Klaus Schwab a admis au sommet du B20 que la mondialisation souhaitée est terminée et que l’ordre multipolaire (BRICS+) est le suivant

Le 14 novembre 2022, le fondateur et PDG du Forum économique mondial, Klaus Schwab, a participé — non pas au sommet du Groupe des vingt (G20) comme l’ont faussement affirmé plusieurs internautes sur les réseaux sociaux — mais bien au sommet Business 20 (B20) qui s’est tenu pendant deux jours à Bali, en Indonésie. Le Business 20 est un événement qui s’inscrit dans le cadre du sommet du G20 : il est destiné à exprimer les points de vue communs de la communauté internationale des affaires. Plus précisément, son objectif principal consiste à élaborer des recommandations et à émettre des engagements pertinents de la part des chefs d’entreprise et des organisations professionnelles pour faire face aux problèmes actuels. Ces recommandations sont ensuite transmises à la présidence du G20 lors du sommet du B20, qui se tient autour du sommet du G20. Il est aussi très important de noter que Bill Gates n’a pas participé à ce sommet, contrairement à la fausse information qui circule sur internet, puisque ce dernier se trouvait au Kenya à ce moment. Par contre, nous pouvons confirmer que le PDG de Tesla et SpaceX, Elon Musk, a prononcé un discours virtuel au B20, immédiatement après la présentation de Klaus Schwab.

L’analyste géopolitique Peter Koenig[1] écrit sur Global Research : « En écoutant Klaus Schwab, éternel PDG du Forum économique mondial (FEM), prendre la parole lors de la conférence G20/B20 à Bali, on ne peut éviter l’impression d’écouter un Avatar — une divinité auto-conçue. À bien des égards, Klaus Schwab apparaît comme un être extraterrestre, non plus humain, peut-être proche du transhumain dont il professe qu’il sera le destin de l’humanité, lorsque son rêve humide, la 4e révolution industrielle deviendra réalité. Il est très fier d’avoir écrit le Great Reset qui à la fin, probablement vers 2030, coïncidera avec l’Agenda 2030 des Nations Unies — qui a été approuvé par le FEM et vice-versa : vous ne possédez rien, mais vous êtes heureux. De la même manière et si Klaus Schwab a ses moyens, d’ici 2030, lorsque vous êtes satisfait de rien, votre cerveau a peut-être déjà fusionné avec l’intelligence artificielle (IA) pour vous transformer en un super-robot, qui n’a besoin de rien pour que vous soyez heureux, pas même de la nourriture. L’oxyde de graphène avec lequel vous avez peut-être été vaxxé — et si vous avez de la chance, avez survécu — recevra les ondes ultra-courtes 5G qui vous transforment d’humain en transhumain, un terme que M. Schwab a déjà utilisé dans une interview en 2016 avec la télévision suisse romande. »

Pour sa part, l’informaticien et homme d’affaires germano-finlandais Kim Schmitz, alias Kim Dotcom, fait remarquer que Klaus Schwab a admis au sommet du B20 que la mondialisation est terminée, que la domination américaine est terminée et que l’ordre multipolaire (BRICS+) est le suivant. « Il est temps pour la paix mondiale et la prospérité partagée au lieu de guerres sans fin et de vols mondiaux. »


Discours complet de Klaus Schwab au sommet Business 20

Lundi le 14 novembre 2022, à 9h25

Excellences, distingués participants de cette réunion très importante. Permettez-moi tout d’abord de féliciter le gouvernement, le président, le gouvernement indonésien d’avoir fait preuve d’une si grande hospitalité envers nous tous qui sommes ici. Je tiens également à exprimer mon admiration pour la qualité de la préparation de cette réunion du B20. Cela me rappelle en fait qu’en 2010, j’avais proposé au président du G20 de l’époque, la présidence coréenne, d’intégrer une dimension commerciale forte dans les délibérations du G20, car je crois profondément en un concept multipartite, ce qui signifie que nous devons tous travailler ensemble, les entreprises, bien sûr les gouvernements, la société civile, pour résoudre les grands problèmes de notre monde. Permettez-moi de faire quatre remarques liées à la génération de croissance par l’innovation. D’abord, bien sûr, si on regarde tous les défis, on peut parler de la multi crise et de la crise économique, politique, sociale et écologique et institutionnelle. Mais en réalité, ce à quoi nous devons faire face, c’est à une profonde restructuration systémique et structurelle de notre monde. Et cela prendra du temps et le monde sera différent après que nous aurons traversé ce processus de transition.

Les forces politiques en faveur de cette transformation politique sont bien sûr une transition vers un monde multipolaire qui a tendance à rendre notre monde beaucoup plus fragmenté. Et pour ces raisons, des événements comme celui-ci, le G20, etc. sont des connecteurs très importants pour une segmentation plus grande… je dirais “verrouillage” au lieu de “globalisation” de notre monde.

Si vous regardez les forces de transformation économique, je voudrais juste mentionner pour la transition énergétique dont nous avons besoin et où l’Indonésie joue un rôle très important. Deuxièmement, la refonte de nos chaînes d’approvisionnement, où l’Indonésie peut jouer un rôle très important. Je dirais donc aussi l’intégration des coûts externes. Regardez juste les plastiques. 10 milliards de tonnes par an de plastiques se déplacent dans nos océans. Et pour cette raison, je suis si heureux. A l’occasion de ce G20, nous pouvons annoncer et inaugurer une AU 20 pour mieux prendre soin de nos océans. Mais en plus de la refonte de nos chaînes d’approvisionnement, de la transformation de l’énergie de la mer, de l’internalisation des coûts externes, nous voyons aussi les conséquences de la militarisation de nos économies.

Maintenant, tout cela signifie, au moins au début, un fardeau financier. Maintenant, si vous restructurez une entreprise, vous annulez les coûts et, bien sûr, les actionnaires souffrent. Si vous restructurez une économie, le résultat est une réduction des revenus du revenu disponible, ce qui peut conduire à de vastes tensions sociales que nous voyons se développer dans notre monde. Maintenant, comment gère-t-on cette transition qui peut durer plusieurs années ? Pas seulement appliquer la gestion de crise, pas seulement agir, mais construire l’avenir avec un objectif. Nous devrions utiliser ce temps de transition avec un concept clair de ce que nous voulons réaliser, comment nous voulons sortir de ce temps de transition. Nous voulons devenir un monde plus durable, plus résilient et plus inclusif.

Maintenant, mon deuxième point concerne la quatrième révolution industrielle mentionnée par le ministre. Lorsque j’ai écrit le livre sur la quatrième révolution industrielle et conceptualisé l’idée de cette révolution, j’ai décrit 23 technologies et à l’époque il y a seulement cinq ans, bon nombre de ces technologies étaient considérées comme de la science-fiction. Aujourd’hui, elles sont toutes devenues des réalités et de nouvelles technologies. Nous devons faire face à la technologie quantique. Donc Metaverse et je suis très fier. Que l’Indonésie soit à nouveau l’un des pays qui veut rouler à la pointe des développements de force dans cette révolution.

Qu’est-ce qui rend une force différente dans cette révolution ? Trois choses. C’est d’abord une portée. Contrairement à l’innovation technologique antérieure, elle ne traite pas d’une ou deux innovations. C’est toute une panoplie de technologies qui interagissent et qui vont complètement changer notre façon de produire, de consommer, de communiquer. Mais le deuxième élément est la vitesse. Et si vous regardez les révolutions technologiques, cela prend généralement la forme d’une courbe en S. Et en ce moment, nous sommes au point d’inflexion d’un développement exponentiel, et la technologie va complètement changer ce que nous faisons à l’heure actuelle et pas seulement ce que nous faisons et tel autre changement. Cela va changer et cela aura un impact même sur qui nous sommes.

Regardez comment même Internet a changé dans une certaine mesure nos identités au cours des 20 dernières années. Je suis très fier. Ce forum est aussi à la pointe des nouvelles technologies. Et nous montrerons, même ici dans le cadre de notre présentation de l’Ocean Printing Initiative, comment vous pouvez utiliser le métaverse afin de créer des dialogues mondiaux beaucoup plus profonds et beaucoup plus étendus et complets.

Mon troisième point supplémentaire. La troisième différence, que nous voyons dans la quatrième révolution industrielle, est le fait que les gagnants prennent tout. Contrairement aux précédentes révolutions industrielles, il est très difficile à copier. Donc, si vous êtes les premiers, vous êtes aussi des gagnants et cela déterminera la concurrence mondiale au niveau national, mais aussi au niveau commercial dans une large mesure, et j’espère de manière pas trop hostile dans les années à venir.

Maintenant, juste deux derniers points, la société publique privée. Aujourd’hui, certains disaient jusqu’à il y a deux ans, jusqu’à ce que la crise éclate, c’était le business qui était en tête. Et maintenant avec la crise du COVID, c’est le gouvernement qui est en tête. Non, ce devrait être les gouvernements et les entreprises. Les gouvernements et les entreprises doivent coopérer pour devenir un poisson rapide, car dans notre monde d’aujourd’hui, ce n’est plus tellement le gros poisson qui mange le petit poisson, mais c’est le poisson rapide qui mange le poisson lent. Et pour être un poisson rapide et un gros poisson, espérons-le comme l’Indonésie, vous devez avoir des copilotes, des entreprises et des gouvernements.

Mon dernier point concerne la confiance. Si l’entreprise est vraiment une force pour le bien, ce qu’elle doit être, l’entreprise doit pratiquer le capitalisme des parties prenantes. Un tel concept, j’ai écrit un livre il y a plus de 50 ans et j’ai consacré ma vie à la promotion de la responsabilité des parties prenantes. Les entreprises ne doivent pas seulement servir les actionnaires, mais doivent servir les gens et prendre soin de notre planète. Ce n’est qu’ainsi que les entreprises gagneront la confiance dont elles ont besoin pour être une force innovante pour faire de notre société une société meilleure.

Permettez-moi de conclure. Quand nous regardons vers l’avenir, nous pouvons être pleins de confiance. Si on l’ajoute à trois concepts : Transformation Innovante. Innovation et Coopération. Merci.


NOTE : Peter Koenig est analyste géopolitique et ancien économiste principal à la Banque mondiale et à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), où il a travaillé pendant plus de 30 ans dans le monde entier. Il enseigne dans des universités aux États-Unis, en Europe et en Amérique du Sud. Il écrit régulièrement pour des revues en ligne et est l’auteur de “Implosion – An Economic Thriller about War, Environmental Destruction and Corporate Greed” et co-auteur du livre de Cynthia McKinney “When China Sneezes: From the Coronavirus Lockdown to the Global Politico-Economic Crisis” (Clarity Press – 1er novembre 2020). Peter est chercheur associé au Centre de recherche sur la mondialisation (CRG). Il est également chercheur principal non résident de l’Institut Chongyang de l’Université Renmin de Pékin.

«Le Nouvel Ordre Mondial ne peut plus exister. Au pire, ce sera un Nouvel Ordre Occidental qui s’abattra sur nous comme une horde de loups enragés et vengeurs.»

— Guy Boulianne

Jojo
5

« J’aime vos articles car ils permettent de remettre les choses en perspective et la planète entière en a grandement besoin… surtout en ce moment! »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
826700cookie-checkKlaus Schwab a admis au sommet du B20 que la mondialisation souhaitée est terminée et que l’ordre multipolaire (BRICS+) est le suivant
Website | + posts

Guy Boulianne, auteur, éditeur et journaliste indépendant, membre de la General News Service Network Association (GNS Press) et de l'International Association of Press Photographers (IAPP) Il est aussi membre de la Society of Professional Journalists (SPJ). Il est le fondateur et l'éditeur en chef des Éditions Dédicaces LLC : http://www.dedicaces.ca.

Partager cet article sur les réseaux sociaux :
S’abonner
Notification pour
guest

6 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Paul-Emic

“la domination américaine est terminée, la mondialisation est terminée et l’ordre multipolaire est le suivant” le suivant à être terminé ou le suivant à dominer ?

Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.
6
0
J'aimerais bien avoir votre avis concernant cet article. Veuillez laisser un commentaire.x