Conférence vidéo avec la jeune russe de 13 ans, Faïna Savenkova, qui est placée sur la « liste des personnes à tuer » du gouvernement ukrainien

Vous êtes tous conviés à revoir une conférence vidéo avec la jeune écrivaine de 13 ans de Louhansk, Faïna Savenkova (Фаина Савенкова), victime des actions des cybernazis ukrainiens et qui figure dans la « liste des personnes à tuer » de Myrotvorets du gouvernement ukrainien, après qu’elle ait lancé un appel aux Nations Unies pour qu’il soit mis fin à la guerre qu’elle a vécue depuis 2014. Faïna est accompagnée de son amie Mira Terada (Мира Тэрада), responsable de la Fondation pour combattre l’injustice (FBI) dont la mission est de lutter pour les droits de l’homme dans le monde entier, de soutenir les militants civils et de fournir une assistance juridique et un soutien financier aux victimes de brutalités judiciaires et policières et de persécutions politiques. Étaient aussi présents lors de cette conférence Claude Laferrière (avocat spécialisé en droit de la sécurité nationale et double médaillé du gouverneur général du Canada), Christophe Trontin (auteur, journaliste et interprète russe-français) et moi-même.

Myrotvorets est un site Web d’enquête open source ukrainien basé à Kyiv et une ONG qui publie une liste courante, et parfois des informations personnelles, de personnes considérées par les auteurs de l’organisation comme des “ennemis de l’Ukraine”, ou, comme le site Web déclare lui-même, « dont les actions présentent des signes de crimes contre la sécurité nationale de l’Ukraine, la paix, la sécurité humaine et le droit international »Le site Web a été lancé en décembre 2014 par l’homme politique et militant ukrainien Georgy Tuka. Le site est resté ouvert malgré les demandes répétées de l’ONU, des ambassadeurs du G7, de l’UE et des groupes de défense des droits de l’homme de le fermer, et bien qu’il n’ait pas de statut officiel, il agit pour compléter les bases de données gouvernementales aux points de contrôle. En 2018, le ministère allemand des Affaires étrangères a demandé au gouvernement ukrainien de supprimer le site Web. Mira Terada disait lors d’une conférence : « Pensez à tous les criminels qui sont là-bas, les trafiquants d’êtres humains, les pédophiles. Ils peuvent aller sur ce site, l’ouvrir, et c’est comme un menu pour ces criminels, car là ils voient la photo, l’adresse, le réseau social, toutes sortes d’activités, ce que ces gens aiment, où ils vont, c’est complètement dangereux et il devrait être fermé. »

Le 7 mai 2016, Myrotvorets a publié les données personnelles de 4 508 journalistes et autres membres des médias du monde entier qui avaient travaillé (ou avaient reçu une accréditation pour travailler) sur la guerre dans le territoire gouvernemental incontrôlé du Donbass, et étaient donc considérés par le site pour avoir coopéré avec des « terroristes ». Il y avait des numéros de téléphone, des adresses e-mail et certains pays et villes de résidence de journalistes ukrainiens et étrangers provenant de la base de données piratée du ministère de la Sécurité d’État de la République populaire de Donetsk ; les journalistes et le personnel de soutien ont fourni ces données pour être accréditées par la République populaire non reconnue de Donetsk. En réponse, le Service de sécurité ukrainien a publié une déclaration indiquant qu’il n’avait constaté aucune violation de la loi ukrainienne par les Myrotvorets. Selon Yulia Gorbunova, chercheuse principale pour Human Rights Watch, les implications de cette liste pour la liberté de la presse sont graves, ajoutant que l’existence de la liste met des vies en danger. Le président ukrainien de l’époque, Petro Porochenko, a qualifié la fuite de « grosse erreur ».

La conférence eut lieu en direct dimanche le 16 octobre 2022 à 12h (Montréal) — 19h (Donbass) — 18h (Paris). Elle fut diffusée simultanément sur les trois plateformes populaires Youtube (3 590++ abonnés), Twitter (18 276++ abonnés) et VKontakte (10 000 abonnés). La conférence est aussi disponible en rediffusion sur les réseaux Rumble, Bitchute, Internet Archive, Odysee, UGEnet et Brighteon. Évidemment, J’ai reçu l’autorisation écrite des parents de Faina pour réaliser cette conférence :

« Je, Natalia Vladimirovna Savenkova, qui habite à l'adresse Lugansk, ----------------, donne l'autorisation de tourner et de montrer des vidéos, des photos et des documents imprimés sur Internet et la presse écrite de ma fille mineure Faina Vladimirovna Savenkova au journaliste et écrivain Guy Boulianne. »

VEUILLEZ NOTER : Je me suis aperçu que mon micro fonctionnait mal, ainsi que le micro de Christophe Trontin. Je suis désolé pour ce problème technique. Par contre, nous faisons ce que nous pouvons… Ce n’est pas évident d’organiser une conférence Québec (Canada)/Donbass/Moscou/Bourgogne (France). Nous avons quand même réussi notre défi.

« Le mauvais son n’a pas d’importance. Au bout d’un moment, on peut tout répéter. L’essentiel est que demain il y aura de l’hystérie en Ukraine. »

Faïna Savenkova (Фаина Савенкова)

À propos de Faïna Savenkova

L’autorisation écrite des parents de Faïna Savenkova à Guy Boulianne.

Faina Vladimirovna Savenkova (née le 31 octobre 2008 à Lugansk) est une écrivaine, essayiste et dramaturge russe. Membre de l’Union des Ecrivains de la LPR. Créativité Savenkova marquée par divers prix et récompenses.

La pièce “Hedgehog of Hope” (Ежик надежды) a reçu un prix spécial au Concours panrusse de théâtre pour enfants “Asyl” 2019, a été présélectionnée au Concours international de théâtre russe contemporain “Auteurs en scène” 2019 et présélectionnée au Concours international de théâtre “Eurasia” 2020 du Théâtre Kolyada, publié dans le magazine littéraire “Москва”, traduit en italien et en tchèque.

En 2019, Alexander Gritsenko (Александр Гриценко), président du Conseil international de l’Union internationale des écrivains, a qualifié Faina Savenkova de découverte de l’année et a noté qu’à l’âge de 11 ans, la jeune fille avait écrit une pièce au niveau d’un dramaturge professionnel, et maintenant cette pièce figure sur plusieurs listes restreintes de prestigieux prix et concours panrusses, dont le concours le plus prestigieux de la Guilde des dramaturges de Russie “Auteur sur scène”.

L’essai “Le rire des enfants de la victoire” (Детский смех победы) a été publié dans le magazine littéraire “Юность”, dans le journal “Комсомольская правда”, traduit en anglais, serbe, italien, bulgare et tchèque. Faina Savenkova, écrit dans “Le rire des enfants de la victoire” :

« Maintenant j’ai 11 ans. J’habite à Louhansk et je sais ce qu’est un bombardement ou un raid aérien. La moitié de ma vie est la guerre. Je ne sais pas ce que les enfants comme moi ont ressenti en cette année difficile et terrible de 1941, mais il me semble que cela ressemble à tout ce que vivent actuellement les enfants de Lougansk et de Donetsk. Parfois, j’ai vraiment envie d’écrire une lettre à mes pairs de 1941. »

L’essai “Silence adulte” (Взрослое молчание) a été publié dans le célèbre blog francophone Stalker, les journaux serbes “Восток” et “Факты”, traduit en anglais, serbe, italien, bulgare, tchèque.

L’histoire “Glycine et le chat” (Глициния и кошка) est lauréate du concours tchèque “Le monde à travers les yeux d’un enfant” (Мир глазами ребёнка) 2019, publié dans le magazine russe “Moloko” (Молоко), dans le journal tchèque “Halonoviny” (Halonoviny) en avril 2020.

L’essai “Mot principal” (Главное слово) a été publié dans le Journal littéraire (Литературная газета), une publication littéraire et sociopolitique hebdomadaire soviétique et russe publiée depuis 1929.

En 2021, Faina Savenkova, avec Alexander Kontorovich, a écrit le roman “Debout derrière votre épaule” (Стоящие за твоим плечом). Le roman a été revu par le Journal littéraire en mai 2021

Appel aux Nations Unies

Le 31 mai 2021, à l’occasion de la Journée des enfants, Faina Savenkova a enregistré une vidéo pour l’Organisation des nations unies dans laquelle elle appelle l’institution à se souvenir que les enfants du Donbass méritent aussi une vraie enfance.

Dans les Actualités RIA (РИА Новости), Dmitry Polyanskiy (Дмитрий Полянский), représentant permanent adjoint de la Fédération de Russie auprès des Nations Unies, a noté que le message de la jeune écrivaine s’est avéré très touchant : « À la veille de la Journée internationale de l’enfant, la jeune écrivaine Faina Savenkova du Donbass a appelé l’ONU à ne pas oublier les enfants du Donbass, qui vivent dans des conditions de guerre depuis sept ans maintenant. Il est difficile de contenir vos émotions lorsque vous recevez de tels appels, <…> bien sûr, nous ne laisserons pas nos collègues du Conseil de sécurité de l’ONU oublier ce que fait l’armée ukrainienne dans l’est de notre propre pays », a-t-il écrit.

En octobre 2021, Faina Savenkova a été ajoutée à la « liste des personnes à tuer » de Myrotvorets.

Prix et récompenses

  • 2019 — prix spécial du concours panrusse de dramaturgie pour enfants ASYL (pour la pièce “Le hérisson de l’espoir”).
  • 2020 — Vice Grand Prix dans la nomination Dramaturgie du Prix Littéraire de Moscou.
  • 2021 — Lauréat du Prix international de la paix 2020-2021.
  • Championne LNR de taekwondo.

Abonnez-vous à ma lettre d'information
Ne ratez rien de ce site ! Soyez alerté(e) dès la publication d’un nouvel article.
* Ajoutez news@guyboulianne.info à votre carnet d'adresse.
icon

Alain Karon
5

« Je vous suis assidûment depuis plusieurs mois et j'aime beaucoup votre travail en général. Merci d'avance et continuez votre super travail. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
735440cookie-checkConférence vidéo avec la jeune russe de 13 ans, Faïna Savenkova, qui est placée sur la « liste des personnes à tuer » du gouvernement ukrainien
Website | + posts

Guy Boulianne, auteur, éditeur et journaliste indépendant, membre de la General News Service Network Association (GNS Press) et de l'International Association of Press Photographers (IAPP) Il est aussi membre de la Society of Professional Journalists (SPJ). Il est le fondateur et l'éditeur en chef des Éditions Dédicaces LLC : http://www.dedicaces.ca.

Partager cet article sur les réseaux sociaux :
S’abonner
Notification pour
guest

6 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
LaVieUneJeSuis

Une guerre d’adultes puérils qui menacent des enfants de grande maturité… 💪 💓 Faïna

Merci Faïna, merci Mira, merci Claude, merci Christophe, et merci Guy. 👍 ✨ 💓

Marie-Jeanne Kuzmanovic

Mettre un enfant sur la liste a tuer ça prouve bien qu’un être humain il n’est pas humain, il est pire qu’un animal. Guy merci de donner la parole à des vrais êtres humains 👍 💎

Faïna Savenkova

Плохой звук не имеет значения. Через время мы можем все повторить . Главное что завтра на Украине будет истерика.
Мы можем еще многосделать вместе М благодарна что вы обратили внимание на меня .я завтра пришлю статью если можно покажите ее во Франции и Канаде И надеюсь мв с Вами поговорим потом о моих книгах Было бы здорово если бы вы их почитали может их увидят во Франции
Я редко отчаивачюсь Вегда даже в плохом вижу что то хорошее Мама говорит плохая черта характера быть оптимистом

Фаина Савенкова (Faïna Savenkova)

TRADUCTION :

Le mauvais son n’a pas d’importance. Au bout d’un moment, on peut tout répéter. L’essentiel est que demain il y aura de l’hystérie en Ukraine.

Nous pouvons faire beaucoup plus ensemble. Je vous suis reconnaissante d’avoir prêté attention à moi. Demain, je vous enverrai un article si vous pouvez le montrer en France et au Canada. Et j’espère que nous pourrons parler avec vous plus tard de mes livres. Ce serait génial si vous les lisez, peut-être qu’ils seront vus en France.

Je désespère rarement, je vois toujours quelque chose de bon même dans le mauvais. Maman dit que c’est un mauvais trait de caractère d’être optimiste.

Faïna Savenkova (Фаина Савенкова)

Faïna Savenkova

В своих постах я много раз писала, что мне, как ребенку, тяжело в одиночку пытаться донести правду о той войне, которую начала Украина против моего родного Донбасса в целом и моей семьи в частности в 2014 году. Но с каждым днем мне помогает все больше и больше людей. Сейчас я не одна. Мира Тэрада, множнство журналистов из России, Европы и Америки рассказывают, несмотря на угрозы и травлю, о том, что происходит на Донбассе. Правду нельзя спрятать или запретить.

Война – это всегда грязь и страдания, и я рада, что есть люди в Америке и Европе, которые понимают, что войну можно остановить только рассказывая о ней правду и показывая ее звериный оскал.

Всю прошлую неделю мы и Мира Тэрада общались с американскими и французкими журналистами, с американским режиссером Regis Tremblay, журналистом Деборой Армстронг и французким поэтом и журналистом Guy Boulianne. Мы рассказывали о том, что может быть и в их странах, если не остановить эту войну. И я рада что все получилось. Мой любимый боец и актер Стивен Сигал недавно сказал, что если не говорить правду, то люди, которые ее не слышат, будут убивать друг друга. Поэтому я буду продолжать свой путь, пробиваясь свозь стену безразличия.

Огромное спасибо Мире Тэрадв американскому режиссеру Регису Трембею, Деборе Армстронг и отдельное спасибо Гаю Булиану. Мне даже сложно представить, как сложно и опасно было организовывать эту конференцию в Канаде. Но у него получилось. Мы движемся дальше. Интервью будет много и наш голос обязательно услышат люди.

Фаина Савенкова (Faïna Savenkova)

TRADUCTION :

Dans mes messages, j’ai écrit à plusieurs reprises qu’il m’est difficile, enfant, d’essayer seul de transmettre la vérité sur la guerre que l’Ukraine a déclenchée contre mon Donbass natal en général et ma famille en particulier en 2014. Mais chaque jour, de plus en plus de gens m’aident. Maintenant, je ne suis pas seule. Mira Terada, de nombreux journalistes de Russie, d’Europe et d’Amérique, malgré les menaces et le harcèlement, parlent de ce qui se passe dans le Donbass. La vérité ne peut être cachée ou interdite.

La guerre est toujours de la saleté et de la souffrance, et je suis heureuse qu’il y ait des gens en Amérique et en Europe qui comprennent que la guerre ne peut être arrêtée qu’en disant la vérité à son sujet et en montrant son sourire bestial.

Au cours de la semaine dernière, Mira Terada et moi avons discuté avec des journalistes américains et français, le réalisateur américain Regis Tremblay, la journaliste Deborah Armstrong et le poète et journaliste français Guy Boulianne. Nous avons parlé de ce qui pourrait arriver dans leurs pays si cette guerre n’était pas arrêtée. Et je suis contente que tout se soit bien passé. Mon combattant et acteur préféré, Steven Seagal, a récemment déclaré que si la vérité n’est pas dite, les gens qui ne l’entendent pas s’entretueront. Par conséquent, je continuerai mon chemin, brisant le mur de l’indifférence.

Un grand merci à Mira Terada, au réalisateur américain Regis Trembay, Deborah Armstrong et un merci spécial à Guy Boulianne. Il m’est même difficile d’imaginer à quel point il était difficile et dangereux d’organiser cette conférence au Canada. Mais il l’a fait. Nous allons de l’avant. Il y aura beaucoup d’interviews et les gens entendront certainement notre voix.

Faïna Savenkova (Фаина Савенкова)

Christophe Chevignon

« Cher Monsieur Boulianne. Je vous remercie pour cette passionnante conférence de ce dimanche, que j’ai pu suivre dans son intégralité. Je vous remercie et vous félicite d’avoir mis en lumière cette liste injuste et inhumaine qui comporte notamment le nom de 327 ! enfants. Je n’ai pu que constater la répugnante lâcheté de ceux qui n’y trouvent rien à redire. C’est insensé et ça en dit aussi long….

« Merci enfin de nous avoir fait connaître, lors de cette conférence, cette magnifique personne qu’est Faina, au talent absolument remarquable, à son si jeune âge. Mes pensées et mes prières vont pour elle, sa famille, et ses proches. Protection leur soit assurée, ainsi qu’à toute la population du Donbass, si durement éprouvée depuis tant d’années. La paix, la sécurité, et un avenir serein, auquel chacun a droit. Enfin, que cette organisation criminelle puisse être mise hors d’état de nuire.

« Je vous adresse, cher Monsieur Boulianne, mes respectueuses salutations. »

La réponse de Guy Boulianne : « Merci beaucoup Monsieur Chevignon. Malheureusement, je me suis aperçu que mon micro fonctionnait mal. Le micro de Christophe fonctionnait mal aussi. »

Christophe Chevignon : « Je peux vous dire que l’intérêt pour la conférence a largement pris le dessus, en ce qui me concerne, sur les considérations techniques. »

Mira Terada

Спасибо большое за внимание к нашей работе и этой важной теме!
Эта проблема касается всех, так как она связана с ограничением свободы слова и других фундаментальных прав человека.
Только вместе мы сможем победить зло, закрыть преступный сайт “Миротворец”, призвать виновных к ответственности, восстановить права тех жертв, которые живы и чьи данные на этом сайте, подарить успокоение тем, чьи близкие погибли в результате деятельности этого сайта.
Всем веры, надежды, любви и мира.

Мира Тэрада (Mira Terada)

=================

TRADUCTION :

Merci beaucoup pour l’attention que vous portez à notre travail et à ce sujet important !
Ce problème concerne tout le monde, car il est lié à la restriction de la liberté d’expression et d’autres droits humains fondamentaux.
Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons vaincre le mal, fermer le site criminel “Myrotvorets”, traduire les auteurs en justice, restaurer les droits des victimes vivantes et dont les données se trouvent sur ce site, donner la paix à ceux dont les proches sont morts à cause de cela et de ce site.
Toute foi, espérance, amour et paix.

Mira Terada (Мира Тэрада)

Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.
6
0
J'aimerais bien avoir votre avis concernant cet article. Veuillez laisser un commentaire.x