Qui est derrière le plan de la nouvelle Khazarie ? Le statisticien russe Mikhaïl Khazine a suggéré certains bénéficiaires possibles du Plan Salomon

😁 Si vous appréciez cet article, n’hésitez pas à faire un don à votre guise. Merci.

Je partage avec mes lecteurs un article de Mikhaïl Khazine (Михаи́л Ха́зин) publié le 6 février 2023 sur sa page “Économie mondiale” (Мировая Экономика), diffusée sur le service de recommandations personnelles Zen (Дзéн), qui est similaire à la plateforme Substack.

Né le 5 mai 1962 à Moscou, Mikhaïl Léonidovitch Khazine est un publiciste, statisticien, blogueur et présentateur de télévision et de radio russe. Il est membre du conseil suprême du Mouvement international eurasien. Ancien fonctionnaire de l’administration présidentielle russe et membre régulier du Club d’Izborsk, il a été l’un des animateurs de l’émission “Dialogue” sur RBK et l’animateur de l’émission “L’économie en russe” sur Radio « Izvestia ». En tant qu’expert invité, il est apparu à plusieurs reprises à la radio “Echo de Moscou”, à l’émission de télévision “Cependant” et sur diverses chaînes Internet. Depuis novembre 2021, il est l’animateur de l’émission d’auteur “Khazin Knows” sur Sputnik Radio.

Je vous rappelle que ma série d’articles concernant les Khazars, le Khazar Khaganate (ou « Empire khazar ») et la Nouvelle Khazarie vise à mieux faire comprendre aux lecteurs les enjeux réels qui se cachent derrière le conflit entre l’Ukraine, la Russie et l’OTAN depuis 2014 et au-delà. « Les enjeux de ce conflit sont beaucoup plus complexes et profonds que ce que les gens croient ordinairement. »


Le 8 janvier 2023, Mikhaïl L. Khazine nous parlait de la restauration de la Khazarie en Ukraine qui est, selon lui, à son point culminant. Mikhaïl Khazine est un publiciste, statisticien, blogueur, présentateur de télévision et de radio russe.

➽ Qui est derrière le plan de la nouvelle Khazarie ?

Lors d’une réunion avec Ainis Petkus, Mikhail Khazin a suggéré des bénéficiaires possibles du “plan de Salomon” : Nous pouvons spéculer beaucoup sur qui est derrière ce plan, Andreï Devyatov l’appelle le plan de Salomon, ou quelque chose d’autre. La restauration de la Khazarie est… Vous voyez, quand vous construisez un grand État, vous devez toujours offrir une composante mystique, que nous ne sommes pas des créatures tremblantes ici, mais que nous avons le droit.

Puisque les Khazars vivaient là, il semble qu’ils en aient le droit. La question de la relation entre les gens et les Khazars est une question distincte. Les Hassidim pensent qu’ils ont quelque chose à voir avec les Khazars. Il est peut-être possible de les inscrire dans une lignée religieuse. Je ne suis pas du tout sûr que l’on puisse les rattacher à une lignée génétique. Ici, ce n’est pas du tout évident pour moi.

Mais l’histoire est bien connue : il n’y a pas de descendants de Romains vivant dans la Rome moderne, il n’y a pas de descendants d’Égyptiens vivant dans l’Égypte moderne, il y a des Arabes qui y vivent et qui y sont arrivés beaucoup plus tard, etc. C’est pourquoi je ne m’étendrai pas sur ce point, bien qu’il y ait une chose très importante et que la Lituanie joue ici un rôle très important pour une raison banale. Le fait est que, oui, bien sûr, dans le Khaganat khazar, le judaïsme était au sommet. Au sommet.

La majeure partie de la population n’était pas juive, ou plus exactement ne pratiquait pas le judaïsme. Mais il s’agissait d’un judaïsme qui ne venait pas de l’ouest, ni même du sud, mais du sud-est. Il s’agit en fait des Juifs qui ont vécu à Babylone après la captivité babylonienne et qui ont ensuite traversé le Caucase jusqu’à ces steppes de la mer Noire et de la mer Caspienne. L’astuce est qu’ils n’ont pas vécu sous le second temple ou sous l’Empire romain. C’est ce qu’on appelle le judaïsme non talmudique.

Les Karaïtes, qui sont en quelque sorte leurs descendants directs, précisément d’un point de vue religieux, n’ont pas reconnu le Talmud, parce que le Talmud est une chose occidentale. Tout comme la Kabbale et d’autres trucs. C’est pour cette raison qu’il existe une hypothèse selon laquelle les Hassidim et toutes les directions sont apparus là où vivaient ces gens qui venaient de là-bas. Mais il y a eu un entrelacement très complexe, parce que de la Pologne sont venus des Juifs, des Juifs ashkénazes, qui ont vécu en Allemagne, et qui ont vécu sous le second temple et sous l’Empire romain. Il y avait là une interaction complexe qu’il faut traiter avec beaucoup de soin. Notez que c’est incroyablement difficile, parce qu’à cette époque, ils ont composé tout un tas de légendes sur les dinosaures et qu’il est très difficile de découvrir ces légendes des 18e et 19e siècles, parce que tous ceux qui y ont participé ont écrit dans le style « J’ai eu une révélation divine ».

Le colonel russe à la retraite, Andreï Devyatov, nous parle du Plan de Salomon, de la kabbale et des projets mondiaux.

En même temps, une quantité colossale de documents a disparu, car il y a de sérieuses raisons de penser que l’une des tâches de l’Holocauste, qui a été réalisée, était de liquider ces personnes qui avaient une révélation alternative. Cela n’a pas fonctionné. Je n’entreprendrais pas de dire maintenant dans quelle mesure ils sont impliqués dans ce processus. Ils veulent donc restaurer non pas Israël en tant qu’État du judaïsme talmudique, mais ce judaïsme khazar particulier. Je ne sais pas.

Comme vous le comprenez vous-même, derrière les gens qui pensent au sacré, il y a toujours des oncles qui ont beaucoup d’argent, qui n’ont « rien de personnel, que des affaires ». Et alors, en conséquence, vous vous en occupez. Ces gens qui n’ont « rien de personnel, que des affaires » ont été très indignés par leurs beaux projets, qui ont presque été réalisés : l’Ukraine s’est dépeuplée, le niveau de vie a baissé, la vente de terres a été autorisée, nous avons déjà acheté beaucoup de choses là-bas, et puis la Russie arrive avec une opération militaire spéciale.

Je soupçonne fortement que la russophobie enragée qu’une partie de la population israélienne a développée est due au fait que ces types ont payé de l’argent. En particulier, certains des personnages qui ont commencé à m’attaquer, comme Avigdor Eskin, viennent de là. Vous voyez, c’est compréhensible ici. Il est même assez inconfortable d’en discuter ici, parce qu’il est absolument évident que certains bénéficiaires de stratagèmes spécifiques sont très mécontents que leurs stratagèmes aient été ruinés, et le fait que ces stratagèmes puissent avoir des racines profondes n’intéresse pas le commun des mortels.

Mais je vous rappelle que Gedimin Karaimov s’est réinstallé près de Trakai. Gedimin se situe-t-il au XVIe siècle ou au XVe siècle ? Si ma mémoire est bonne, quelque part oui, au 15ème siècle. Et voilà. Il a pris le dessus sur une communauté caraïte assez importante, qui aurait autrement été massacrée, sous Trakai, qui était alors sa capitale. Il ne s’agissait même pas d’une capitale, mais plutôt d’un château. Il n’y avait pas de ville, c’était la base principale. Ils y vivent encore officiellement aujourd’hui. J’y suis allé une fois en 1983 et c’est un endroit magnifique, avec des musées et tout le reste. Tout est décrit.

Le fameux château de Trakai, restauré d’ailleurs sous le régime soviétique, que tout le monde oublie pudiquement. D’ailleurs, il y a eu une histoire grandiose, parce qu’en Lituanie, on a investi tout l’argent alloué à la culture et à tout le reste dans la restauration du château de Trakai.

Puis l’audit est arrivé et ils ont dit : « Qu’est-ce que vous faites ? Ce n’est pas bien. » Puis ils ont décidé que ce n’était pas grave, puisque c’était un symbole. Voilà pour l’histoire.


En 2015, ils avaient déjà choisi le président de l’Ukraine, l’humoriste Zelensky

Comme la chaîne youtube Слуга народа (Serviteur du peuple) le soulignait le 23 octobre 2015 dans le titre de la vidéo, « il a déjà été choisi », l’ancien humoriste et acteur Volodymyr Zelensky avait été sélectionné bien des années à l’avance par l’oligarchie et les comploteurs pour devenir le nouveau président de l’Ukraine. Afin de préparer les esprits et influencer la population à voter pour cet individu, une série télévisée de comédie politique a été réalisée par Alexey Kiryushchenko et produite par le Studio Kvartal 95. Cette série qui avait pour titre « Serviteur du Peuple » (Слуга народа) fut diffusée sur la chaîne de télévision nationale ukrainienne « 1+1 » (également appelée « Plusy ») durant trois saisons, pour un total de 52 épisodes. La série télévisée raconte l’élection d’un professeur d’histoire devenu président de l’Ukraine. Le rôle principal du professeur, Vassili Goloborodko, est joué par Zelensky. Le slogan de la série était : « L’histoire du prochain président ».

La première saison a été diffusée le 16 novembre 2015. Le 7 juin 2017, le tournage de la saison 2 a commencé. La première de la saison 2 a eu lieu le 23 octobre 2017. En août 2018, le tournage de la troisième saison de la série a commencé et le 27 mars 2019, le premier épisode a été diffusé sur la chaîne de télévision « 1+1 ». La série a remporté le WorldFest Remi Award (catégorie « Série »), le World Media Festival (catégorie « Série télévisée divertissante »). En 2018, « Serviteur du peuple » (Слуга народа) a été récompensé dans des festivals internationaux aux États-Unis, en Allemagne et en Corée du Sud, notamment en tant que lauréat du WorldFest Remi Award et nominé aux Seoul International Drama Awards. Nominé pour le National Television Award “Teletriumph 2018”.

SAISON 1 : L’intrigue de la série tourne autour de Vasily Petrovich Goloborodko (Vladimir Zelensky), un professeur d’histoire qui a un jour perdu son sang-froid face à la brutalité de la vie qui l’entoure et qui, dans un accès de fureur, a injurié son collègue. Un élève de sa classe filme secrètement ce dialogue sur un téléphone portable et le diffuse sur Internet, ce qui lui vaut des millions de vues. Goloborodko devient très populaire et, ayant cédé aux persuasions de ses élèves, ainsi qu’ayant reçu le soutien des citoyens qui ont collecté la somme d’argent nécessaire à l’enregistrement de sa candidature, il dépose sa candidature à l’élection présidentielle. Le matin suivant l’élection, un cortège conduit par le Premier ministre arrive dans un appartement ordinaire de Kiev, sur la Darnitsa. Un simple professeur d’histoire divorcé vivant avec ses parents commence une toute nouvelle vie.

SAISON 2 : La deuxième saison est une version étendue du film (2016). Les sept premiers épisodes racontent l’histoire avant le film, les sept suivants sont une version étendue du film où l’intrigue est montrée plus en détail, et les dix derniers épisodes racontent les événements après le film. Selon l’intrigue de la deuxième saison, après l’échec des réformes mises en œuvre à la demande du FMI, Goloborodko démissionne, mais se présente aux prochaines élections présidentielles en Ukraine. La seconde moitié de la saison est entièrement consacrée à ses tentatives pour regagner l’amour du peuple grâce à un programme électoral spectaculaire.

SAISON 3 : La troisième saison de la série commence à l’université de médecine de Kiev en 2049. Les étudiants se rendent aux cours à contrecœur, ne comprenant pas pourquoi ils doivent étudier l’histoire de l’Ukraine pour la période 2019-2023. Le professeur d’histoire raconte aux étudiants les événements qui se sont déroulés à l’époque, après la deuxième élection de Goloborodko.

Évidemment, la série télévisée n’était pas qu’un simple divertissement. Il s’agissait plutôt d’une opération psychologique et de propagande des plus sophistiquée, l’objectif étant éminemment politique. En 2018, devenu très populaire grâce à cette série, Zelensky fait son entrée dans la véritable scène politique ukrainienne avec le parti homonyme à sa série, « Serviteur du peuple ». Le 21 avril 2019, après une campagne atypique et minimaliste lors de laquelle il prend pour cible la corruption des élites et entretient la confusion avec son rôle dans Serviteur du peuple, il l’emporte face au chef de l’État sortant, Petro Porochenko, avec 73,2 % des voix au second tour. Or, tout ceci se faisait pendant que la série « Serviteur du Peuple » était diffusée sur l’une des plus grandes chaînes de télévision privées d’Ukraine.

Il est aussi bon de savoir que la maison de production Студия «Квартал-95» (Studio Kvartal 95) a été fondée par nul autre que Volodymyr Zelensky et Sergey Shefir (Сергей Шефир). Or, le 21 mai 2019, ce dernier fut nommé premier assistant du nouveau président ukrainien. Au Cabinet du Président, il s’occupait des contacts avec les grandes entreprises et était également chargé d’organiser le travail quotidien du chef de l’État. Le 28 octobre de la même année, Sergueï Shefir s’est rendu au bureau de l’oligarque Igor Kolomoïsky, actionnaire de la chaîne à laquelle le Studio Kvartal 95 fournit des produits. Cela dit, Kolomoïsky est un soutien notable de la communauté juive de Dnepropetrovsk, pour laquelle a été construit l’un des plus grands centres communautaires juifs au monde « Menorah »

Ihor Kolomoïsky finance aussi plusieurs bataillons spéciaux se battant contre les séparatistes de Donbass, dont le fameux bataillon néonazi et ultra-nationaliste Azov qui a repris la ville portuaire de Marioupol, le 13 juin 2014, ainsi que les bataillons Aidar, Donbass, Dnipro-1 et Dnipro-2.


Abonnez-vous à ma lettre d'information
Ne ratez rien de ce site ! Soyez alerté(e) dès la publication d’un nouvel article.
* Ajoutez newsletter@guyboulianne.info à votre carnet d'adresse.
icon

Carole Lavoie
5

« Merci pour tout ce que vous faites, c'est plus important que peut-être vous le pensez. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
Partager cet article sur les réseaux sociaux :
Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.