Un message important du PDG de Gab, Andrew Torba : « Gab reste ferme contre la demande de censure du gouvernement néo-zélandais »

😁 Si vous appréciez cet article, n’hésitez pas à faire un don à votre guise. Merci.

Vendredi le 18 août 2023

Chère communauté Gab,

Nous souhaitons vous tenir informé d’un développement important impliquant Gab et de son engagement à préserver les principes de liberté d’expression et de discours ouvert. Notre plateforme, basée aux États-Unis, a récemment reçu une demande de censure d’un pays étranger – la Nouvelle-Zélande. Nous estimons qu’il est de notre responsabilité de partager cette nouvelle avec vous, car la transparence est essentielle au respect des valeurs qui nous sont chères. Comme beaucoup d’entre vous le savent déjà, nous rejetons régulièrement les demandes de censure de gouvernements étrangers, notamment de France, d’Allemagne et du Royaume-Uni.

Avant tout, il est essentiel de comprendre que Gab se situe aux États-Unis, où l’ingérence du gouvernement dans le discours politique est catégoriquement interdite. Notre plateforme bénéficie de la solide protection du droit constitutionnel américain, qui nous permet de prendre des décisions concernant le contenu que nous hébergeons sans influence extérieure. Peu importe à quel point certains contenus peuvent être offensants, nous soutenons fermement les principes de la liberté d’expression.

Notre engagement envers ces principes signifie que nous ne censurons pas les contenus licites pour quelque raison que ce soit, et que nous ne cédons pas aux ordres de pays étrangers qui tentent de restreindre ce droit fondamental. Il convient de rappeler que les opérations de Gab sont entièrement basées aux États-Unis et que nous n’avons aucune présence, vérification, établissement ou intention d’embaucher du personnel en Nouvelle-Zélande.

En ce qui concerne le contenu spécifique en question, nous souhaitons clarifier un point important. Contrairement aux allégations formulées dans la récente lettre, Gab n’héberge pas lui-même le contenu. Au lieu de cela, nous fournissons un lien hypertexte qui sert de référence vers du contenu hébergé ailleurs sur Internet. Cet hyperlien, de par sa conception, pourrait potentiellement mener à n’importe quel contenu, en fonction des décisions prises par l’hébergeur à l’autre bout du fil.

Nous avons remarqué que la Nouvelle-Zélande s’efforce d’obtenir un résultat particulier par des moyens indirects. Il semble que le contenu qu’ils cherchent à supprimer soit auto-hébergé par un tiers, ce qui conduit à tenter d’effacer toute référence à celui-ci en exigeant la suppression d’un lien hypertexte posté par un utilisateur de Gab. Cela nous amène à croire que l’auteur original ne répond pas à ses demandes, ce qui conduit à une tentative d’exercer un contrôle sur notre plateforme comme voie alternative.

Nous tenons à vous assurer que nous n’accepterons pas cette demande de suppression du lien. Nous restons fermes dans notre engagement en faveur de la liberté d’expression et ne serons pas contraints de supprimer des contenus ou d’étouffer une discussion ouverte. Toute tentative de pression sur Gab, quelle qu’en soit la source, se heurtera à la même position inébranlable.

En conclusion, nous reconnaissons que la Nouvelle-Zélande a le droit d’exprimer ses préoccupations et de prendre des décisions pour ses citoyens. Cependant, nous pensons que le respect des principes de liberté d’expression et des valeurs qui sous-tendent un dialogue ouvert est de la plus haute importance. C’est à elle qu’il appartient de décider si la Nouvelle-Zélande choisit de s’aligner sur ceux qui ont tenté de saper ces valeurs.

Merci de faire partie de la communauté Gab. Votre soutien est essentiel alors que nous relevons ces défis et continuons de défendre les idéaux de liberté d’expression et de discours ouvert.

Sincèrement,

Andrew Torba (signature)

ANDREW TORBA
PDG, Gab.com
Jésus-Christ est roi



Robin Caron
5

« Merci de tout cœur M. Boulianne, vos informations sont capitales pour ceux qui recherchent la vérité. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
957950cookie-checkUn message important du PDG de Gab, Andrew Torba : « Gab reste ferme contre la demande de censure du gouvernement néo-zélandais »
Website | + posts

Guy Boulianne, auteur, éditeur et journaliste indépendant, membre de la General News Service Network Association (GNS Press) et de l'International Association of Press Photographers (IAPP) Il est aussi membre de la Society of Professional Journalists (SPJ). Il est le fondateur et l'éditeur en chef des Éditions Dédicaces LLC : http://www.dedicaces.ca.

Partager cet article sur les réseaux sociaux :
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.
0
J'aimerais bien avoir votre avis concernant cet article. Veuillez laisser un commentaire.x