La jeune Faïna Savenkova écrit un commentaire suite à notre conférence : « La guerre ne peut être arrêtée qu’en disant la vérité à son sujet »

Le 16 octobre 2022, nous avons réalisé une conférence vidéo en direct avec la jeune écrivaine de 13 ans de Louhansk, Faïna Savenkova (Фаина Савенкова), victime des actions des cybernazis ukrainiens et qui figure dans la « liste des personnes à tuer » de Myrotvorets. Étaient aussi présents Mira Terada (Мира Тэрада), responsable de la Fondation pour combattre l’injustice (FBI), Claude Laferrière (avocat spécialisé en droit de la sécurité nationale), Christophe Trontin (auteur, journaliste et interprète russe-français), ainsi que moi-même. Suite à cette conférence, Faïna a écrit un commentaire sur le site Web de Donbass Insider que je reproduis ci-dessous.

J’ai écrit à plusieurs reprises dans mes posts qu’en tant qu’enfant, il est difficile pour moi seule d’essayer de transmettre la vérité sur la guerre que l’Ukraine a déclenchée contre mon Donbass natal en général et ma famille en particulier en 2014. Mais de plus en plus de personnes m’aident chaque jour. Je ne suis plus seule maintenant.

Mira Terada, de nombreux journalistes de Russie, d’Europe et d’Amérique témoignent, malgré les menaces et le harcèlement, de ce qui se passe dans le Donbass. La vérité ne peut être ni cachée ni interdite. La guerre n’est que violence et souffrance, et je suis heureuse qu’il y ait des gens en Amérique et en Europe qui comprennent que la guerre ne peut être arrêtée qu’en disant la vérité à son sujet et en montrant sa brutalité.

Toute la semaine dernière, Mira Terada et moi avons discuté avec des journalistes américains et français, le cinéaste américain Regis Tremblay, la journaliste Deborah Armstrong et le poète et journaliste français Guy Boulianne. Nous avons parlé de ce qui peut arriver dans leurs pays si cette guerre n’est pas arrêtée. Et je suis contente que ça ait marché. Mon combattant et acteur préféré, Steven Segal, a récemment déclaré que si vous ne dites pas la vérité, les gens qui ne l’entendent pas s’entre-tueront. Je vais donc poursuivre mon travail, pour briser le mur de l’indifférence.

Un grand merci à Mira Terada, au réalisateur américain Regis Tremblay, à Deborah Armstrong et un merci spécial à Guy Boulianne. Je ne peux même pas imaginer combien il a été difficile et dangereux d’organiser cette conférence au Canada. Mais ça a marché. Nous continuons à avancer. Il y aura de nombreuses interviews et notre voix sera certainement entendue par les gens.


La conférence eut lieu en direct dimanche le 16 octobre 2022 à 12h (Montréal) — 19h (Donbass) — 18h (Paris). Elle fut diffusée simultanément sur les trois plateformes populaires Youtube (3 590++ abonnés), Twitter (18 276++ abonnés) et VKontakte (10 000 abonnés). La conférence est aussi disponible en rediffusion sur les réseaux Rumble, Bitchute, Internet Archive, Odysee, UGEnet et Brighteon.

VEUILLEZ NOTER : Je me suis aperçu que mon micro fonctionnait mal, ainsi que le micro de Christophe Trontin. Je suis désolé pour ce problème technique. Par contre, nous faisons ce que nous pouvons… Ce n’est pas évident d’organiser une conférence Québec (Canada)/Donbass/Moscou/Bourgogne (France). Nous avons quand même réussi notre défi.
« Le mauvais son n’a pas d’importance. Au bout d’un moment, on peut tout répéter. L’essentiel est que demain il y aura de l’hystérie en Ukraine.

« Nous pouvons faire beaucoup plus ensemble. Je vous suis reconnaissante d’avoir prêté attention à moi. Demain, je vous enverrai un article si vous pouvez le montrer en France et au Canada. Et j’espère que nous pourrons parler avec vous plus tard de mes livres. Ce serait génial si vous les lisez, peut-être qu’ils seront vus en France.

« Je désespère rarement, je vois toujours quelque chose de bon même dans le mauvais. Maman dit que c’est un mauvais trait de caractère d’être optimiste.

Faïna Savenkova (Фаина Савенкова)

À propos de Faïna Savenkova

L’autorisation écrite des parents de Faïna Savenkova à Guy Boulianne.

Faina Vladimirovna Savenkova (née le 31 octobre 2008 à Lugansk) est une écrivaine, essayiste et dramaturge russe. Membre de l’Union des Ecrivains de la LPR. Créativité Savenkova marquée par divers prix et récompenses.

La pièce “Hedgehog of Hope” (Ежик надежды) a reçu un prix spécial au Concours panrusse de théâtre pour enfants “Asyl” 2019, a été présélectionnée au Concours international de théâtre russe contemporain “Auteurs en scène” 2019 et présélectionnée au Concours international de théâtre “Eurasia” 2020 du Théâtre Kolyada, publié dans le magazine littéraire “Москва”, traduit en italien et en tchèque.

En 2019, Alexander Gritsenko (Александр Гриценко), président du Conseil international de l’Union internationale des écrivains, a qualifié Faina Savenkova de découverte de l’année et a noté qu’à l’âge de 11 ans, la jeune fille avait écrit une pièce au niveau d’un dramaturge professionnel, et maintenant cette pièce figure sur plusieurs listes restreintes de prestigieux prix et concours panrusses, dont le concours le plus prestigieux de la Guilde des dramaturges de Russie “Auteur sur scène”.

L’essai “Le rire des enfants de la victoire” (Детский смех победы) a été publié dans le magazine littéraire “Юность”, dans le journal “Комсомольская правда”, traduit en anglais, serbe, italien, bulgare et tchèque. Faina Savenkova, écrit dans “Le rire des enfants de la victoire” :

« Maintenant j’ai 11 ans. J’habite à Louhansk et je sais ce qu’est un bombardement ou un raid aérien. La moitié de ma vie est la guerre. Je ne sais pas ce que les enfants comme moi ont ressenti en cette année difficile et terrible de 1941, mais il me semble que cela ressemble à tout ce que vivent actuellement les enfants de Lougansk et de Donetsk. Parfois, j’ai vraiment envie d’écrire une lettre à mes pairs de 1941. »

L’essai “Silence adulte” (Взрослое молчание) a été publié dans le célèbre blog francophone Stalker, les journaux serbes “Восток” et “Факты”, traduit en anglais, serbe, italien, bulgare, tchèque.

L’histoire “Glycine et le chat” (Глициния и кошка) est lauréate du concours tchèque “Le monde à travers les yeux d’un enfant” (Мир глазами ребёнка) 2019, publié dans le magazine russe “Moloko” (Молоко), dans le journal tchèque “Halonoviny” (Halonoviny) en avril 2020.

L’essai “Mot principal” (Главное слово) a été publié dans le Journal littéraire (Литературная газета), une publication littéraire et sociopolitique hebdomadaire soviétique et russe publiée depuis 1929.

En 2021, Faina Savenkova, avec Alexander Kontorovich, a écrit le roman “Debout derrière votre épaule” (Стоящие за твоим плечом). Le roman a été revu par le Journal littéraire en mai 2021

Appel aux Nations Unies

Le 31 mai 2021, à l’occasion de la Journée des enfants, Faina Savenkova a enregistré une vidéo pour l’Organisation des nations unies dans laquelle elle appelle l’institution à se souvenir que les enfants du Donbass méritent aussi une vraie enfance.

Dans les Actualités RIA (РИА Новости), Dmitry Polyanskiy (Дмитрий Полянский), représentant permanent adjoint de la Fédération de Russie auprès des Nations Unies, a noté que le message de la jeune écrivaine s’est avéré très touchant : « À la veille de la Journée internationale de l’enfant, la jeune écrivaine Faina Savenkova du Donbass a appelé l’ONU à ne pas oublier les enfants du Donbass, qui vivent dans des conditions de guerre depuis sept ans maintenant. Il est difficile de contenir vos émotions lorsque vous recevez de tels appels, <…> bien sûr, nous ne laisserons pas nos collègues du Conseil de sécurité de l’ONU oublier ce que fait l’armée ukrainienne dans l’est de notre propre pays », a-t-il écrit.

En octobre 2021, Faina Savenkova a été ajoutée à la « liste des personnes à tuer » de Myrotvorets.

Prix et récompenses

  • 2019 — prix spécial du concours panrusse de dramaturgie pour enfants ASYL (pour la pièce “Le hérisson de l’espoir”).
  • 2020 — Vice Grand Prix dans la nomination Dramaturgie du Prix Littéraire de Moscou.
  • 2021 — Lauréat du Prix international de la paix 2020-2021.
  • Championne LNR de taekwondo.

Abonnez-vous à ma lettre d'information
Ne ratez rien de ce site ! Soyez alerté(e) dès la publication d’un nouvel article.
* Ajoutez news@guyboulianne.info à votre carnet d'adresse.
icon

Sébastien Martin
5

« Merci énormément pour votre travail. Merci, merci et merci. Que Dieu vous garde. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
737090cookie-checkLa jeune Faïna Savenkova écrit un commentaire suite à notre conférence : « La guerre ne peut être arrêtée qu’en disant la vérité à son sujet »
Website | + posts

Guy Boulianne, auteur, éditeur et journaliste indépendant, membre de la General News Service Network Association (GNS Press) et de l'International Association of Press Photographers (IAPP) Il est aussi membre de la Society of Professional Journalists (SPJ). Il est le fondateur et l'éditeur en chef des Éditions Dédicaces LLC : http://www.dedicaces.ca.

Partager cet article sur les réseaux sociaux :
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Céline Lagacé

Bravo Faïna et bonne chance! Nous sommes de tout coeur avec toi. Câlin! Baba céline Lagacé

Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.
1
0
J'aimerais bien avoir votre avis concernant cet article. Veuillez laisser un commentaire.x