Danielle Smith, première ministre de l’Alberta, dit non à l’agenda du FEM et licencie les tyrans médicaux du AHS qui se sont alignés sur celui-ci

La première ministre de l’Alberta au Canada, Danielle Smith, dit qu’elle veut une « amnistie générale » pour les résidents accusés d’avoir enfreint les restrictions de santé publique pendant la pandémie de COVID-19 et, dans ce qu’un expert a appelé un clin d’œil aux théories du complot, pour couper les liens entre l’autorité sanitaire de la province et le Forum économique mondial. Smith a passé une grande partie de son temps dans son nouveau poste de premier ministre à protester contre les décisions prises pendant la pandémie, des mouvements dont elle était également une critique virulente en tant qu’animatrice de radio et candidate à la direction de l’UCP. La nouvelle première ministre,— qui avait été critiquée pour avoir suggéré que les personnes non vaccinées étaient le groupe le plus discriminé qu’elle ait jamais vu —, s’est déjà engagée à ne plus jamais se confiner et a promis de protéger les personnes non vaccinées en vertu de la loi sur les droits de la personne de l’Alberta.

La dernière étape de Smith pour arracher le gouvernement provincial à son passé de restrictions sanitaires a été livrée vendredi lors d’une diffusion en direct sur Internet avec le Western Standard quelques minutes seulement après avoir annoncé ses nouveaux choix au cabinet. « Je crois que les services de santé de l’Alberta sont la source d’un grand nombre des problèmes que nous avons eus », a-t-elle déclaré. « Ils ont signé une sorte de partenariat avec le Forum économique mondial en plein milieu de la pandémie ; nous devons résoudre ce problème. Pourquoi diable avons-nous quoi que ce soit à voir avec le Forum économique mondial ? Cela doit cesser. »

On ne savait pas immédiatement à quoi Smith faisait référence, bien que les services de santé de l’Alberta aient été invités à rejoindre la WEF Global Coalition for Value in Healthcare à l’été 2020, selon un communiqué de presse de l’époque. Le site Web de la coalition la présente comme un partenariat mondial où des solutions peuvent être explorées pour fournir de meilleurs résultats en matière de santé et « de nouvelles approches innovantes des soins de santé centrés sur la personne ».

Danielle Smith, ancien chef du Wildrose Party en Alberta, était interviewé par Derek Fildebrandt, ancien député de Wildrose devenu éditeur de Western Standard, qui lui a posé une question du public de quelqu’un qui voulait savoir ce que Smith ferait des décisions prises pendant la pandémie sous l’ancien premier ministre Jason Kenney. Elle a allégué que les experts des services de santé de l’Alberta « n’avaient pas examiné l’ensemble de la science au sens large » pendant la pandémie et voulaient « se rendre permanents ». Smith a promis de réformer les Services de santé de l’Alberta (AHS) et de mettre en place une nouvelle direction avant l’année prochaine.

Elle visait également la « base de données de codes QR » de la province qui, a déclaré Smith, a été créée lorsque l’Alberta avait un système de passeport vaccinal. Elle s’est engagée à « purger » cette base de données. « Nous sommes des êtres humains », a déclaré Smith. « Nous ne sommes pas des codes QR. »

Smith a également déclaré qu’elle souhaitait obtenir l’amnistie pour les personnes non inculpées qui ont été condamnées à une amende en vertu de restrictions de santé publique. Elle a été interrogée sur l’église GraceLife près d’Edmonton et sur le pasteur James Coates — qui a subi des répercussions pour avoir refusé les restrictions pendant la pandémie. « Le Code criminel protège les pasteurs. Vous n’êtes pas autorisé à interrompre un sermon », a déclaré Smith, ajoutant qu’elle espère bientôt « accorder une amnistie générale » aux personnes qui ont été frappées d’amendes. « Ce sont des décisions politiques inappropriées qui ont conduit à une application inappropriée », a-t-elle déclaré.

Danielle Smith, dit qu’il est temps pour le parti de s’unir et de dire non au Forum économique mondial (FEM) et à l’agenda de Justin Trudeau. Le 10 août 2022, dans un courriel au Western Standard, Smith a déclaré : « En politique, les attaques négatives sont toujours une partie malheureuse du processus. Je les écarte généralement. Cependant, j’ai dû faire un peu une double prise sur la dernière attaque de mes amis, Travis Toews et Brian Jean, qui m’ont accusé d’approuver … attendez-le … le programme vert radical de Justin Trudeau », a déclaré Smith. « Maintenant, c’est une nouvelle que je n’ai jamais entendue auparavant! Jusqu’à hier, on m’a accusé d’être trop dur avec Ottawa… qu’est-ce qui a changé messieurs? »

« De toute évidence, leur accusation est absurde à plusieurs niveaux, mais j’ai pensé que ce pourrait être une bonne occasion de partager mes réflexions avec vous sur les dangers de l’agenda climatique radical inspiré du Forum économique mondial de Justin Trudeau, et pourquoi nous devons nous attaquer aux problèmes environnementaux de manière beaucoup plus différente — la façon albertaine », a déclaré Danielle Smith.

« Tout d’abord, le Forum économique mondial est un groupe antidémocratique d’élites éveillées qui prônent des politiques socialistes dangereuses qui provoquent une inflation élevée, des pénuries alimentaires et un manque d’énergie abordable, ce qui à son tour conduit à la pauvreté de masse, en particulier dans les pays en développement. »

« Il n’y a aucun doute sur leur programme : ils veulent fermer nos industries de l’énergie et de l’agriculture aussi vite que possible », a déclaré Smith. « Nous devons nous joindre à des alliés, comme Scott Moe en Saskatchewan, et défendre nos agriculteurs et nos droits provinciaux. »

Danielle Smith a aussi déclaré : « Justin Trudeau a ouvertement adopté l’agenda du FEM et a institué une multitude de politiques destinées à faire grimper le coût de la production énergétique et alimentaire afin qu’il puisse atteindre les objectifs arbitraires et agressifs d’émissions de CO2 du FEM. »

« Permettez-moi d’être parfaitement claire. En tant que premier ministre, aucun individu de mon gouvernement ou de mon agence provinciale ne sera autorisé à s’associer au FEM de quelque manière que ce soit », a déclaré Smith. « Deuxièmement, les politiques inspirées du FEM qui nous sont imposées par Ottawa ne seront appliquées par aucune agence provinciale en vertu de l’Alberta Sovereignty Act. » Selon Smith, le fait est que la taxe fédérale sur le carbone — l’annonce récente d’une réduction de 30 % de l’utilisation d’engrais par les agriculteurs — et le plafond arbitraire proposé pour les émissions de notre secteur de l’énergie sont des « arnaques qui ne font rien pour améliorer l’environnement ».

« Vous n’améliorez pas l’environnement ou ne réduisez pas les émissions en détruisant les moyens de subsistance et en provoquant des pénuries alimentaires », a déclaré Smith. « Nous pouvons cependant réduire les émissions et les polluants de la bonne façon, à la manière de l’Alberta — grâce à la technologie albertaine et à l’exportation de notre énergie propre de l’Alberta dans le monde. Nous devons soutenir et reconnaître le travail des entreprises albertaines travaillant sur une technologie qui rend la production et l’utilisation de combustibles fossiles plus durables », a déclaré Smith.

« L’Alberta est un chef de file mondial dans le domaine de la technologie du carbone, de la capture du carbone et de l’hydrogène et nous devons conserver cet avantage. Nos plus grands producteurs de sables bitumineux ont proposé un projet pionnier, appelé Pathways, pour utiliser la technologie du carbone et le petit nucléaire modulaire pour réduire considérablement tous les types d’émissions provenant de la production de sables bitumineux », a ajouté Smith. « En outre, nous devons acheminer le GNL de l’Alberta et nos autres produits énergétiques propres vers l’Asie, l’Europe et les États-Unis pour remplacer la dépendance à l’égard de combustibles plus polluants tels que le charbon, le bois et le fumier. »

 « Nos secteurs de la foresterie, de l’élevage et de l’agriculture sont également fiers de fournir des solutions basées sur la nature pour compenser les émissions, et ils méritent reconnaissance et crédit pour fournir ce service au monde. Ces initiatives, faisant progresser la technologie de l’Alberta et exportant notre énergie propre dans le monde, feront plus pour l’environnement que toutes les politiques néfastes de signalisation de la vertu du FEM et de Justin Trudeau combinées, et le feront tout en créant des emplois et de la richesse, plutôt que du chômage et la pauvreté. »

« J’invite mes amis, Travis Toews et Brian Jean, à arrêter les attaques stupides et à se joindre à moi pour combattre ensemble Justin Trudeau, Rachel Notley et leur programme du FEM », a déclaré Smith.


SOURCES ET RÉFÉRENCES :
Période de questions avec la première ministre Danielle Smith (par Western Standard, 21 octobre 2022).

Abonnez-vous à ma lettre d'information
Ne ratez rien de ce site ! Soyez alerté(e) dès la publication d’un nouvel article.
* Ajoutez news@guyboulianne.info à votre carnet d'adresse.
icon

Bryand Morency
5

« Merci pour votre incessant partage de lumière Mr. Boulianne! »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
741670cookie-checkDanielle Smith, première ministre de l’Alberta, dit non à l’agenda du FEM et licencie les tyrans médicaux du AHS qui se sont alignés sur celui-ci
Website | + posts

Guy Boulianne, auteur, éditeur et journaliste indépendant, membre de la General News Service Network Association (GNS Press) et de l'International Association of Press Photographers (IAPP) Il est aussi membre de la Society of Professional Journalists (SPJ). Il est le fondateur et l'éditeur en chef des Éditions Dédicaces LLC : http://www.dedicaces.ca.

Partager cet article sur les réseaux sociaux :
S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] • Bonne nouvelle : la première ministre de l’Alberta dit non à l’agenda du WEF et licencie les “tyrans médicaux”.https://www.guyboulianne.info/2022/10/22/d […]

Gilbert

Tellement remarquable cet être humain qui a accepté d’être vrai devant le faux.

Elle est consciente de ce qu’il en est de la progression vibratoire et de l’élévation du point de vue et de Vie.

Soyons Unité et Communion devant cet enseignement.

[…] Voici le lien pour lire cet article et pour voir les vidéoshttps://www.guyboulianne.info/2022/10/22/danielle-smith-premiere-ministre-de-lalberta-dit-non-a-lage… […]

Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.
4
0
J'aimerais bien avoir votre avis concernant cet article. Veuillez laisser un commentaire.x