“SECRET : des documents du FBI lient Bill et Hillary Clinton à un réseau marxiste-terroriste”. Un dossier unique et rare de David Mark Price

😁 Si vous appréciez cet article, n’hésitez pas à faire un don à votre guise. Merci.

J’avais profité d’un article publié le 31 décembre 2023 concernant le livre de l’auteur américain Texe Marrs, intitulé “Big Sister Is Watching You”, pour vous faire part d’un document exclusif et excessivement rare. Étant incapable de trouver un exemplaire de ce dossier au format papier, j’avais fait appel aux archives des bibliothèques de l’université du Wisconsin à Madison, aux États-Unis. En très peu de temps j’avais reçu une réponse de la bibliothécaire de référence de la Wisconsin Historical Society, Mme Gayle Martinson, m’informant qu’elle me ferait parvenir une copie numérique à la condition que « je l’utilise à des fins de recherche, que je ne la partagerai avec personne et que je ne la publierai pas sous forme numérique sur Internet ou sur les réseaux sociaux ». J’étais donc très heureux d’avoir sous la main cet important document au format PDF. À ma connaissance, une seule copie papier était en circulation, mais sa vente sur eBay était terminée depuis peu. Croyant que c’était peine perdue, je m’aperçus plus tard que le même document avait été remis en vente par le même vendeur, Conant’s Landing Books. J’en ai donc rapidement fait l’acquisition. Un internaute tenta de se moquer sur Twitter en écrivant « Introuvable mais tu l’as trouvé 😂😂😂 », mais je mets quiconque au défi de rechercher le document “SECRET: FBI Documents Link Bill and Hillary Clinton to Marxist-Terrorist Network” dans les moteurs de recherche. Les seules copies disponibles sont celles que l’on retrouve dans le catalogue des bibliothèques de l’UW-Madison et de l’Université de l’État du Michigan (MSU), aux États-Unis. Sinon, aucune autre copie n’est en circulation.

Voici comment se présente ce document exclusif qui fut préparé par l’officier de la marine américaine, David Mark Price, et publié par le Sunset Research Group en 1994 :

« Et si Barbara Bush avait donné des fonds aux escadrons de la mort de droite et que George Bush avait choisi un nazi comme ami proche et conseiller ? Eh bien, ils ne l’ont pas fait. Mais Bill et Hillary Clinton ont fait quelque chose de tout aussi controversé, sinon plus. Hillary a financé et loué l’organisation IPS (Institute for Policy Studies) – un groupe terroriste marxiste qui fait depuis longtemps l’objet d’une enquête du FBI pour meurtre et espionnage – et Bill a choisi un ami proche de l’IPS pour lui servir de conseiller principal ; un ami qui épouse ouvertement les doctrines marxistes et qui, en 1980, a parlé d’un projet visant à élire un président qui promouvrait le socialisme en Amérique.

« Ce livre révèle comment Bill a vécu avec des marxistes européens et a adopté leurs convictions, qu’Hillary a été formée par un communiste vétéran et comment Bill a nommé un certain nombre de militants marxistes et d’agents de l’IPS à des postes puissants au sein du gouvernement.

« Écrit par un ancien officier du renseignement, SECRET expose désormais ce scandale. Sunset Research Group est si sûr de ces résultats qu’une récompense de 1 000,00 $ est offerte à la première personne capable de prouver qu’une citation citée dans ce livret est matériellement fausse ! »

Alors qu’il était officier et pilote de la marine américaine, David Mark Price a participé à des actions contre la Nouvelle Armée populaire (NPA) communiste aux Philippines et y a été cité pour avoir aidé à sauver une douzaine de vies lors de missions de recherche et de sauvetage. En tant qu’officier de contrôle très secret et officier de situation tactique, il a également participé à la capture d’un agent soviétique du KGB et d’un certain nombre d’insurgés de la NPA. À sa retraite, il fut ingénieur qualité pour une grande entreprise aérospatiale et directeur du Sunset Research Group, Price aime voler et naviguer en bateau et reste membre de l’Association des anciens agents du renseignement.

➽ La préface de David Mark Price

J’ai découvert l’Institute for Policy Studies (IPS) pour la première fois alors que j’étais officier et pilote de la marine américaine. Lors de mon entrée en fonction en tant qu’officier de contrôle très secret dans une base aéronavale américaine à l’étranger, j’ai été informé des violentes collaborations d’IPS avec le KGB soviétique et j’ai été averti de prendre des mesures de précaution dans l’exercice de mes fonctions.

Après mon retour aux États-Unis et mon changement de carrière, j’ai continué à entretenir des liens avec la communauté du renseignement et à garder un œil sur IPS. Ces contacts m’ont permis de publier des articles par l’intermédiaire d’une autre source en avril 1992 concernant l’influence de l’IPS sur plusieurs organisations ecclésiales. En août 1992, j’ai remis des copies de mes découvertes publiées au FBI et je pensais que mon rôle dans la dénonciation de l’IPS était terminé. Cependant, en septembre 1992, des preuves de l’implication de Clinton dans l’IPS ont été découvertes et j’ai décidé d’écrire SECRET.

J’ai réalisé les premières éditions de SECRET sous le pseudonyme de Victor T. Saunders afin de me garantir le temps de faire circuler librement les premiers exemplaires du livret. Après avoir distribué des dizaines de milliers d’exemplaires de SECRET, j’utilise désormais mon nom légal complet, David Mark Price. SECRET est désormais en circulation non seulement aux États-Unis, mais aussi en Argentine, aux Bahamas, au Canada, au Costa Rica, en Angleterre, aux Fidji, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Israël, au Japon, au Mexique, aux Pays-Bas, au Panama, en Espagne, en Suisse, en Thaïlande et les Antilles.

Le Sunset Research Group, que je dirige, se consacre à la libre enquête et à la recherche de la vérité objective. Nous pensons que SECRET cite des sources factuelles qui prouvent de manière ferme et juste les affiliations de M. et Mme Clinton au réseau terroriste marxiste et aux subversifs anti-américains associés. Pourtant, il y aura sans aucun doute ceux qui rejetteront nos preuves aux cris de «maccarthysme !» A ceux-là nous proposons la citation suivante :

« Le sénateur Joseph McCarthy a été accusé de manque d’éthique élémentaire et d’incrimination d’individus sur la base de leurs associations, sur la base d’accusations souvent forgées de toutes pièces, qui faisaient davantage appel à l’émotion qu’à la raison. Les accusations de McCarthy ont réussi à précipiter une hystérie qui tendait à considérer toute opinion libérale et socialiste comme « anti-américaine et communiste ». Ce que McCarthy a laissé dans son sillage était une réaction excessive et une réticence résiduelle à enquêter ou même à discuter du problème de la subversion et de la déloyauté. »

(Dc S. Steven Powell, Covert Cadre: Inside the Institute for Policy Studies, p. 359).

Le lecteur constatera que le ton de SECRET est profondément éthique – documentant chaque affirmation – et s’appuie sur une raison factuelle exprimée sur un ton de sous-estimation, plutôt que sur des accusations non prouvées et une hystérie émotionnelle. De même, nous accordons ici aux Clinton le sursis qui leur est dû, sans jamais juger leurs motivations ni leur loyauté ; seulement leurs actions. Nous ne sommes donc pas des « maccarthystes », mais des érudits raisonnables et des patriotes désireux d’apprendre et de partager la vérité.

SECRET a nécessité des milliers d’heures de recherche, de composition et d’édition pour sa préparation. Nous estimons que les centaines de citations, notes de bas de page, sources bibliographiques et références que nous citons (y compris des documents photocopiés du FBI et des documents du Parti communiste) contiennent des preuves précieuses qui méritent votre attention. Nous sommes si sûrs de nos recherches, et nos intentions sont si honorables, que nous continuons d’offrir une récompense de 1 000,00 $ et une lettre de rétractation et d’excuses à la première personne capable de prouver qu’une citation de ce livret est matériellement fausse.

➽ Hillary la marxiste ! Communiste

➦ Par Texe Marrs, in: Big Sister Is Watching You (1993)

Dans son rapport exhaustif intitulé “Secret : FBI Documents Link Bill and Hillary Clinton to Marxist-Terrorist Network”, le Sunset Research Group de Wichita (Kansas) prouve de manière concluante qu’Hillary Clinton est depuis longtemps une partisane ardente et engagée du communisme, du marxisme et du réseau international marxiste-terroriste. Réuni par d’anciens officiers de renseignement, le groupe a obtenu des documents du FBI qui révèlent les atrocités les plus abominables commises par Hillary.

Les documents du FBI montrent qu’Hillary Clinton a été longtemps associée, dès ses années d’études à la faculté de droit de Yale, à un groupe de façade pro-communiste, l’Institute for Policy Studies (Institut d’études politiques). En tant que rédactrice en chef de la Yale Review of Law and Social Action, Hillary Clinton a encouragé une “compréhension sympathique” des Black Panthers qui étaient alors jugés pour meurtre. Ce même numéro présentait :

Plusieurs dessins représentant des policiers comme des cochons. Un dessin représente des cochons armés d’un fusil, au museau poilu et à l’écoulement nasal, en formation émettant des “oinks” et pensant en eux-mêmes : « nègres, nègres, nègres ». Une autre montre un cochon (policier) décapité et démembré criant de douleur. Il est sous-titré « Saisissez le temps ».

Dans le numéro d’août 1992 de The American Spectator, un article de Daniel Wattenberg révèle que, lorsqu’elle était directrice et présidente du conseil d’administration de la fondation socialiste New World Foundation en 1987-1988, Hillary Clinton a fait l’éloge de plusieurs organisations de gauche et communistes et leur a donné des sommes d’argent considérables, notamment l’Institute for Policy Studies ; le Committee in Solidarity with the People of El Salvador (qui soutient les guérillas marxistes salvadoriennes) ; la National Lawyers Guild, auxiliaire officiel du Parti communiste américain ; le Center for Constitutional Studies de l’avocat radical (les “Chicago Seven”) William Kunstler ; et d’autres encore.

Les documents du FBI montrent que parmi les groupes soutenus et financés par Hillary Clinton figurent les organisations staliniennes/communistes les plus extrêmes du monde. L’un des groupes auxquels elle a donné de l’argent, la National Lawyers Guild, a tenu une convention à Austin, au Texas, au cours de laquelle les délégués ont chanté l’hymne communiste “Internationale“, dont les paroles comprennent le couplet suivant : « C’est la lutte finale. Groupons-nous, et demain, l’Internationale, sera le genre humain. ».

L'Internationale communiste
L’Internationale communiste
“SECRET : des documents du FBI lient Bill et Hillary Clinton à un réseau marxiste-terroriste”. Un dossier unique et rare de David Mark Price
Loading
/

Les archives montrent qu’Hillary a également soutenu des groupes subversifs qui ont aidé les voyous sandinistes du Nicaragua, financé le chef terroriste de l’OLP Yassar Arafat et soutenu le Nord-Vietnam communiste pendant la guerre du Viêt Nam.

Ce qui est effrayant, c’est que le FBI enquête sur ces groupes extrémistes, en particulier sur l’Institute for Policy Studies, depuis de nombreuses années. Mais maintenant qu’Hillary et Bill sont aux commandes de la Maison Blanche (1993-2001), le FBI a reçu l’ordre de « cesser et de s’abstenir ». Janet Reno, le procureur général d’Hillary, a même renvoyé William Sessions, le directeur du FBI qui devait connaître l’horrible vérité sur les liens cachés d’Hillary avec ce réseau marxiste-terroriste.

Mais ce n’est pas tout : Hillary et Bill ont recruté des communistes et d’autres subversifs haïssant l’Amérique pour des postes clés de l’administration, en particulier au niveau des sous-cabinets, où se déroule la majeure partie du véritable travail gouvernemental.

Case in point: Johnnetta Cole (Un exemple concret : Johnnetta Cole). Hillary a choisi Mme Cole pour diriger l’équipe de transition chargée de sélectionner les personnes qui occuperont de hautes fonctions dans les domaines de l’éducation, des arts, du travail et des sciences humaines. Féministe afro-américaine aux cheveux noirs, Mme Cole, présidente du Spelman College, est une amie de longue date de Donna Shalala, la secrétaire d’Hillary au ministère de la santé. Il se trouve que Johnnetta Cole est également une communiste convaincue, aux yeux ardents !

Cole est une admiratrice du dictateur cubain Fidel Castro. Elle a été l’une des dirigeantes de la brigade marxiste Vinceremos, a mené des manifestations anti-américaines à l’époque du Viêt Nam et a dirigé un front communiste appelé le Comité pour l’arrêt de l’agression américaine contre Cuba. Cole a également été présidente de la Société d’amitié États-Unis-Grenade, d’inspiration communiste.

Le New York Post a rapporté que « Johnnetta Cole avait des liens extrêmement étroits avec le mouvement communiste américain dans les années 1970 et 1980. Et rien ne prouve qu’elle ait changé d’avis sur le plan idéologique ». Comme je l’ai déjà mentionné, il n’y a guère de différence substantielle entre les nazis et les communistes. Les deux groupes idéologiques prônent un contrôle dictatorial centralisé et intransigeant. Avec des radicaux marxistes comme Johnnetta Cole qui ont choisi les personnes qui dirigent aujourd’hui l’administration Clinton, l’Amérique s’est encore rapprochée de 1984 et de l’État communo-nazi perfectionné.

Malheureusement, une fois que notre fière et libre nation aura atteint ce hideux état de perfection communo-nazi, ses dirigeants ne pourront jamais dire qu’ils ne savaient pas ce qui se passait. Ils savaient. Notre Congrès est particulièrement coupable. Dans un discours prononcé le 1er juin 1993 dans sa circonscription, le représentant Richard Armey (R-TX) a déclaré : « Hillary Clinton me dérange beaucoup. Je me suis rendu compte l’autre jour que ses pensées ressemblent beaucoup à celles de Karl Marx. Elle fréquente beaucoup de marxistes. Tous ses amis sont des marxistes. »

Au lieu d’être applaudi pour avoir dit la vérité, le député Armey a été violemment attaqué à Washington par d’autres législateurs. « Attaquer la première dame en la qualifiant de communiste est absolument méprisable », s’est exclamé le représentant ultra-libéral Vic Fazio.

En réponse, Armey, effrayé, a rétracté son commentaire et s’est excusé. Comme le dit la maxime, la vérité est la première victime d’un gouvernement dirigé par des voyous et des voleurs.


Le Gaulois
5

« Bravo prince Boulianne de mettre en lumière l'adversaire ainsi que la guerre spirituelle du mensonge covid 1984 qu'instrumentalise les élites afin d'installer le royaume de Satan en ce monde. »

💛 😁 Vous avez apprécié cet article ? Je vous remercie de m’offrir un café. 😃 💛
VEUILLEZ NOTER : Les commentaires des lecteurs et lectrices peuvent être approuvés ou non, à ma seule discrétion et sans préavis. Merci de votre compréhension. — Guy Boulianne
Partager cet article sur les réseaux sociaux :
Traduire/Translate
Ce contenu est protégé ! Merci.