge une prolongation pour l'exécution de la mission, car il n'a pas trouvé de disponibilité auprès des laboratoires de l'université requise.

Il est évidemment difficile de trouver une université ou une clinique universitaire ou un département de sciences biologiques qui effectue les tests de laboratoire requis. Nous attendons donc les mises à jour de l'expert du juge.

Entre-temps, en privé, un pool de chercheurs avec mon consultant a fait des tests en laboratoire avec l'ensemencement d'un vaccin Pfizer et j'ai de magnifiques images et, en particulier, une vidéo très éloquente que je rendrai publiques prochainement et que je vous enverrai avec plaisir.

Toujours avec gratitude.

NICOLETTA MORANTE, avocate (Italie)

Entrevue avec l’avocate Nicoletta Morante (Visione TV, 14 septembre 2022)


Quelques suggestions de lecture connexe

Pascal Chabot
5

« Respect pour votre excellent travail de vrai journaliste. Bravo et courage dans vos combats et encore merci de votre aide à éveiller les consciences. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
Partager cet article sur les réseaux sociaux :
Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.