Guy Boulianne a publié le livre du Prof. syro-américain John G. Abizaid, « L’illumination du monde », qui a paru une première fois en 1912

« De là j’allai jusqu’aux extrémités de la terre, et j’y vis de grandes bêtes, différentes les unes des autres, et aussi des oiseaux différents d’aspect, de beauté, et de ramage; chacun différait de l’autre. A l’est de ces bêtes, je vis les extrémités de la terre où repose le ciel, et les portes du ciel étaient ouvertes. » (Hénoch 33 : 1-2)


Je suis très heureux de vous annoncer que j’ai publié aux Éditions Dédicaces le livre du professeur syro-américain John G. Abizaid, intitulé “L’illumination du monde”. Publié une première fois en 1912 sous le titre The Enlightenment of the World, ce livre était jusqu’à maintenant indisponible en français. Évidemment, je suis très conscient qu’en publiant cet ouvrage, je m’attirerai la critique facile de la part de certains individus, car je touche ici à un sujet mitigé et controversé, c’est-à-dire celui de la Terre plate. Déjà, certaines personnes ayant le jugement rapide commentent sans avoir préalablement réfléchi. Elles écrivent sans hésitation « Faut vraiment arrêter avec cette théorie ridicule, ça vous décrédibilise pour pouvoir parler sérieusement d’autres sujets plus sérieux et importants », ou bien encore « Mama mia vous allez pas vous mettre à croire que la terre est plate ayoyoyoyeeeeee ». Par contre, curieusement, c’est souvent ce même genre de personne qui prétendra du même coup vouloir défendre la liberté d’expression.

Personnellement, je ne crains pas d’être décrédibilisé car je considère que je n’ai aucun compte à rendre et que je n’ai rien à démontrer ni à prouver à qui que ce soit. Ma démarche intellectuelle et spirituelle m’appartient, comme celle des autres leur appartient aussi. Le Proverbe dit : « Ouvre ton cœur à l’instruction, et tes oreilles aux paroles de la science. » J’ai toujours été une personne très curieuse et avide de connaissance, et cette connaissance ne peut s’obtenir que dans la variété et la diversité. Selon le réputé dictionnaire Le Robert, la curiosité est la « tendance qui porte à apprendre, à connaître des choses nouvelles ou cachées. » Selon le psychologue Daniel Ellis Berlyne, la curiosité est une qualité liée à la pensée curieuse telle que l’exploration, l’investigation et l’apprentissage, évidente par l’observation chez les humains et les animaux. Et pour Mark Zuss, la curiosité est fortement associée à tous les aspects du développement humain, d’où découle le processus d’apprentissage et le désir d’acquérir des connaissances et des compétences (The Practice of Theoretical Curiosity).

Cela étant dit, le modèle de la Terre plate est une conception archaïque de la forme de la Terre comme un plan ou un disque. De nombreuses cultures anciennes se sont accordées sur une cosmographie de Terre plate, notamment la Grèce antique (jusqu’à la période classique), les civilisations de l’âge du bronze et de l’âge du fer du Moyen-Orient (jusqu’à la période hellénistique), l’Inde (jusqu’à la période Gupta, premier siècle après J.-C.) et la Chine jusqu’au 17e siècle. Ce paradigme était également répandu dans les cultures indigènes d’Amérique, et la notion d’une Terre plate, dominée par un firmament en forme de bol inversé, était courante dans les sociétés antérieures à l’apparition de lois scientifiques telles que la gravitation universelle. Dans les premières pensées égyptiennes et mésopotamiennes, le monde était représenté comme un disque flottant sur l’océan. On retrouve un modèle similaire dans le récit homérique du VIIIe siècle avant J.-C., dans lequel « l’Océan, la masse d’eau personnifiée qui entoure la surface circulaire de la Terre, est l’ingénieur de toute vie et peut-être de tous les dieux ».

Les Israélites imaginaient également la Terre comme un disque flottant sur les eaux ; un firmament arqué séparait la Terre des cieux. Comme la plupart des peuples anciens, les Hébreux pensaient que le ciel était un dôme solide dans lequel étaient enchâssés le Soleil, la Lune, les astres errants (planètes) et les étoiles. Les textes des pyramides et des sarcophages de l’Égypte ancienne présentent une cosmographie similaire : Nun (l’océan) est entouré de nbwt (“terres sèches” ou “îles”). Homère et Hésiode ont tous deux décrit une cosmographie de disque dans le bouclier d’Achille. Cette tradition poétique d’une mer entourant la terre (gaiaokhos, océan) et d’un disque apparaît également chez Stasinus de Chypre, Mimnermo, Eschyle et Apollonios de Rhodes.

La description par Homère de la cosmographie du disque sur le bouclier d’Achille et de l’océan qui l’entoure est reprise bien plus tard par Quintus de Smyrne dans ses Posthomerica (IVe siècle ap. J.-C.), qui poursuivent le récit de la guerre de Troie. Plusieurs philosophes présocratiques pensaient aussi que le monde était plat : Thalès de Milet (vers 550 av. J.-C.) selon diverses sources, et Leucippe (440 av. J.-C.) et Démocrite (vers 460-370 av. J.-C.) selon Aristote.

L’illumination du monde, par John G. Abizaid

« L’illumination du monde » (The Enlightenment of the World) est un petit livre du professeur syro-américain John G. Abizaid. Publié en 1912, ce livre obscur prétend contenir la preuve que la Terre est plate et immobile, alors que le soleil, la lune et les étoiles sont en mouvement constant. Il contient également des lettres montrant le témoignage des Écritures sur le sujet. Plutôt que d’entrer dans les détails avec des expériences, des chiffres et des formules complexes, comme l’ont fait de nombreux autres auteurs de la Terre plate, le livre d’Abizaid adopte une approche terre-à-terre et de “bon sens”, montrant l’absurdité apparente du modèle du globe en rotation, et la logique (apparemment) indéniable du modèle du plan immobile, tout en ignorant totalement les concepts de base comme la gravité.

William Peil écrivait à l’auteur le 6 juin 1912 : « J’ai lu votre livre sur la “Terre plate” et j’en suis très satisfait. Ce serait un bon livre pour les écoliers et pour les hommes et les femmes de tous âges qui sont prêts et désireux de penser par eux-mêmes. Je ne vois pas un instant comment un homme ou une femme peut être intelligent et en même temps honnête et croire que la terre est ronde et non plate – ou telle que nous la voyons. Toute étendue d’eau ne peut être qu’aplatie sur sa surface, et toute terre n’a qu’une seule surface et ne diffère que selon ses diverses hauteurs par rapport au niveau de la mer. Que le soleil soit très haut, petit par rapport à la terre est certainement vrai. La terre est trop grande et trop dense pour bouger le moins du monde, alors que le soleil est toujours en mouvement. Car enseigner autrement est des plus absurdes. Il me fera plaisir de vous aider de toutes les manières possibles pour démentir la fausseté d’une terre ronde et mouvante. »

« Ce livre contient, à mon avis, de bonnes preuves pour démontrer que la terre est plate et reste toujours immobile, alors que le soleil, la lune et les étoiles sont toujours en mouvement. Il contient également quelques témoignages sur le sujet. »

— John G. Abizaid, Boston, Massachusetts. 13 mai 1910

Cet ouvrage est abondement illustré.

Vous pouvez consulter un extrait du livre ici >>>

ISBN : 979-8-39-183377-2
Format : 86 pages, 5.5 x 8.5 po., broché,
papier intérieur crème #60, illustré,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

Disponible au format Papier – 19.95 $CA

Disponible au format PDF – 9.95 $CA

payloadz

Premier homme à être entré dans la stratosphère en 1931, Auguste Piccard (1884-1962) aurait vu la terre plate de ses propres yeux, bien avant le trucage CGI : « À travers les hublots, les observateurs ont vu la terre à travers des brumes de couleur cuivrée puis bleutées. Il semblait un disque plat avec les bords courbés vers le haut. » (Popular Science, Vol. 119, No. 2, août 1931, p. 23) — [FLIPBOOK]

Lors d'une entrevue sur la chaîne RTS, André Savoy lui demanda si à cette altitude (15781 mètres), on peut voir le rayon de courbure de la Terre. Le Pr Piccard répondit : « Probablement qu'on le verrait si on regarde exactement avec une règle, on pourrait certainement constater que la Terre est courbe, mais à travers le hublot nous n'avons pas remarqué, ça ne frappe pas. » (Stratosphère vaincue, RTS, 21 juillet 1954)

Dieu dit : « Qu’il y ait un firmament entre les eaux, et qu’il sépare les eaux d’avec les eaux. » Et Dieu fit le firmament, et il sépara les eaux qui sont au-dessous du firmament d’avec les eaux qui sont au-dessus du firmament. Et cela fut ainsi. Dieu appela le firmament Ciel. Et il y eut un soir et il y eut un matin ; ce fut le second jour. (Genèse 1:6-8)


Nouvelle carte correcte de la surface plane, de la terre immobile. Lorsque vous lisez la carte, posez-la à plat sur la table

► SOURCE : La bibliothèque du Congrès des États-Unis. Numéro de contrôle : 2013585077.

J’ai publié cette carte pour révéler la véritable posture de la terre. Premièrement, pour aider les gens en reconnaissant le fait que la terre est plate et ne bouge pas. J’ai publié cette carte pour révéler la véritable posture de la terre. Premièrement, pour aider les gens en reconnaissant le fait que la terre est plate et ne bouge pas. Deuxièmement, pour que les jeunes des écoles et des postes supérieurs puissent bénéficier de la vérité. Il y a de nombreuses preuves que le sujet est vrai, comme vous ne manquerez pas de le trouver dans mon livre, « L’ILLUMINATION DU MONDE ».

La théorie de la terre ronde et flottante est fausse et vous ne devriez pas y croire, tant que vous pouvez vous-même voir et sentir que la terre est un objet simple et immobile et que vous verrez que le soleil, la lune et les étoiles sont quotidiennement en mouvement. Ils arrivent chaque jour d’Est en Ouest.

La lumière du soleil progresse du sud vers le nord et revient en un an. En raison du déplacement du soleil du sud vers le nord et retour, nous obtenons les quatre saisons. A savoir : Printemps, été, automne et hiver.

La surface de la terre est divisée en cinq zones. Premièrement : Le centre nord qui est obscur pendant six mois et éclairé pendant six mois. Dans le futur, il y aura un explorateur qui le traversera. Deuxièmement : La zone tempérée nord est la plus désirable pour y vivre. Les nations les plus industrieuses et les plus puissantes habitent cette zone. Troisièmement : La zone torride (tropiques) est chaude tous les jours car le soleil est toujours au-dessus. Le corps du soleil ne sort pas beaucoup de cette zone. Quatrièmement : La zone tempérée sud a à peu près le même climat que la zone tempérée nord. Cinquièmement : Le cercle sud est sombre et glacé comme le centre nord, mais personne ne peut jamais traverser ce cercle car c’est le bord de la terre et il est dangereux pour la vie. Le cercle sud est la plus grande des cinq zones, les nuits sont également plus longues lorsque le soleil se déplace près du cercle sud, mais lorsque le soleil se déplace près du centre nord, la nuit dure environ huit heures dans la zone tempérée nord et le centre nord est éclairé pendant six mois. C’est une preuve que le nord n’a pas la forme du sud, ni le sud comme le nord.

Si la terre était ronde, comme certains l’imaginent, la forme du pôle nord et du pôle sud serait exactement la même. Alors le Pôle Nord et aussi le Pôle Sud auraient six mois d’obscurité et six mois de lumière. De plus, le soleil met plus de temps à se déplacer d’est en ouest près du cercle sud. Faites un voyage autour du cercle sud et un autre autour du centre nord et vous le trouverez à une distance beaucoup plus courte autour du centre nord, ce qui prouve que le nord et le sud n’ont pas la même forme que les gens le prétendent. Après avoir étudié la vérité de mon travail, vous saurez que j’ai raison. Si quelqu’un souhaite plus d’explications, je serai heureux de lui donner.

JOHN G. ABIZAID
3, rue Malden,
Boston, Mass.

« Le ciel se retira comme un livre qu’on roule; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places. » (Apocalypse 6:14)


Vous trouverez ci-dessous plusieurs témoignages de pilotes de ligne expérimentés qui confirment la réalité de la Terre plate. Est-ce à dire que tous ces pilotes ont des dérèglements mentaux ou qu’ils mentent délibérément ? Pourtant, les critères d’admissibilité pour devenir un pilote de ligne sont très sévères : Être autonome, discipliné et persévérant ; Avoir une excellente capacité d’adaptation et de gestion du stress ; Posséder un fort esprit d’analyse et être capable de gérer plusieurs données ou tâches en simultané ; Avoir un jugement sûr et une grande confiance en soi, ce qui est nécessaire pour prendre les bonnes décisions ; Avoir de la facilité à communiquer et avoir le sens de l’observation et de l’organisation ; Posséder le sens des responsabilités et de la rigueur ET ; Posséder un bon sens de l’orientation.

De plus, le pilote de ligne doit avoir et conserver une excellente santé. Il doit passer régulièrement un examen médical pour la détermination de son aptitude physique et mentale. Il doit aussi avoir une bon champ visuel global et être capable de distinguer les couleurs. [SOURCE : Gouvernement du Québec]

« C’est lui qui est assis au-dessus du cercle de la terre, Et ceux qui l’habitent sont comme des sauterelles; Il étend les cieux comme une étoffe légère, Il les déploie comme une tente, pour en faire sa demeure. » (Ésaïe 40:22)


Juliette Bryant
5

« Merci beaucoup Guy !! Merci beaucoup pour la traduction ! Je vais partager tout de suite. Vous avez fait un travail incroyable, merci encore beaucoup. » 🌟

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
Partager cet article sur les réseaux sociaux :
Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.